Un psy virtuel diagnostique la dépression grâce à Kinect

le jeudi 04 avril 2013
Une équipe de chercheurs de l'Université de Californie du Sud a développé un programme qui, combiné au Kinect de Microsoft, permettrait de détecter efficacement les signes de dépression chez les patients « en consultation ». Le taux de réussite serait particulièrement élevé.

00fa000005886348-photo-simsensei.jpg
Bientôt un psy virtuel pour diagnostiquer une dépression ? Si l'adoption d'un tel système semble encore loin, le travail de l'équipe de Stefan Sherer, chercheur à l'University of Southern California Institute for Creative Technologies, semble particulièrement prometteur sur ce point. Les scientifiques et les développeurs ont créé SimSensei, un programme qui prend en compte « les expressions du visage, la posture, les caractéristiques sonores, la façon de parler, et les révélateurs de comportement de niveau supérieur » pour déterminer si le sujet présente des signes de dépression.

En pratique, SimSensei est mis en scène comme un psychologue virtuel qui pose des questions au patient : c'est lors de ses réponses que, par le biais du Kinect, le programme analyse sa posture, son ton de voix ou encore ses micro-expressions. La conversation virtuelle permet de construire un profil que les chercheurs estiment fiable à 90%.

L'objectif de ce programme pourrait principalement être d'identifier les patients qui auraient besoin d'une thérapie avec un véritable praticien : un moyen, pour les chercheurs, d'économiser de l'argent en évitant de mobiliser un psychologue, qui n'aura pas toutes les clés biométriques proposées par le programme pour identifier rapidement la situation d'un patient.

Pour l'heure, SimSensei est présenté à travers des conférences à travers le monde, mais pourrait bien dépasser ce stade dans le futur.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top