SpaceX : la firme d’Elon Musk est priée d’améliorer le ramassage de ses déchets

Par
Le 22 octobre 2018
 0
lancement spacex

La société, dont l'ambition consiste pourtant en développer des produits réutilisables, commence à en agacer certains. En cause : les débris fréquemment retrouvés sur les côtes de Caroline du Nord et dans d'autres régions du monde, qui forcent à questionner la volonté d'Elon Musk en matière de « recyclage ».

Drôle de trouvaille pour le garde-côte de la plage d'Outer Banks, en Caroline du Nord. L'homme a en effet trouvé un morceau de métal de trois mètres de long sur deux de large, tellement lourd qu'il a dû être déblayé à l'aide d'un chargeur frontal.

Un résidu de mission SpaceX

Après avoir contacté SpaceX, les responsables du parc national auquel est rattachée la plage ont confirmé qu'il s'agissait bien d'un composant d'une fusée. L'entreprise d'Elon Musk a précisé qu'il s'agissait bien d'une « petite » pièce issue de l'un des 12 lancements de fusée Falcon 9 qui ont eu lieu au cours de l'année. Une pollution qui n'est pas sans rappeler l'accumulation des déchets en orbite autour de la Terre.

C'est la deuxième fois qu'un composant de la fusée est retrouvé abandonné. Il y deux ans, plusieurs morceaux étaient déjà tombés sur deux îles différentes en Indonésie. En France aussi, des agriculteurs bretons ont eu la surprise de retrouver une partie du « nez » d'une capsule Dragon d'un Falcon 9.

SpaceX assure faire de son mieux

« Grâce aux progrès réalisés en matière de capacité de réutilisation, SpaceX est la seule société capable de récupérer nos boosters de fusée et notre vaisseau spatial ».

L'entreprise, qui s'apprête à emmener les astronautes de la NASA sur l'ISS, a en effet déjà prouvé à maintes reprises être en mesure de récupérer lanceurs et vaisseaux. Cependant, elle a peut-être encore quelques efforts à fournir en ce qui concerne les débris générés par le lancement de ses fusées.

Des débris qui ne sont d'ailleurs pas toujours anodins puisqu'il peut parfois s'agir de pièces coûteuses et potentiellement réutilisables. SpaceX n'a par exemple pas réussi, un peu plus tôt cette année, à sauver une partie de la coiffe du Falcon 9, d'une valeur de six millions de dollars.

L'entreprise affirme également travailler sur la récupération d'objet plus petits, tels que les carénages. C'est en effet la mission du navire nommé « Mr Steven ». Mais la mission est loin d'être évidente, comme le rappelle un porte-parole de SpaceX :« Aucune autre entreprise ou agence spatiale n'a encore tenté de récupérer un carénage ; c'est un défi difficile ».
Modifié le 22/10/2018 à 09h18

Les dernières actualités Conquête spatiale

scroll top