Comparatif caméscope full HD : 5 modèles à moins de 450 € en test

Aurélien Audy
09 juillet 2010 à 18h05
0

Panasonic HDC-SD60

Acteur incontournable de la photo et de la vidéo, Panasonic a même mis au point le fameux standard AVCHD, en collaboration avec Sony. Autant dire que la HD, ça le connait ! Mais sur un produit d'entrée de gamme, en l'occurrence le HDC-SD60, à quoi peut-on s'attendre ?

01C2000003356574-photo-panasonic-hdc-sd60.jpg

Le Panasonic HDC-SD60


Présentation

Le HDC-SD60 est sans conteste le mieux fini des cinq caméscopes. Déjà, Panasonic l'a paré d'une plaque en métal, couleur titane, sur le dessus : un détail qui confère d'emblée une bonne allure et une certaine robustesse. Ensuite le flanc droit, qu'on cale dans la paume de la main, est recouvert d'un revêtement granulé agréable au toucher, bien qu'un peu plastique. Et globalement, l'assemblage sérieux donne une bonne densité au HDC-SD60. Côté esthétique, on pourra juste regretter que la batterie dépasse à ce point à l'arrière du caméscope.

Particularité moins positive du caméscope Panasonic : c'est le seul qui est dépourvu de mémoire interne. Vous devrez donc acquérir une carte SD/SDHC de bonne taille pour pallier cet inconvénient. Ou encore opter pour son grand frère, le HDC-TM60, vendu une bonne cinquantaine d'euros plus cher, pour avoir 16 Go de mémoire flash. Le HDC-SD60 embarque strictement le même capteur que l'Everio GZ-HM334 de JVC : un CMOS 1/4,1 pouce de 3,3 Mpix. Plutôt encourageant au vu des résultats du produit JVC. Mais là où on attend le HDC-SD60 de pied ferme, c'est sur son objectif. Et pour cause, Panasonic nous propose là un zoom 25 X, grand angle (35,7 mm, c'est bien pour un caméscope...), lumineux (f:1,8 - 3,3) et doté de la stabilisation optique Power O.I.S. ! On notera par ailleurs la présence d'une torche pour la vidéo et d'un flash pour la photo. En matière de connectique, en dehors de la prise d'alimentation située non loin du déclencheur vidéo, tout le reste (mini USB, mini HDMI et sortie AV multi composite + composante) est caché sur le flanc gauche du caméscope, derrière l'écran.

012C000003360618-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-3.jpg
012C000003360620-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-4.jpg

Objectif avec micros, torche et flash


012C000003360614-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-1.jpg
012C000003360616-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-2.jpg

Connectique sur le flanc gauche et prise d'alimentation au dessus du déclencheur vidéo


Ergonomie

Le HDC-SD60 tient très bien en main : la sangle est confortable, les commandes tombent parfaitement sous les doigts. La manette de zoom crantée et bien ajustée autorise un contrôle précis des variations de focales. Signe de la patte Panasonic : on retrouve l'habituel sélecteur de mode à trois positions, pour basculer entre la visualisation, la prise de photo et le tournage de film.

012C000003360830-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-6.jpg
012C000003360828-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-5.jpg

Manette de zoom, déclencheur photo et sélecteur de mode


Côté gauche du caméscope, mais au-dessus de l'écran, sont placées deux touches : la première pour basculer entre automatique et manuel, la seconde pour activer ou désactiver la stabilisation d'image. Les autres commandes se trouvent sur l'écran en bas : enregistrer, zoom + et -, menu, torche et corbeille. Plutôt bien pensé tout ça ! Le reste de la navigation passe par l'écran tactile. Ce dernier offre un bon confort de visualisation avec une luminosité ambiante moyenne, mais dès qu'on passe en plein soleil, tactile de type résistif oblige, on évolue un peu à l'aveuglette... même en activant l'option d'accentuation de l'écran LCD.

