Test des iMac 4K et 5K 2015 : le Retina enfin à l'aise ?

Par
Le 12 janvier 2016
 0

À l'usage : un Mac rapide avec un boulet au pied


L'expérience utilisateur de l'iMac 4K dépendra essentiellement de votre configuration. Nous, on a testé la version avec disque dur 5 400 tours/minute, et sans être atrocement lent, on sent clairement le poids de ce boulet qui traine la patte dans Photoshop, au lancement des applications ou dans toute tâche mobilisant le disque dur. Nos mesures sous Quickbench sont sans appel : il est beaucoup plus lent que le SSD survitaminé qui équipe le MacBook Pro 15 pouces.

C'est d'autant plus frustrant que l'usage du Mac, hors stockage lesté, est des plus agréables à utiliser. L'écran Retina apporte une lisibilité sans égal, au point de pouvoir distinguer les textes les plus minuscules des icônes, et alors qu'on aurait pu penser qu'un Iris Pro 6 200 soit sous-dimensionné pour afficher un écran 4K avec fluidité, nos doutes s'avèrent infondés. On n'a constaté, lors de nos tests, aucun des ralentissements qui gâchaient l'utilisation des premiers iMac 5K.

0320000008294318-photo-imac-4k-3.jpg


Le silence de fonctionnement, comme souvent sur les iMac, est au top. Même pendant les tâches les plus lourdes, seul un léger souffle est perceptible. Quand on veut qu'il se fasse entendre, en revanche, le tout-en-un a toujours du coffre. Rien de nouveau depuis 2012, néanmoins, on apprécie toujours un son riche dont les aigus pourront, au pire, paraître un peu trop cristallins.

0320000008294326-photo-imac-4k-7.jpg


iMac 5K : enfin la bonne configuration


L'iMac 5K nous a nettement plus convaincus, du moins sur sa version « du milieu » équipée d'un Fusion Drive. À moins d'avoir réussi à éviter le cas de figure d'une manière ou d'une autre, nous n'avons pas rencontré, là encore, les ralentissements observés sur la version 2014. Les performances du Fusion Drive 1 To, sans battre des records de vélocité, garantissent au moins un usage réactif du système, sans tomber sur les embouteillages du modèle 4K. Un usage sur la durée, lorsque le SSD est saturé, sera peut-être plus problématique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top