Vie extraterrestre : la NASA va chercher des "technosignatures"

Par
Le 02 octobre 2018
 0
voie_lactée

La NASA se penche sur une nouvelle méthode pour tenter de découvrir une forme de vie dans l'univers. En parallèle des missions consistant à trouver des traces de vie microbienne, la recherche de technosignatures s'intéresse à des preuves de vie intelligente.

Presque quotidiennement, la NASA découvre de nouvelles exoplanètes dont certaines, à l'instar de Proxima b, pourraient bien être habitables. Bien que les agences spatiales soient encore dans l'incapacité de réellement observer de manière approfondie ces milliers de planètes qui se trouvent hors de notre système solaire, on ne peut que constater que la recherche a fait un immense bond en avant grâce à des missions comme celle de Kepler, si bien que nous nous trouvons peut-être aujourd'hui à l'aube d'une découverte majeure.

Une étape importante pour la recherche de vie extraterrestre

C'est du moins ce que l'on est en mesure d'espérer grâce à cette nouvelle méthode avancée que la NASA compte mettre au point. Au-delà de la recherche de vie microbienne, comme c'est le cas sur la Lune et sur Mars, et de la détection grandissante d'exoplanètes, la recherche de technosignatures annonce une nouvelle étape dans la potentielle découverte de vie extraterrestre.

Les technosignatures sont les preuves scientifiques de l'existence d'une vie intelligente, passée ou présente, mise en lumière grâce aux technologies auxquelles cette forme de vie a recours. À titre d'exemple, les ondes radio que nous émettons, ou les lumières de nos villes visibles depuis l'espace, sont des technosignatures qui prouvent notre présence sur terre.

La NASA explique dans son communiqué : « Les technosignatures sont des signes ou des signaux qui, s'ils étaient observés, nous permettraient de déduire l'existence d'une vie technologique ailleurs dans l'univers. Les technosignatures les plus connues sont les signaux radio, mais il en existe beaucoup d'autres qui n'ont pas été explorées pleinement ».

Technosignatures et SETI : la quête infinie

La recherche de technosignatures est cependant bien différente des projets SETISearch for Extra-Terrestrial Intelligence ») qui ont été menés depuis les années 60. Ces projets se concentraient en effet presque exclusivement sur la recherche de technologies similaires à celles que nous utilisons (particulièrement les signaux de communications) ; or, si une vie intelligente a émergé en dehors de notre système solaire, il y a de grandes chances qu'elle utilise des technologies différentes et plus avancées que les nôtres.

Il est donc difficile d'imaginer les technosignatures qui pourraient être émises par d'hypothétiques civilisations extraterrestres, mais plusieurs pistes sont à l'étude. La présence de composés chimiques polluants dans l'atmosphère d'une planète, les émissions laser et radio, la lumière artificielle et même d'autres pistes telles que la présence de sphères de Dyson (une structure qui, si elle existe, permettrait aux extraterrestres de capter l'énergie d'une étoile) seront activement recherchées par la NASA.

En outre, l'envoi en orbite du télescope spatial James Webb sera certainement d'une grande importance dans la recherche de technosignatures, puisqu'il sera en mesure d'étudier l'atmosphère d'une exoplanète de manière bien plus approfondie qu'auparavant.

Par ailleurs, la NASA a organisé un colloque du 26 au 28 septembre, afin « d'évaluer l'état actuel du terrain », notamment en termes de financement et de recherche.


Retrouvez tous nos actus, dossiers et diaporamas sur l'astronomie et la conquête spatiale !

Modifié le 03/10/2018 à 11h15

Les dernières actualités Conquête spatiale

scroll top