012C000003360832-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-7.jpg

Manette de zoom, déclencheur photo et sélecteur de mode


L'interface tactile répond bien et bénéficie d'un agencement pertinent. En mode automatique, l'écran ne laisse que deux possibilités. L'icône AFAE vous invitant à toucher l'écran à l'endroit où vous souhaitez que se fasse la mise au point, et l'icône F, faisant apparaître un bandeau horizontal avec des réglages de base : fondu, pré-enregistrement, détection des visages et sourires, compensation du contre-jour, télé macro et grilles d'assistance au cadrage. L'essentiel est là, les manipulations sont on ne peut plus aisées.

012C000003360890-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-11.jpg

Interface dépouillée en mode automatique


En mode manuel maintenant, le HDC-SD60 devient vraiment intéressant. Le bandeau horizontal de l'icône F voit du renfort arriver : mise au point (auto ou manuelle), balance des blancs, vitesse d'obturateur, ouverture de l'iris (le diaphragme en photo), mais aussi les réglages contraste intelligent, grain de peau et vision nocturne ! Voilà qui est complet. Du coup, les allers-retours dans le menu principal se font rares, et c'est plutôt appréciable. On y trouve quand le choix des modes scènes, la sélection de la couleur du fondu (noir ou blanc) et l'option AGS (Anti Ground Shooting) qui coupe la capture et éteint automatiquement le caméscope au cas où vous auriez oublié de le faire, filmant ainsi vos pieds pour rien...

00C8000003360834-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-8.jpg
00C8000003360854-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-10.jpg
00C8000003360836-photo-panasonic-hdc-sd60-d-tail-9.jpg

Bandeau F en mode manuel et menu principal


Que du positif donc, avec en prime une très bonne réactivité : le HDC-SD60 se met en route dès l'ouverture de l'écran en 1,5 seconde ! Et Panasonic fournit de surcroît une des plus généreuses batteries du comparatif : une unité de 1 790 mAh. De quoi tenir deux ou trois jours si vous ne filmez pas trop intensivement (attention la stabilisation optique consomme).

Qualité d'image

Pas de grosse surprise à ce niveau : Panasonic maîtrise très bien le standard AVCHD, dont il est le coauteur avec Sony. Le HDC-SD60 propose une acquisition en 1 920 x 1 080 pixels, à 50 im/s entrelacées sur la base de 25 im/s. L'encodage en AVC s'effectue au maximum sur un débit de Mbps, soit sensiblement moins que sur l'Everio GZ-HM334 de JVC. Mais on se situe tout de même dans la norme, puisque 17 Mbps pour un codec aussi compressé que l'AVC reste un débit élevé. En plein jour, le caméscope Panasonic capture des séquences très contrastées, délivrant un rendu assez cinématographique. À son habitude, Panasonic aime également pousser légèrement la netteté, donnant une sensation de piqué élevé. Le résultat est globalement plus flatteur, mais on peu aussi préférer les images plus douces façon JVC, ou plus colorées façon Sony.

012C000003365068-photo-panasonic-hdc-sd60-printscreen-test.jpg

Capture réalisée sur le tournage d'une scène de jour


0096000003365064-photo-canon-legria-hf-r16-printscreen-test.jpg
0096000003365066-photo-jvc-everio-gz-hm334-printscreen-test.jpg
0096000003365070-photo-samsung-hmx-h204-printscreen-test.jpg
0096000003365072-photo-sony-hdr-cx116e-printscreen-test.jpg

Résultats obtenus avec les Canon, JVC, Samsung et Sony


Par contre, s'il y a bien un domaine où Panasonic est passé expert, c'est en stabilisation optique. À force d'en mettre sur tous ses appareils (vidéo comme photo), la stratégie de Panasonic finit nécessairement par payer. Le HDC-SD60 se montre effectivement très stable (dans la limite du raisonnable). A 893 mm, on perçoit la compensation de la lentille, provoquant une sorte de flottement de l'image : il faut tout de même rester zen pour effectuer des mouvements panoramiques. Mais concrètement, il n'y a pas mieux ! Par contre, Panasonic ne parvient pas mieux que les autres à échapper aux aberrations chromatiques sur les longues focales...

