Infotrafic : 1 mois avec Waze, TomTom, iCoyote et Inrix

01 juin 2016 à 17h18
0

TomTom : l'alternative sans publicité

Pionnier du guidage routier et numéro un européen du marché en déclin des appareils autonomes, TomTom a récemment répondu à Waze et à l'essor du guidage sur smartphone. Il a effectivement porté sur mobile le logiciel éprouvé de ses appareils autonomes.

TomTom Go Mobile propose une interface minimaliste, mais néanmoins complète en termes de fonctionnalités. La carte mise tout comme Waze sur une représentation assez schématique de l'itinéraire, facilement lisible sur l'écran relativement petit d'un smartphone fixé à la planche de bord.

0230000008460178-photo-tomtom-go-mobile.jpg

L'application de TomTom se distingue en premier lieu de Waze sur le plan économique. Même si l'application est partiellement gratuite, autant dire qu'elle est payante : on dépasse les 75 km mensuels gratuits dès lors qu'on l'utilise quotidiennement ou dès qu'on prend la route des vacances. 20 euros/an reste toutefois un tarif raisonnable pour renoncer à la publicité.

Concernant l'information trafic, TomTom Go Mobile est évidemment beaucoup moins populaire que Waze, et les appareils TomTom Go dédiés se font de plus en plus rares, en particulier pour les trajets quotidiens. Mais le service TomTom Traffic a plus d'une corde à son arc : le fabricant a effectivement conclu plusieurs partenariats intéressants. Avec de multiples constructeurs automobiles, pour commencer. De nombreuses voitures en circulation remontent ainsi leur position et leur vitesse par le biais d'une connexion cellulaire embarquée. TomTom est aussi de mèche avec des opérateurs européens : de fortes concentrations de téléphones mobiles connectés à certains relais permettent effectivement de cartographier des bouchons. Le fabricant collabore enfin avec les collectivités locales sur les fermetures temporaires.

0000023008449062-photo-tomtom-go-mobile.jpg

Comme je l'évoquais plus haut, j'ai utilisé un TomTom Go avec TomTom Traffic plusieurs années avant d'essayer Waze et de l'adopter, essentiellement à cause du manque de réactivité de l'interface de l'appareil autonome. (L'application TomTom Go Mobile est a contrario la plus réactive et la plus fluide de ce comparatif.) Je n'avais pas constaté d'évolution sensible de mes temps de trajet lors de la bascule. Dans une étude commandée par TomTom en 2013, les deux services étaient dans un mouchoir de poche. Selon mes constatations, ils le sont encore aujourd'hui.

Par rapport à Waze, TomTom Traffic a plus tendance à vous maintenir sur un axe assez chargé. Mais si rouler à seulement 30 km/h de moyenne sur le périphérique parisien peut frustrer, c'est néanmoins une moyenne nettement supérieure à celle qu'on peut obtenir en ville, avec tous les feux rouges.

Les deux applications indiquent souvent quasi la même heure d'arrivée, même lorsqu'elles ne proposent pas le même itinéraire, alors qu'elles sont très souvent assez ponctuelles. Même si, comme Waze, TomTom manque souvent les embouteillages d'une seule file et peut vous faire perdre 10 min.

0000023008449064-photo-tomtom-go-mobile.jpg
0000023008449066-photo-waze.jpg

En somme, TomTom Go Mobile et Waze sont ex aequo. C'est surtout leur interface qui les départage. TomTom convient à ceux qui sont habitués aux appareils de la marque ou à ceux qui préfèrent une ergonomie plus typée automobile qu'application mobile. Et à ceux qui préfèrent un (petit) abonnement que des publicités.

À ce sujet : TomTom Go Mobile : cartes hors-ligne, infotrafic et radars désormais sur iPhone
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top