Autonomie : comment tenir la charge ?

29 août 2011 à 16h16
0

Une alchimie complexe

Tout irait bien dans le meilleur des mondes si une bonne autonomie n'était définie que par la seule capacité de la batterie. Il faut aussi compter avec les composants voraces que sont le processeur ou l'écran. Dans le premier cas, on pourrait penser que plus le processeur est puissant, plus il sera gourmand en énergie. En pratique, la technologie évoluant côté performances, elle évolue aussi côté autonomie. Ainsi pour ses prochains Snapdragon prévus pour le début 2012, le constructeur Qualcomm annonce des performances cinq fois supérieures pour une consommation réduite de 75% par rapport à la génération actuelle grâce à une finesse de gravure passée de 45 à 28 nanomètres (nm).

0127000004536220-photo-dossier-autonomie-qualcomm.jpg

Qualcomm tiendra-t-il sa promesse de réduire la consommation ?


Sur un iPad 2 et en dépit de l'utilisation d'un processeur double-coeur, l'autonomie de dix heures d'utilisation est restée similaire à celle de l'iPad original, pourtant doté d'un processeur à un seul coeur et d'une batterie de même capacité. En clair : augmenter la puissance ne réduit pas (forcément) l'autonomie de l'appareil quand le travail est bien fait.

0122000004536990-photo-apple-a5.jpg

La différence de puissance entre l'A4 et l'A5 d'Apple ne se ressent pas côté autonomie, malgré la même finesse de gravure (45nm) !


Journal du hard

Tout cela, c'est bien beau mais encore faut-il afficher quelque chose sur l'écran de l'utilisateur. Un écran qui consomme beaucoup d'énergie et un rapide coup d'oeil dans les options d'Android (vu qu'il nous en donne la possibilité) le confirme très vite : en utilisation standard, hors jeux 3D, l'affichage est souvent la première source de consommation. Autant donc bien veiller à laisser l'appareil se verrouiller très rapidement (moins d'une minute) dès qu'on ne l'utilise plus. On peut vérifier cette consommation en coupant les connexions réseau et en empêchant l'écran de se verrouiller. En une petit poignée de minutes, le niveau de la batterie chutera de manière conséquente.

0181000004536246-photo-dossier-autonomie-widget.jpg

Tous les widgets ne sont pas utiles, en revanche celui du contrôle de l'alimentation sous Android devient vite indispensable


A côté de tout cela, on trouvera encore les puces 3G, GPS, Wi-Fi et Bluetooth, toutes gourmandes en énergie. Pas de miracle de ce côté-là et l'utilisateur sage évitera d'aller les solliciter pour rien quand ce n'est pas nécessaire. En rase campagne, inutile de laisser l'appareil chercher un réseau Wi-Fi en permanence. Topo similaire avec la 3G et autant couper le GPS et le Bluetooth quand on n'en a pas la moindre utilité. Dans l'absolu, il n'y a aucune recette miracle pour se repérer dans la jungle particulièrement touffue du hardware embarqué et seuls les tests détaillés de chaque appareil permettront de se faire une bonne idée des capacités réelles d'un produit.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top