L'autofocus se comporte très bien : de jour comme de nuit la mise au point ne décroche quasiment jamais, si tant est qu'on n'effectue pas de transition premier plan / arrière plan trop soudaine. Auquel cas il patine un léger instant (les AF Canon et JVC sont plus rapides à ce niveau). En environnement peu lumineux, l'image reste admirablement détaillée. On observe à peu près le même type de fourmillement que sur l'Everio de JVC mais en moins marqué. Le caméscope exhibe par contre un peu plus de grain... Dans l'ensemble, c'est très satisfaisant !

012C000003361164-photo-panasonic-hdc-sd60-photo-sc-ne-de-nuit.jpg

Capture réalisée sur le tournage d'une scène de nuit


Le flux audio se montre à la hauteur du flux vidéo, avec un volume élevé et surtout une spatialisation sonore large. Rien ne change en matière d'échantillonnage : codec AC-3 en 256 Kbps sur 48 kHz. Terminons sur la partie photo. Sans trop s'attarder, parce que la qualité n'a rien de transcendant, il faut noter que Panasonic est celui qui propose les fonctionnalités les plus avancées : flash réglable, format, rafale, macro et retardateur ! Et vous aurez le choix de la résolution entre un 5 Mpix interpolé ou un 1,9 Mpix natif.

012C000003361156-photo-panasonic-hdc-sd60-photo-ga-5-mpix.jpg
012C000003361158-photo-panasonic-hdc-sd60-photo-t-l-5-mpix.jpg

Photo réalisée au grand angle puis au téléobjectif en 5 Mpix


012C000003361160-photo-panasonic-hdc-sd60-photo-ga-1-9-mpix.jpg
012C000003361162-photo-panasonic-hdc-sd60-photo-t-l-1-9-mpix.jpg

Photo réalisée au grand angle puis au téléobjectif en 1,9 Mpix


Conclusion

Le verdict est inévitablement positif pour ce HDC-SD60 qui ne déçoit finalement que sur très peu de points. En dehors de l'absence de mémoire interne ou de la mauvaise visibilité de l'écran en plein soleil (ce qui est certes plutôt gênant), ce caméscope constitue une réelle solution pour filmer efficacement. On se demande juste pourquoi diable Panasonic ne fait pas avec ses caméscopes ce qu'il propose sur tous ses appareils photo, à savoir laisser le choix entre AVCHD (format adapté au visionnage direct) et Motion Jpeg (codec adapté au montage sur PC)... C'est finalement le plus gros défaut du HDC-SD60 !

Panasonic HDC-SD60

8

Les plus

  • Qualité vidéo / bonne sensibilité
  • Stabilisation efficace / grand angle
  • Ergonomie bien pensée / vrai mode M
  • Design réussi / bonne finition

Les moins

  • Pas de choix AVCHD / M-Jpeg
  • Pas de mode progressif
  • Pas de mémoire interne
  • Ecran peu visible au soleil

0

Qualité vidéo8

Ergonomie8

Zoom9

Réglages8



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Le Jaguar E-Pace va lui aussi être électrifié avec une version PHEV
Xbox Series S | X ou Playstation 5 : laquelle est faite pour vous ?
Protégez vous des virus avec Norton 360 Deluxe à moitié prix
VPN pas cher : CyberGhost propose une offre immanquable pour Halloween 🔥
Comment fonctionne un antivirus ?
Des chercheurs impriment en 3D un bateau de la taille d'une cellule
Envie de frissons pour Halloween ? Notre sélection de jeux à ne pas manquer durant les soldes Steam
Sundar Pichai laisse entendre que Google va développer plus d'appareils sous sa marque
Bon plan Apple : l'iPhone 12 moins cher de presque 100€ chez Rakuten
Test Realme Buds Q : pour 30 euros, est-ce possible d'avoir des écouteurs de qualité ?
scroll top