Faut-il passer au paiement sans contact ?

Par
Le 13 mai 2016
 0

Le paiement sans contact mobile


De plus en plus de smartphones intègrent un module NFC. Il y a actuellement 90 modèles disponibles sur le marché, et 8,6 millions de Français en sont équipés. Le paiement sans contact mobile requiert un smartphone NFC, une application dédiée et, pour certains services, une carte SIM NFC.

Le principe est le même qu'avec les cartes bancaires NFC : il suffit d'approcher le mobile à quelques centimètres du terminal de paiement pour régler des achats de moins de 20 euros sans avoir à saisir son code confidentiel. Certains services offrent également la possibilité de gérer des cartes de fidélité ou de transport, d'effectuer des transferts d'argent ou des achats sécurisés en ligne. Par contre, il est impossible de retirer de l'argent dans un distributeur.

Le paiement sans contact mobile, aussi appelé m-paiement, a été déployé avec succès depuis de nombreuses années au Japon et en Corée. Il commence à se développer aux États-Unis, mais reste encore anecdotique en France. Pas de quoi décourager les très nombreux acteurs qui se positionnent sur ce secteur en pleine ébullition. Outre les sociétés éditrices de cartes bancaires Visa et MasterCard, des opérateurs de téléphonie mobile, des géants de la high-tech ou encore, des start-up proposent leurs propres solutions de paiement mobile : Visa Checkout, MasterCard PayPass, Orange Cash, Apple Pay, Google Android Pay, Samsung Pay, Cityzi... Bien que basée sur la technologie NFC, chacune propose un mode de fonctionnement, des partenaires et des services différents. Un morcellement du marché qui ne favorise sans doute pas son adoption.

0320000008406720-photo-visa-nfc.jpg


Les services de Sans Contact Mobile en France


En attendant l'arrivée d'Apple Pay, Android Pay ou encore Samsung Pay, plusieurs banques françaises proposent des services de paiement sans contact mobile : BNP Paribas, CIC, Crédit Mutuel Société Générale, etc. Ces derniers sont basés sur les solutions de paiement mobile des géants américains de la carte bancaire Visa et MasterCard (Checkout et PayPass) dont la technologie est intégrée dans les cartes SIM. Citons enfin l'application Orange Cash qui repose sur la solution de paiement sans contact de Visa, et l'initiative française lancée en 2010 Cityzi.

Orange Cash : une solution prépayée
Conçu en partenariat avec Visa, Orange Cash fonctionne sur les mobiles NFC (Android, BlackBerry et Windows Phone) achetés chez Orange et équipés d'une carte SIM NFC et d'une application de paiement sans contact. Il s'agit d'une offre prépayée sans engagement que les clients peuvent recharger avec une carte bancaire française (Visa/Mastercad/CB) pour effectuer des achats sans contact dans 324 000 points de vente en France. À noter que chaque rechargement se voit facturé 79 centimes d'euros par l'opérateur. Comme pour les cartes NFC, la saisie du code confidentiel est requise pour les achats supérieurs à 20 euros. L'opérateur propose des offres géolocalisées à proximité de l'utilisateur, ainsi que des « bons plans » avec des partenaires comme Picard, La Fnac, Flunch, etc. Il y aurait actuellement 140 000 clients Orange Cash.

0320000008406686-photo-orange-cash.jpg

Cityzi : le NFC mobile made in France
Créé par l'AFSCM (Association Française du Sans Contact Mobile) en 2010, Cityzi a été lancé à Nice, puis progressivement dans d'autres villes et dans le reste du territoire. Compatible avec tous les opérateurs français à l'exception de Free, ainsi qu'avec une longue liste de terminaux NFC, le service permet de payer les transports en commun, de gérer des cartes de fidélité ou d'effectuer des paiements via les applications mobiles de BNP Paribas, de la Société Générale et du Crédit Mutuel. En décembre 2013, l'AFSCM annonçait avoir franchi le cap des 4 millions d'abonnés.

01f4000003997948-photo-cityzi.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top