Alexa évolue : +10 pts en perspicacité, +50 pts en sponsoring de marques

Par ,
le 28 avril 2018
 0
D'après l'intervention d'un responsable Amazon lors de la World Wide Web Conference de Lyon, le géant de l'e-commerce ambitionne davantage de naturel dans nos interactions avec son assistant vocal Alexa.

Intervenant lors de la WWWC de Lyon, le boss de l'Alexa Brain Group d'Amazon, Ruhi Sarikaya, a dévoilé quantité de nouveautés pour l'enceinte connectée. La plus importante étant de ne plus avoir à répéter « Alexa » entre chaque requête.

Le concept qui régit l'ensemble des produits Amazon est le « friction free » . Comprendre : la fluidité. La firme désire réduire au maximum les saccades lors d'une action avec l'un de ses services. Amazon Prime, Acheter en Un clic et Amazon Go en sont les exemples les plus prégnants.

Le hic : l'assistant vocal Alexa ne répond pas encore totalement à cette ligne de conduite. L'objectif d'Amazon pour les prochains mois va donc être de réduire au maximum les lourdeurs.

présentation des amazon echo bouton, une sorte de buzzeur pour interragir avec alexa


Alexa : sois mon deuxième cerveau


Les équipes de l'Alexa Brain Group sont parvenues à rendre l'intelligence artificielle de l'enceinte connectée plus performante. Désormais, l'assistant Amazon sera en mesure de créer des liens entre deux requêtes, et donc d'éviter à l'utilisateur de hacher ses demandes par le mot-déclencheur « Alexa ».

Alexa sera en mesure de comprendre que si vous demandez « Alexa, quel temps fait-il à Lyon ? », puis, « Et ce week-end ? », cela concerne toujours la même localité. Davantage de naturel, donc, au service de la fameuse réduction des « frictions » chère à Amazon.

Alexa pourra, en outre, se rappeler pour vous d'une quantité d'informations. Demandez-lui de se souvenir d'une date, d'un endroit, ou d'un article à acheter, et Alexa stockera ça dans sa mémoire.

Un enjeu de taille pour Amazon, d'autant plus à l'heure de la mise en place de la RGPD et des scandales sur l'utilisation de nos données personnelles.

Une assistante multitâches


Dans sa présentation, Ruhi Sarikaya a également dévoilé les Alexa Skills. Il s'agit basiquement de commandes vocales spécifiques qui permettront aux utilisateurs de répondre à un grand nombre de besoins au quotidien.

L'exemple donné était celui du nettoyage d'une tache d'huile sur un t-shirt. Demandez à Alexa comment la faire partir, et elle vous expliquera le processus... en mettant en avant le nom de la marque de détergent à l'initiative du développement de ce skill.

Aux USA, les Alexa Skills permettent déjà de commander un café chez Starbucks, de réserver un Lyft ou même de lancer une partie de Call of Duty avec une simple commande vocale.

Près de 40 000 skills ont déjà été développés par des compagnies tierces pour Alexa.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top