Test Microsoft Surface Book : un 2-en-1 tout en compromis ?

19 février 2016 à 18h35
0
La note de la rédac

Eventail de configurations

Avec le Surface Book, Microsoft propose des configurations particulièrement musclées. Alors qu'outre-atlantique le Microsoft Store propose six configurations du Surface Book, seules 4 sont disponibles dans l'Hexagone. Si le ticket d'entrée à 1 649 euros TTC se contente d'un Core i5-6300U et de son GPU Intel HD 520 intégré, avec un SSD un peu rikiki de 128 Go, la montée en gamme permet dès la deuxième configuration de profiter du GeForce dans le clavier. A 2 069 euros TTC, on reste sur un Core i5-6300U mais l'on gagne le GPU GeForce, et le SSD voit sa capacité doubler pour totaliser 256 Go. Une variante de ce modèle est proposée avec un Core i7-6600U, toutes les autres caractéristiques demeurant identiques, notamment la mémoire vive qui, pour ces trois configurations, est de 8 Go.

Le Core i5-6300U de Surface Book est un processeur double coeur à 2,4 GHz dont le Turbo grimpe à 3 GHz. Le Core i7-6600U offre l'HyperThreading, mais aussi une fréquence de base de 2,6 GHz avec un Turbo plus généreux de 3,4 GHz. Autre argument en faveur du Core i7-6600U, une quantité de mémoire cache de troisième niveau plus importante : 4 Mo au lieu de 3 Mo. Et le GPU embarqué, s'il est identique, peut aller un peu plus vite à 1,05 GHz contre 1 GHz. Dans tous les cas, Core i5-6300U et Core i7-6600U sont annoncés pour des TDP de 15 Watts.

Revenons-en au line-up Surface Book avec tout en haut de la gamme, la quatrième configuration. Avec 512 Go de SSD, 16 Go de mémoire vive, un Core i7-6600U et une GeForce embarquée. Le prix est élitiste à 2 919 euros TTC. C'est la configuration que Microsoft nous a envoyée pour test.

Performances

Avec une telle configuration, il y a évidemment de quoi s'intéresser aux performances de Surface Book que nous comparerons ici à la récente Surface Pro 4 du même Microsoft et équipée d'un Core i5-6300U, mais aussi à un panel d'ultrabooks récents.

Benchmark : 556-5704


Cinebench se base sur un moteur de rendu 3D professionnel pour évaluer les performances d'une configuration, à effectuer le rendu complet d'une scène complexe. Notre modèle s'illustre en décrochant la première place. Devant Surface Pro 4, Surface Book avec son Core i7 ne brille quand même guère. Rappelons en effet que notre échantillon de Surface Pro 4 était équipée d'un Core i5-6300U, le même processeur qui équipe les configurations Surface Book entrée de gamme. Aussi le gain en passant d'un processeur à l'autre ne serait que de 4% ! En revanche face à Surface Pro 3, dans sa version Core i5-4300U, on gagnerait 26% de performances.

Benchmark : 556-5706


Beaucoup moins sensible au parallélisme et plus prompt à réagir à la fréquence brute, ScienceMark ne donne pas Surface Book en tête des charts. Reste que le Core i7-6600U se montre ici 13% plus rapide que le Core i5-6300U de notre tablette Surface Pro 4.

Benchmark : 556-5714


3DMark est intéressant à plus d'un titre. Le test, ici utilisé avec le plus modeste SkyDiver en 1080p, va nous permettre de mesurer l'apport du GPU NVIDIA GeForce face au HD 520 inclus à la seule tablette. Le constat est sans appel, le GeForce intégré double les performances graphiques du Surface Book et place ce dernier loin devant les autres références de notre panel d'ultrabooks.

Benchmark : 556-5720


Benchmark : 556-5722


Benchmark : 556-5724


Benchmark : 556-5726


Les divers tests de lecture/écriture de CrystalDisk Mark nous permettent de mesurer l'avantage que procure un SSD NVMe. Et l'on voit que face à Surface Pro 4, le SSD de Surface Book est encore plus performant.

Et en mode tablette ?

Benchmark : 558-5734


Geekbench 3 nous permet de tester les performances en mode tablette de Surface Book et donc de la comparer aux autres tablettes du marché, y compris Surface Pro 4. A ce petit jeu, notre configuration en Core i7 truste le haut du podium devant la Surface Pro 4 (pour mémoire, équipée d'un Core i5) avec des performances 11% supérieures. L'iPad Pro en prend au passage pour son grade.

Benchmark : 558-5736


Benchmark : 558-5738


Les deux tests graphique emmenés par Gfxbench montrent en revanche la supériorité du circuit graphique de l'iPad Pro sur l'Intel HD 520. Ce n'est pas franchement une surprise mais cela montre une fois encore que le HD 520 est quelque peu faiblard. L'iPad Pro est 38% plus rapide sur Gfxbench 3.0 en 1080p.

Autonomie

Surface Book est dotée de deux batteries : la tablette en embarque une, le clavier en possède une autre. Windows 10 affiche la charge de chacune des batteries indépendamment. En mode tablette, notre test d'autonomie nous donne 1 h 24 de longévité arrivée à 20% de charge. En mode 2-en-1 complet, clavier + écran donc, Surface Book affiche une autonomie de 4 h 58 à 20% de charge restante. La dernière mise à jour des pilotes Intel, censée améliorer l'autonomie, a effectivement fait progresser notre autonomie de 4 minutes.

0190000008352082-photo-surface-book-batteries.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
E-Power Roadster : BMW présente son tout premier concept de moto électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top