La NASA a identifié les causes du décalage de l’axe de la Terre

Par
Le 28 septembre 2018
 0
axe rotation terre

Il y a déjà un moment que des chercheurs ont mis en évidence le fait que l'axe de rotation de la Terre n'est pas tout à fait fixe et dérive au fil des années. À l'instar d'autres planètes, le mouvement de rotation de notre planète bleue n'est pas parfait et une équipe de la NASA vient d'en identifier les trois principaux facteurs.

Depuis le début du XXe siècle, les scientifiques ont pu observer une légère dérive de l'axe de rotation de la Terre. Si certaines années l'axe n'a pratiquement pas bougé, ils ont constaté qu'il oscillait en moyenne de 10 cm par an. Au total, au cours du siècle dernier, l'axe aurait donc dérivé de plus de 10 mètres. Un événement qui n'a cessé d'interroger les chercheurs.

Une étude à paraître en novembre 2018

Une équipe de géologue de la NASA s'est justement penchée sur la question en réalisant une étude qui sera publiée le 15 novembre 2018 dans la revue Earth and Planetery Science Letters. L'objectif de cette équipe était de réunir toutes les données d'observation du siècle dernier et de mettre au point un modèle informatique qui permettrait de déterminer les causes de cette dérive.

Les géologues de la NASA expliquent que l'axe de rotation de la Terre est plutôt stable, ce qui n'est pas le cas de la grande majorité des planètes de notre système solaire. On doit cette stabilité aux forces gravitationnelles qui existent entre la Lune et la Terre. Toutefois, bien que l'axe de la Terre n'oscille pas aussi rapidement que celui d'autres planètes - comme Mars -, il dérive tout de même. Et le seul facteur qui était connu jusqu'à présent pour l'expliquer était celui de rebond glaciaire.

Les activités humaines encore une fois en cause ?

Les activités humaines sont mises en cause par les chercheurs dans deux des trois processus qui affectent l'axe de rotation de la Terre. La première, qui était déjà connue, est celle de rebond glaciaire et est liée à la fonte des glaces. La perte de glace aux pôles modifie la répartition de la masse, et les sols anciennement comprimés par la glace reviennent petit à petit à leur niveau naturel d'avant la dernière ère glaciaire.

Le second facteur est justement la fonte des calottes glaciaires, dont la masse intègre peu à peu l'océan et fait monter le niveau des eaux. Le Groenland serait le principal responsable, les estimations font lieu de 7 500 gigatonnes de glaces qui auraient fondu et rejoint l'océan.

La troisième raison est la seule qui n'a rien à voir avec les activités humaines. Elle est liée au phénomène de convection mantellique. Concrètement, il s'agit du mouvement de matière qui a lieu entre le manteau et le noyau de la Terre, et qui a pour résultante le phénomène de tectonique des plaques.

L'équipe de géologue a déclaré que « Comprendre les origines de ce mouvement polaire séculaire est important pour pouvoir modéliser le climat mondial, car il fournit un lien avec les mouvements des masses de glace et la hausse du niveau de la mer ». Par ailleurs, la NASA met à disposition cette simulation qui permet de comprendre les processus qui affectent l'axe de rotation de la Terre.


Retrouvez tous nos actus, dossiers et diaporamas sur l'astronomie et la conquête spatiale !

Modifié le 03/10/2018 à 11h18

Les dernières actualités Environnement

scroll top