Pokémon Go : comment je suis devenue dresseuse de Pokémon dans mon quartier

30 juin 2016 à 15h00
0

La reine de l'arène



La réponse à ce stade de la preview, c'est : à rien. Car comme Ingress, Pokémon Go va nécessiter un développement communautaire pour devenir intéressant. Échanger des Pokémon entre joueurs sera une possibilité - personne ne voudra probablement de ma collection de Rattatas - mais ce sont surtout les arènes qui devraient avoir du succès.

J'ai croisé une arène sur ma route, elle était vide et donc inutile. Mais j'ai pu voir ce qu'elle proposerait à terme, en l'occurrence, des affrontements entre joueurs. Une arène implique de choisir une couleur d'équipe, et d'assigner l'un de ses Pokémon aux affrontements. Il n'y a pas besoin de rester à proximité de l'arène, ce qui signifie que les combats débuteront quand assez de joueurs seront passés par là et auront déposé des Pokémon. Entre temps, le Pokémon déposé ne peut pas être récupéré : il a donc un risque de bloquer une créature puissante pendant plusieurs jours dans un endroit peu passant.

L'application est cependant suffisamment bien conçue pour placer les points d'intérêt à des endroits clés. Je n'imagine pas que la démarche soit manuelle : elle est probablement, là aussi, basée sur les données de Google Maps. En identifiant des endroits clés, le jeu assure ainsi qu'il y aura suffisamment de passage pour alimenter les mécaniques de gameplay, à condition que les joueurs soient au rendez-vous, évidemment.

00FA000008488066-photo-pok-mon-go.jpg
00FA000008488068-photo-pok-mon-go.jpg
00FA000008488072-photo-pok-mon-go.jpg

Le nez rivé sur mon écran



J'étais partie pour une petite demi-heure d'expérience. Au final, j'ai déambulé plus de deux heures, capturé une vingtaine de Pokémon - dont une majorité de Rattatas, donc - et je me suis perdue. Parce qu'à force de traquer les bestioles le nez rivé sur mon écran, j'ai fini par aller dans des directions non-identifiées et j'ai perdu mes repères géographiques.

Déambuler dans les rues à la recherche des Pokémon, mais également des autres joueurs, fait partie intégrante de l'expérience. Niantic en fournit une qui s'avère proche d'Ingress, mais avec un univers mieux connu et un gameplay plus simple. De quoi attirer un plus large éventail de joueurs, du trentenaire qui jouait à Pokémon sur sa Game Boy Pocket, à l'ado qui cherche plus qu'un simple jeu de smartphone. Le jeu sera gratuit sur iOS et Android, mais le modèle économique sera basé sur des achats in-app (Pokéballs, potions et autres accessoires virtuels).

Et pour ceux qui voudront s'investir sans avoir les yeux rivés en permanence sur l'écran, Nintendo proposera au lancement du jeu un accessoire à porter sur soi, nommé Pokémon Go Plus. Connecté en Bluetooth au smartphone, il vibrera à l'approche d'un Pokémon. Une manière de développer son addiction plus discrètement.

08487808-photo-pok-mon-go-plus.jpg
Le Pokémon Go Plus

Pour le moment, Pokémon Go n'a pas encore de date de sortie mais devrait débarquer en juillet. Mais il est évident que ce jeu va attirer un très grand nombre de curieux dès son lancement. D'ici là, les mécaniques de jeu devraient encore s'affiner et on espère que d'autres activités que les arènes seront disponibles, histoire que la communauté ait une vraie bonne raison de se développer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top