Test Scythe Susanoo : le plus lourd de tous !

30 septembre 2011 à 12h50
0
La note de la rédac

Scythe Susanoo

Scythe Susanoo
Dissipateur
SupportLGA775/1155/1156/1366 AM2/AM2+/AM3
Dimensions (LxPxH, mm)210 x 210 x 160
Poids1 565 g
MatériauAluminium, base en cuivre nickelé, caloducs en cuivre
Caloducs12 (6 mm de diamètre)
Ventilation
Ventilateur4 (100 mm)
Vitesse de fonctionnement500 à 2 000 RPM
Débit d'air maximal50 à 200 CFM
RégulationPotentiomètre
Nuisances sonores annoncées9,42 à 37,69 dB(A)
Le japonais Scythe, grand nom du refroidissement, nous a habitué à des produits originaux, à la conception souvent étonnante. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Susanoo que nous testons ici ne déroge pas à la règle !

012C000004604230-photo-scythe-susanoo.jpg

Avec ses 1 565 grammes, c'est le ventirad le plus imposant de ce comparatif. Un véritable poids lourd aux performances hors norme ? Lorsque nous avons extrait le Susanoo de sa boîte la première fois, nous en avons presque rit... Avec le Noctua NH-D14 ou le Silver Arrow de Thermalright, on pensait avoir atteint des sommets en terme d'encombrement. C'était sans compter sur Scythe ! La marque nous délivre ici un ventirad qui fait passer ses concurrents pour des poids plume. Les dimensions parlent d'elles-mêmes : 21 cm de côté, contre 14 cm pour le NH-D14, soit... 50% de plus de chaque côté !

Conséquence logique, la surface d'échange thermique avec l'air est très importante, Scythe faisant usage d'un système à trois radiateurs :
  • le premier est directement en contact avec le processeur et possède une structure tout à fait classique si ce n'est que ses « dents » et sa base sont particulièrement épaisses ;
0190000004604188-photo-scythe-susanoo.jpg

  • le second est le plus imposant et propose 42 ailettes fines, hautes de 5 cm, et traversées par 6 caloducs en cuivre de 6 mm qui conduisent la chaleur depuis la surface d'échange avec le processeur ;
0190000004604204-photo-scythe-susanoo.jpg

  • le dernier radiateur, plus discret, comporte 26 ailettes de 1,3 cm de haut. Une taille nettement plus raisonnable et pour cause : une épaisseur plus importante aurait entrainé une incompatibilité certaine avec l'ensemble des cartes graphiques. Ces ailettes sont alimentées en chaleur par 6 autres caloducs, ce qui porte à 12 le nombre total de ces éléments.
0190000004604210-photo-scythe-susanoo.jpg

Notez que tous ces caloducs sont faits de cuivre, tandis que les radiateurs sont en aluminium. Quant à la surface d'échange avec le processeur, elle est constituée de cuivre nickelé.

012C000004604194-photo-scythe-susanoo.jpg
 
012C000004604198-photo-scythe-susanoo.jpg

Au final, le Susanoo dispose d'une surface d'échange thermique impressionnante, sans nul autre pareil. Une surface alimentée par 12 caloducs de 6 mm, un nombre qu'aucun autre ventirad de ce comparatif n'égale.

012C000004604192-photo-scythe-susanoo.jpg
 
012C000004604190-photo-scythe-susanoo.jpg

Pour favoriser l'échange de chaleur avec l'air ambiant, Scythe a prévu pas moins de 4 ventilateurs de 10 cm, chacun d'eux fonctionnant en 500 et 2 000 tours par minute. Au total, le débit d'air produit par ces 4 ventilateurs varie de 50 à... 200 CFM (pour Cubic Feet per Minute, unité de mesure pour le débit d'air). Évidemment, les nuisances sonores qui accompagnent cet impressionnant débit sont importantes, bien plus que les 37,7 dB(A) annoncés par Scythe sur la fiche technique du Susanoo.

0190000004604226-photo-scythe-susanoo.jpg

Ces ventilateurs ne sont pas prévus pour être contrôlés par la carte-mère via PWM, puisqu'ils sont équipés d'un connecteur 3 broches. Pour réguler leur vitesse de rotation, il vous faudra utiliser le potentiomètre livré avec le Susanoo.

012C000004604208-photo-scythe-susanoo.jpg
 
012C000004604222-photo-scythe-susanoo.jpg

Branchez vos 4 ventilateurs au dispositif prévu par Scythe, connectez ce dernier à la carte-mère (pour récupérer les vitesses de rotations sur des logiciels spécialisés comme Speedfan) et reliez le potentiomètre à une prise Molex pour alimenter les ventilateurs. Une solution qui aurait été nettement plus intéressante si elle n'était pas placée à l'arrière du boîtier, sur un slot libre (si tant est qu'on dispose d'un emplacement libre !).

