Mac OS X Mountain Lion : le test

25 juillet 2012 à 15h00
0

200 nouvelles fonctionnalités... vraiment ?

Comme à son habitude, Apple ne manque jamais de superlatifs pour qualifier ses propres produits. Ainsi, Mountain Lion porterait 200 fonctions nouvelles par rapport à Lion. Techniquement, c'est vrai. Mais si l'on exclut les simples modifications cosmétiques, la valeur réellement ajoutée est déjà moins importante. Avant de voir si Mountain Lion influera ou non sur les performances de votre Mac, commençons donc par faire le tour des nouveautés réelles qu'il propose.

iCloud partout

0064000005311310-photo-mountain-lion-icloud.jpg
Après des années à chercher la bonne martingale en matière de cloud, Apple semble enfin tenir le bon bout. Si l'on s'en tient à ce que clame Cupertino, iCloud n'en finit en effet pas de séduire de nouveaux utilisateurs par millions. À vrai dire, Apple leur laisse peu de choix. Même sans en utiliser les services, il est très difficile de ne pas activer son compte iCloud tant il est présent sur tous les appareils désormais vendus par la marque.

Pour qui l'ignore, iCloud héberge moult données utilisateur dans une logique intégrée tout à fait en phase avec les habitudes d'Apple. Pour faire court : seules les données issues d'applications autorisées peuvent être hébergées sur ce nuage. Dans le détail, iCloud commence bien évidemment par héberger toutes les données personnelles saisies lors de la ou des configuration(s) d'appareil(s) Apple. Liées à un identifiant unique, ces données sont ensuite synchronisées sur chacun des appareils que possède l'utilisateur, si toutefois celui-ci le désire. Ainsi, si vous possédez déjà un compte iCloud et mettez en service un nouveau Mac, dès le premier démarrage il vous sera suggéré de saisir vos identifiants pour alimenter le carnet d'adresses, l'agenda, vos comptes emails, signets internet, documents, etc. Inauguré avec iOS 5, ce dispositif se généralise donc dans OS X.

01F4000005310422-photo-mountain-lion-pref-icloud.jpg

Pour ce qui est des documents et comme nous l'avons laissé entendre plus haut, iCloud ne se comporte pas comme une simple Dropbox. Pour pouvoir y sauvegarder un document, une application doit montrer patte blanche, autrement dit utiliser l'API Apple. Le Finder ne permet donc pas de glisser un document sur le nuage pour l'y sauvegarder.

Lorsqu'un document se trouve sur le cloud, il disparaît du disque dur de l'utilisateur et devient immédiatement disponible et éditable pour toutes les machines rattachées au compte. Du côté de l'utilisateur, Apple a soigné l'intégration d'iCloud dans les applications. Ainsi, au lancement d'une application, si un document compatible est détecté sur le nuage, elle ouvre autoritairement une fenêtre de sélection permettant d'y accéder. Sinon, c'est le processus de démarrage classique qui continue, avec l'ouverture d'un document vierge ou d'un sélecteur de thèmes, par exemple.

Un air d'iOS

0064000005322136-photo-mountain-lion-ios.jpg
Il y a tout juste un an, alors que sortait OS X Lion, nous avions constaté le mouvement opéré par Apple pour rapprocher Mac OS X de son OS mobile, iOS. Faisaient ainsi leur apparition de nombreuses gestuelles permettant de piloter un Mac à la manière d'un terminal iOS depuis un trackpad, ou encore des outils comme le Launchpad dont le lien filial avec le springboard d'iOS ne faisait aucun doute.

01C2000005322870-photo-mountain-lion-dashboard.jpg

Mountain Lion va un peu plus loin en intégrant de nombreuses apps déjà présentes dans iOS et en les y connectant avec iCloud. C'est le cas de Messages, Rappels, Contacts, Calendrier, Notes, du Centre de notifications ou même du Game Center et de la Recopie vidéo AirPlay.

Messages

0064000005311322-photo-mountain-lion-messages.jpg
Dans Mountain Lion, Apple a sacrifié iChat pour le remplacer par Messages. iChat est une application de messagerie instantanée qui reposait au départ sur le protocole AIM d'AOL. C'était l'une des plus anciennes de Mac OS X puisque la première version remonte à OS X 10.2, il y a tout pile dix ans. En plus d'assurer les mêmes services qu'icChat (chat, audio et vidéoconférence...), Messages ajoute le support des iMessages que les utilisateurs d'iPhone connaissent bien. Un iMessage remplace en effet le SMS dès lors qu'une connexion à Internet est disponible entre deux correspondants utilisant un terminal compatible.

