Où en est Starlink, le projet fou de SpaceX de mettre 12 000 satellites en orbite ?

Par
Le 11 novembre 2018
 0
terre espace

En mai 2017, SpaceX présentait son projet Starlink, un réseau de 12 000 satellites mis sur orbite afin de proposer au monde entier un accès à Internet, et ce même dans les régions les plus reculées et inaccessibles du globe.

Cet immense réseau est censé offrir des débits bien meilleurs et une latence plus faible que les réseaux satellitaires existants. Le déploiement de ce projet doit se faire en deux étapes. La première consiste à envoyer 4 425 satellites entre 1 110 et 1 325 km d'altitude, et la seconde 7 518 satellites supplémentaires. Avec les revenus estimés, ce projet permettrait de financer les ambitions d'Elon Musk dans le domaine de la conquête spatiale.

Une vitesse de transfert qui modifierait le secteur de la finance

Selon un document rédigé par le Dr Mark Handley, spécialiste des technologies de réseaux de communication, Starlink pourrait potentiellement perturber l'économie mondiale avec seulement 1/3 des 12 000 satellites prévus pour le projet.

Le Dr Handley justifie son propos en donnant l'exemple des avantages que Starlink procurerait aux institutions financières et aux banques en réduisant le temps de latence des communications à quelques millisecondes. Une différence qui peut paraître anodine, mais qui constitue un sérieux avantage concurrentiel pour les traders, surtout dans le domaine du « trading automatique ». Ce dernier utilise les transactions à haute fréquence (HFT), c'est-à-dire des transactions financières exécutées à grande vitesse par des algorithmes.

Avec la technologie Starlink, les institutions utilisant de nombreuses HFT auront donc un avantage concurrentiel important, ce qui risque de créer un grand déséquilibre entre les entités financières qui auront adopté suffisamment tôt ce type de transactions et celles qui s'y refusent ou ne peuvent pas suivre le mouvement. La vitesse de transaction offerte par la première vague de 4 425 satellites surpasserait celle offerte par les câbles à fibre optique actuels.

Un projet qui a pris du retard

Le projet de réseau Internet satellitaire de SpaceX a toutefois pris du retard, ce que n'aurait pas du tout apprécié son dirigeant. Elon Musk a donc décidé de licencier sept ingénieursqui seraient, selon lui, responsables de cette stagnation.

Une décision confirmée par Eva Behrend, porte-parole de SpaceX : « Compte tenu du succès de nos récents satellites de démonstration Starlink, nous avons appris de nos erreurs et nous nous sommes réorganisés afin de permettre la prochaine itération de conception. »
Modifié le 09/11/2018 à 17h30

Les dernières actualités Conquête spatiale

scroll top