012C000004604236-photo-scythe-susanoo.jpg
 
012C000004604238-photo-scythe-susanoo.jpg

Grâce au potentiomètre, on abaisse considérablement les nuisances sonores du Susanoo sans perte significative de performance, ce qui est logique : les ventirads proposant des réservoirs de chaleur les plus important sont ceux dont les performances dépendent le moins de la vitesse de ventilation. Reste que le résultat aurait pu être encore meilleur avec un ventilateur de 20 cm, que le Susanoo était en mesure d'accueillir.

Concernant le système d'attache des ventilateurs, il est double : au centre du Susanoo, quatre vis solidarisent l'ensemble, tandis que des languettes métalliques assurent la fixation sur les côtés des radiateurs. On peut douter de la stabilité de l'ensemble, étant donné que certains angles ne sont pas fixés, mais nous n'avons pas observé de vibrations et autres soucis de cet ordre.

0190000004604218-photo-scythe-susanoo.jpg

Le système de fixation du ventirad sur la carte-mère peut laisser le même sentiment de fragilité : il est en effet plutôt simple et la taille des vis n'est pas pour rassurer, étant donné le poids de la bête. Mais encore une fois, les apparences sont trompeuses et nous n'avons pas ressenti de fragilité particulière du montage une fois ce dernier mis en place. Toutefois, on ne peut nier que la taille imposante du Susanoo n'aide pas lors de la fixation, tandis que son poids a tendance à porter de façon significative sur le PCB de la carte-mère. Par ailleurs, votre boîtier devra obligatoirement disposer d'une ouverture à l'arrière de la carte-mère, sans quoi l'installation nécessitera de démonter cette dernière... ce qui pourrait être complexe, étant donné l'encombrement du Susanoo.

0190000004604202-photo-scythe-susanoo.jpg

Une installation rendue également complexe par l'obligation de connecter la carte graphique avant le Susanoo, lorsque celle-ci affiche une taille conséquente. De plus, ceux qui possèdent des barrettes de mémoire équipées d'un gros radiateur (comme c'est le cas de nos modules Kingston) devront se passer du premier slot de mémoire. Mais globalement, étant donné la taille imposante du Susanoo, on peut dire que Scythe a plutôt bien calculé son coup : même notre modèle de carte graphique le plus imposant (une Radeon HD 6990) s'est logé sans souci sous le ventirad de Scythe.

D'autant que la taille exceptionnelle du Susanoo, si elle autorise d'excellentes performances (nous le verrons), a également l'avantage d'offrir une solution de refroidissement pour les modules de mémoire, voire même pour la carte graphique.

014A000004620018-photo-scythe-susanoo.jpg
 
0127000004620020-photo-scythe-susanoo.jpg


Et pour ceux qui l'auraient loupé, voici la vidéo réalisé lors de l'arrivée de ce ventirad à la rédaction. Scythe avait alors oublié le kit de montage, ce qui nous avait empêché à l'époque de faire les tests.




00C8000004037488-photo-compteur-performance.jpg

Tests de performances

Que donne ce ventirad face à ses concurrents ? Quelles sont ses performances en termes de refroidissement et de nuisances sonores ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis

Avec le Susanoo, Scythe fait dans la démesure. Et a priori, la taille de ce ventirad a de quoi faire rire, à défaut de faire fuir. Oui mais voilà, à bien y regarder, Scythe a plutôt bien conçu son Susanoo et nous avons eu grand mal à le prendre en défaut. Seules nos modules HyperX de Kingston ont mis en avant l'incompatibilité du Susanoo avec des barrettes mémoire de grande taille, du moins sur le premier slot.

Au final, Scythe est donc parvenu à proposer un ventirad de très grande taille sans compromettre sa compatibilité avec la plupart des autres composants. En revanche, du point de vue du montage, l'installation du Susanoo nécessite de bien réfléchir à l'ordre dans lequel on doit placer ses composants, au risque de devoir démonter le ventirad pour placer la mémoire ou la carte graphique, notamment.

Et niveau performances ? C'est juste le meilleur ventirad testé ici, bien aidé en cela par ses 3 radiateurs et ses 12 caloducs. Et si les 4 ventilateurs sont bruyants à plein régime, ils se montrent nettement plus silencieux à 500 tours par minute, tandis que cette ventilation semble suffisante pour refroidir très efficacement un processeur.

Deux regrets toutefois : l'emplacement du potentiomètre, à l'arrière du boîtier, est fâcheux, tandis que l'on se demande ce qu'aurait pu donner en terme de performances et de nuisances sonores le Susanoo doté d'un unique ventilateur de 20 cm... Tant qu'à faire dans la démesure, autant y aller jusqu'au bout !

Scythe Susanoo

Les plus
+ Performances
+ Conception soignée
+ Peu bruyant au minimum
+ Compatibilité meilleure qu'attendue
Les moins
- Potentiomètre mal placé / Pas de PWM
- Accès à l'arrière de la carte-mère obligatoire
- Très lourd / Prix
Refroidissement
Nuisances sonores
Accessoires / régulation
4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top