01C2000005328540-photo-macos-x-mountain-lion-messages-correct.jpg


Concrètement, un utilisateur d'iPhone peut ainsi envoyer un iMessage à un utilisateur de Mac et vice et versa. Mieux, un iMessage peut également être déployé sur tous les terminaux rattachés au même identifiant Apple (cela concerne les iPhone, iPad et iPod notamment). On peut ainsi répondre depuis son Mac à un message que l'expéditeur pense avoir envoyé à un téléphone portable. Une indication assure le suivi de l'état d'un message envoyé et permet à l'expéditeur de savoir s'il a été distribué, puis lu. Attention toutefois : si vous renseignez un même identifiant Message sur plusieurs terminaux à la fois, tous signaleront de concert l'arrivée d'un nouveau message. On a vu plus discret...

01DB000005310412-photo-mountain-lion-message.jpg

En outre, Messages gère les communications vidéo FaceTime, bien que cette application ne disparaisse pas d'OS X puisqu'elle est en réalité lancée par Messages lorsque la situation l'exige. Cela rend les choses un peu confuses, mais nous verrons un peu plus loin dans un autre cas qu'elles peuvent l'être encore plus.

Rappelons enfin que Messages, comme l'était iChat, demeure compatible avec de nombreux systèmes de messageries dont Jabber, Facebook, GoogleTalk ou encore Yahoo!.

Rappels

0064000005311458-photo-mountain-lion-rappels.jpg
Le cas de Rappels paraît difficile à dissocier de celui de Calendrier. Avant Mountain Lion, c'est iCal qui permettait de gérer son agenda et ses tâches depuis son Mac. L'arrivée d'iOS 5 a entre temps donné aux terminaux iOS un gestionnaire de tâches bien plus puissant, appelé Rappels et capable sur certains appareils d'activer des alertes géocontextualisées.

C'est cet utilitaire qui fait donc son entrée sur Mac. Comme on s'en doute, les tâches saisies sur un appareil sont synchronisées sur tous les autres via iCloud. Rappels sur Mac fonctionne de la même manière que sur iPhone, c'est-à-dire qu'en plus de vous rappeler une tâche à un horaire précis, il gère aussi la géolocalisation. Il est donc possible de définir des alertes qui s'activeront, par exemple, uniquement lorsque vous connecterez votre Mac à tel réseau (bureau, maison) —la géolocalisation se faisant à partir des coordonnées connues des points d'accès WiFi — où que vous l'en déconnecterez.

012C000005310424-photo-mountain-lion-rappels.jpg
012C000005322064-photo-mountain-lion-calendrier.jpg


Par ailleurs, alors que l'utilisateur de Mac était habitué à saisir ses tâches dans iCal, la nouvelle application Calendrier ne les gère désormais plus. Pourtant, son interface demeure très proche de celle d'iCal (elle aussi app historique d'OS X, apparue en septembre 2002), qu'il remplace. Pourquoi, comme Messages le fait avec FaceTime, ne pas avoir créé un lien permettant de saisir un rappel directement depuis Calendrier ? Cela risque bien d'en perturber plus d'un et nous fait dire que, pour une fois, Apple aurait aussi bien fait de s'inspirer de Microsoft dont l'application Outlook obtient les faveurs de nombreux utilisateurs pour sa capacité à intégrer l'ensemble des outils nécessaires à organiser son quotidien professionnel.

Contacts

0064000005313278-photo-mountain-lion-contacts.jpg
Pour Contacts, qui remplace le Carnet d'adresses, la recette précédente a globalement été conservée.

A simplement été améliorée la disposition des informations affichées, avec la possibilité de consulter sur le même écran la liste des groupes, les fiches associées au groupe sélectionné et, à droite, les informations de la fiche pointée.

01D6000005310394-photo-mountain-lion-contacts.jpg

On notera également l'ajout de la fonction Feuille de partage (voir plus loin) qui enrichit les possibilités de partager une vCard en ajoutant les canaux AirDrop et Messages à l'habituel Mail.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top