Une nouvelle espèce de mini-raptor découverte en Mongolie

Par
Le 09 février 2019
 0
gobiraptor minutus.jpg
Crédit illustration : Do Yoon Kim

En Mongolie, la formation de Nemegt n'a visiblement pas encore livré tous ses secrets. Cette formation géologique située au nord-ouest du désert de Gobi recèle nombre de fossiles datant du Crétacé supérieur (il y a près de 70 millions d'années) et s'illustre régulièrement par les découvertes majeures faites sur place. Dernière en date, la mise au jour du fossile d'un Gobiraptor minutus : un mini-raptor au faux air de Pokémon, inconnu jusqu'à présent de la communauté scientifique.

Lointain cousin des dinosaures rattachés à la famille des oviraptorosaures, dont de nombreux fossiles ont été découverts dans la vallée de Nemegt, le Gobiraptor minutus n'est pas sans évoquer le vélociraptor en termes de silhouette. À ceci près qu'il se révèle plus petit (bien que certains spécimens aient pu mesurer jusqu'à huit mètres de long). Son crâne, relativement compact, s'apparente pour sa part à celui d'un perroquet, note Cnet US.

Un spécimen potentiellement très jeune

On apprend du rapport publié par les chercheurs sur PLOS ONE que le spécimen découvert devait être très jeune, comme semble en témoigner la taille des fémurs de l'animal. Si la mise au jour de fossiles de petite taille a déjà trompé la communauté scientifique par le passé (ces derniers étaient alors classifiés comme de nouvelles espèces, à tort), le spécimen découvert en Mongolie appartiendrait bien à une espèce inconnue jusque alors.

Le rapport détaille par ailleurs que les mâchoires du Gobiraptor minutus devaient - de par leur taille restreinte - le limiter à un régime alimentaire bien particulier, essentiellement basé sur des graines ou des mollusques. L'animal n'avait donc probablement rien d'un grand chasseur.

Comme le note l'étude, la découverte, toujours sur la formation de Nemegt, d'une autre espèce appartenant au clade des oviraptorosaures indique que cette grande famille de dinosaures devait être prospère dans la région durant le Crétacé supérieur. Cependant, la Mongolie n'a pas le monopole des oviraptorosaures, d'autres individus de cette espèce ayant été mis au jour ces dernières années en Amérique du Nord, et même en Angleterre.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Sciences

scroll top