Quantum Break : entre jeu vidéo et série télé, la déroutante expérience de Remedy

01 avril 2016 à 10h18
0

Interview de Greg Louden, Senior Narrative Designer au sein de Remedy

Avant de s'embarquer dans l'aventure Quantum Break, Greg Louden a travaillé à Hollywood sur les effets visuels de nombreux films, parmi lesquels Gravity, Sucker Punch, Prometheus ou encore World War Z. Il a rejoint l'équipe de développement de Quantum Break en 2014 pour travailler sur l'aspect transmédia du jeu.

Si cet entretien ne spoile pas le jeu, il faut cependant noter que c'est le seul que nous ayons fait après avoir terminé le jeu. Il y a donc certains indices sur sa structure narrative au sein des questions, mais nous ne dévoilons rien sur l'intrigue. Néanmoins, si vous voulez garder une surprise totale, il est peut-être judicieux de garder la lecture de cette interview pour plus tard...

0258000008398408-photo-greg-louden.jpg

Quand on parle de jeux transmédia, on parle généralement de jeux qui sont complétés par des expériences à part, par exemple une web-série qui se déroule avant, ou durant le jeu. Dans Quantum Break, tout est mélangé. En termes de production, qu'est-ce que ça change ?

Ça change absolument tout ! C'est justement ce qui est intéressant avec Quantum Break : c'est une expérience totalement nouvelle, aussi bien pour le joueur que pour nous, qui avons développé le titre. Il a fallu que nous pensions à tout en concevant l'histoire, mais également l'ensemble. La partie série et la partie jeu constituent une seule et unique entité.

Pour les séquences filmées, nous avons travaillé avec Lifeboat Productions, et ils nous ont énormément aidés sur ce projet. Nous avons des expériences complémentaires : eux ont l'expérience des shows filmés, et nous, des jeux vidéo. Nous nous sommes beaucoup apportés mutuellement.

Dans quel ordre avez-vous travaillé avec Lifeboat Productions ? Quels sont les décors qui ont été conçus en premier : ceux du jeu, ou ceux de la série ? Car dans les deux médias on visite parfois les mêmes endroits.

C'est un point très intéressant. Ça s'est déroulé en deux temps : à la base, la série a été développée à partir du jeu. L'équipe technique du show, le réalisateur, les scénaristes, les producteurs, sont venus chez Remedy en Finlande pour qu'on leur montre nos concepts ainsi que le jeu. Ils ont ensuite fait des repérages de décors de leur côté, pour trouver des endroits ressemblant le plus possible à ceux du jeu. C'était la première étape.

Par la suite, ils ont filmé les épisodes, et nous avons dû, de notre côté, ajuster les environnements dans le jeu pour qu'ils collent à la réalité. C'est beaucoup plus simple de le faire dans cet ordre car on ne pouvait pas tourner à nouveau des plans de la série pour rectifier le tir. Le bureau de Paul Serene a également été réalisé dans le jeu en fonction de ce qui avait été fait dans la série.

La situation s'est également présentée pour les personnages. Par exemple, dans la série, Beth porte une boucle d'oreille alors que ce n'était pas le cas dans le jeu. Nous avons donc dû l'ajouter de notre côté.

0258000008398410-photo-quantum-break-personagens-requisitos-pc-windows-10.jpg

On trouve quatre épisodes dans le jeu. Avez-vous imaginé ajouter un cinquième épisode à la fin du jeu, pour apporter une conclusion à l'histoire de certains personnages qu'on ne voit quasiment que dans la série ?

Dans l'immédiat, nous n'avons rien à annoncer sur le sujet, mais si vous suivez attentivement l'histoire, vous remarquerez que nous laissons des portes ouvertes à certains endroits... à ce stade, c'est surtout une ouverture aux interprétations des joueurs, mais je pense qu'il y a de nombreuses pistes à suivre sur ce point. Je pense que nous avons de très bons personnages et qu'il y aurait encore des choses à raconter.

Je pense que l'un des principaux problèmes du jeu dans son ensemble, c'est justement le fait qu'il y a beaucoup de personnages intéressants mais qui ne sont pas vraiment développés autant qu'il le faudrait. On s'attache moins, par exemple, aux personnages qui sont uniquement dans la série, car quatre épisodes de 20 minutes, c'est finalement très peu.

C'est vrai que ça peut paraître court. Néanmoins, l'une des choses que nous voulions faire avec Quantum Break, c'était réinventer le concept de la série, en permettant au joueur d'influencer le cours des événements et de les changer dans le show. Nous aurions pu mettre plus d'épisodes, mais nous avons décidé, à la place, de mettre des variations de certaines scènes au sein de l'histoire.

Si le jeu est bien reçu par les joueurs et s'avère être un succès, je suis sûr que Microsoft et Remedy seront ravis de prolonger l'histoire des personnages.

Merci Greg !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top