PS5 : ce qu'on sait de la prochaine console de Sony

Par ,
le 21 avril 2018
 0
Certaines rumeurs prédisaient que la PlayStation 4 serait la dernière console de Sony. Il n'en sera rien. Et les dernières informations qui ont fuité au sujet de la PlayStation 5 laissent présager le meilleur pour cette nouvelle console de salon.

Mark Cerny, l'architecte de la PS4 et de la PS Vita, bien connu de l'industrie du jeu vidéo, est de nouveaux aux commandes du futur flashgip de Sony.

Les rumeurs vont bon train sur la future console phare de chez Sony


La succession de la PS4, qui va fêter ses 5 ans en novembre prochain, est désormais assurée par le célèbre Mark Cerny, créateur entre autres de la licence Knack et l'un des collaborateurs de sagas telles que Crash Bandicoot, Ratchet & Clank ou encore The Last Guardian.

Cette nouvelle console de salon devrait intégrer des composants plus puissants que la précédente : un processeur plus performant (gravure 7 nanomètres contre 16 nanomètres pour la PS4 Pro et 24 nanomètres pour la PS4) et une mémoire vive plus robuste et moins énergivore (mémoire GDDR6 au lieu de la GDDR5 de la PS4, qui avait malgré tout ravi les développeurs à l'époque) tout en conservant la même architecture x86.

Reste à espérer que la rétrocompatibilité sera bien assurée pour la PS5 !

ps4


Sony compte bien garder l'avance sur son principal concurrent


Les dernières fuites semblent indiquer que l'architecte en chef de la PlayStation 5 s'appuie beaucoup sur les desiderata des développeurs de jeux vidéo qui ont été mis dans la confidence. Cette méthode a très bien fonctionné lors de la création de la PS4, qui a été le succès technologique qu'on connaît au moment de sa sortie.

Toujours est-il qu'au vu de l'avance de Sony face à Microsoft et sa Xbox One, tant du point de vue de la puissance technique que des ventes, le constructeur japonais semble bien décidé à conserver cette avance, voire à creuser l'écart.

D'après certaines rumeurs, la PlayStation 5 de Sony ne devrait pas sortir avant mi-2019 ou 2020, le temps pour le constructeur d'intégrer les composants les plus récents sans faire bondir les tarifs. Probablement pour éviter de reproduire ce qui avait valu de nombreuses critiques à la PS3 au moment de sa sortie : son prix exorbitant.

Sources : Eurogamer, wccftech, Wikipédia.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top