PlayStation VR : 10 jeux pour la réalité virtuelle de la PS4

13 octobre 2016 à 18h02
0

Bound



Développé par Plastic Demoscene Group, un studio polonais appartenant à Sony qui travaille en collaboration avec Santa Monica Studio, Bound est résolument un ovni dans le monde de la réalité virtuelle. En particulier celle de Sony, qui s'avère globalement assez terre-à-terre avec peu de prises de risques.

Pourquoi Bound est étrange ? Tout d'abord par son univers mystérieux, dans lequel on incarne une danseuse classique au physique un peu étrange, qui se déplace en faisant des pointes, des sauts de biche et autres acrobaties, certes, bien jolis, mais plutôt curieux dans le contexte du jeu. Un contexte que la démo ne nous permet pas vraiment de saisir, d'ailleurs. Dans son esprit et sa mise en scène très contemplative, le jeu rappelle un peu Journey, et semble avoir pour thème l'exploration des souvenirs, avec une forte connotation nostalgique.

0320000008545736-photo-bound.jpg

La seconde particularité de Bound, c'est le choix de placer le joueur derrière l'héroïne, et de lui laisser le choix de l'angle de caméra malgré le casque de réalité virtuelle. C'est très déroutant, et parfois pas très heureux de s'y retrouver, d'autant que les environnements bougent beaucoup. Heureusement, le jeu propose également de jouer sans la réalité virtuelle, d'une façon plus classique. Bound est déjà disponible sur le Playstation Store.

Here They Lie



Un peu à la manière d'un Resident Evil 7, Here They Lie compte miser sur l'immersion pour faire flipper au maximum le joueur. Développé par Tangentlemen, encore une fois en collaboration avec Santa Monica Studio, le jeu distille une ambiance ultra-glauque, pleine d'effets de lumière clair-obscur, de bruits inquiétants, et d'être indéterminés qui semblent n'avoir d'un seul et unique objectif : vous terroriser.

0320000008545750-photo-here-they-lie.jpg

La démo proposée par Sony durant notre essai nous a emmenés dans ce qui semblait être un souterrain, sorte de station de métro désaffectée. Ici, l'horreur s'annonce surtout psychologique, avec énormément de suggestion - et on sait que, bien souvent, faire travailler son imagination est encore plus dérangeant que d'avoir une scène horrible en face des yeux. Here They Lie mettra également le joueur devant des choix moraux, et les décisions devraient influencer l'intrigue. Le titre, qui se joue à la manette, est disponible sur PS4 pour le lancement du PSVR, et intègre une compatibilité avec le casque.

RIGS



RIGS fut l'un des premiers vrais jeux présenté par Sony à destination du PSVR. Entendez par là qu'il ne s'agit pas d'une simple démo, mais d'une promesse du studio de proposer une expérience immersive de jeu compétitif via son casque de réalité virtuelle. RIGS propose donc des affrontements entre joueurs au cœur d'arènes, en mettant les participants dans la peau de sportifs équipés d'armures augmentées.

0320000008545760-photo-rigs.jpg

Les affrontements se font par deux équipes de trois joueurs, dans une sorte de mélange de sport, où le basket-ball aurait rencontré le Quiddich d'Harry Potter, mais avec des armures capables de tirer. Le principe est relativement simple : il faut parvenir à surcharger son armure, soit en collectant des orbes qui apparaissent sur le terrain, soit en attaquant les adversaires. Quand le Mech est surchargé, il faut le faire passer dans un anneau qui survole le centre de l'arène. Les armures font donc office de balles pour gagner des points. RIGS est assez simple à prendre en mains car ses commandes sont réduites. Par contre, au bout de 10 minutes de match, vous allez rapidement vous rendre compte si la VR est faite pour vous ou non. Le jeu fait partie des titres disponibles au lancement.

Eagle Flight



Développé cette fois-ci par Ubisoft, Eagle Flight est également un jeu qui centre une bonne partie de son intérêt sur le multijoueur compétitif. On y incarne un aigle qui doit récupérer ses proies avant ses congénères, et rapporter son butin dans son nid pour gagner un point et espérer remporter le match. Le travail d'équipe est important, on s'en rend rapidement compte : mieux vaut voler par 3 et couvrir ses équipiers pour gagner !

0320000008475276-photo-eagle-flight.jpg

Eagle Flight se joue assis, manette en main, mais le casque est très sollicité. Enfin, c'est surtout le cou du joueur qui l'est, puisque pour tourner et se diriger, il suffit de bouger la tête. Sans aller jusqu'à dire qu'on risque le torticolis à chaque instant, mieux vaut ne pas trop forcer avant d'arriver à prendre le coup de tête après une ou deux sessions. Le jeu donne moins le tournis qu'on pourrait le croire de prime abord, mais mieux vaut se ménager, on ne sait jamais ! Eagle Fight est prévu le 20 décembre sur PSVR.

Until Dawn : Rush of Blood



Sorti en août 2015 exclusivement sur PS4, Until Dawn a été une excellente surprise : ce film d'horreur interactif, qui s'inspire d'une multitude de films de genre et surfe sur la mode des slashers a en effet de quoi séduire. Pas étonnant que Sony réutilise la franchise pour proposer une nouvelle expérience en réalité virtuelle. Néanmoins, difficile, à ce stade, de voir Until Dawn : Rush of Blood comme un digne successeur du jeu de Supermassive Games. Le studio de développement a d'ailleurs tenu à clarifier la situation, en expliquant qu'il ne s'agit ni d'un DLC d'Until Dawn, ni d'une suite.

0320000008545878-photo-rush-of-blood.jpg

Rush of Blood prend la forme d'un shooter sur rails où le joueur semble enfermé dans un terrifiant parc d'attraction. La démo que nous avons pu tester se résume à tirer sur des ennemis tout sauf amicaux, à collecter des objets en tirant dessus, et, globalement, à survivre jusqu'à la fin du niveau. Rush of Blood en compte sept, et le jeu est disponible dès aujourd'hui.



A voir également:
Nos Impressions Sur Le PS VR !
Modifié le 20/09/2018 à 14h16
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top