Affaire Facebook / Cambridge Analytica : et maintenant ?

Par
Le 02 mai 2018
 0
Si Cambridge Analytica réfute directement les accusations et réagit en suspendant Alexander Nix, Facebook prend beaucoup plus de temps à prendre la parole. Il faudra attendre le 22 mars pour que Mark Zuckerberg ouvre les discussions sur son compte personnel et lors de différentes interviews. Il précise entre autres « être vraiment désolé que cela soit arrivé [...] Il y a une rupture de confiance entre Facebook et ceux qui partagent leurs données avec nous et qui s'attendent à ce que nous les protégions. Nous devons réparer cela ».

Pour ce faire, le PDG de la plateforme sociale indique que celle-ci mènera un « audit complet » des applications douteuses, mais également qu'elle réduira leur accès aux données personnelles. Enfin, Zuckerberg précise que le réseau social permettra à chaque utilisateur de savoir « à quelles applications vous avez donné accès à vos données ».

Bien qu'il termine son message en précisant avoir « créé Facebook et au final [être] responsable de ce qui arrive sur notre plateforme », peu sont convaincus par cette première prise de parole.

#DeleteFacebook, la fuite en avant


Suite aux propos de Mark Zuckerberg, une campagne de grande ampleur s'est mise en place sur les réseaux sociaux, principalement Twitter : précédée d'un hashtag, l'injonction « Delete Facebook » a été largement diffusée. Sonnant comme une déclaration amère, de nombreux internautes en colère ont rapidement été rejoints par quelques entreprises. Le 21 mars, le cofondateur de WhatsApp, Brian Acton, se fend d'un simple tweet : « Il est temps. #deletefacebook ».




Si Elon Musk a également annoncé qu'il supprimait les pages Facebook de Tesla et SpaceX, il les a en réalité seulement désindexées. Plus d'un mois après leur désactivation, les pages ne sont toujours pas disponibles. L'entreprise Playboy, plus transparente sur la caractère non-définitif de sa décision, a annoncé qu'elle « suspendait ses activités » sur le réseau social.

Par la suite, le cofondateur d'Apple Steve Wozniak a également rejoint le mouvement, en profitant du même coup pour taquiner Facebook dans une interview pour USA Today : « Apple fait de l'argent grâce à de bons produits, pas vous. Comme ils le disent avec Facebook, vous êtes le produit ».

Quelques jours avant lui, c'est le PDG actuel d'Apple lui-même qui avait appelé à des « réglementations plus strictes en matière de protection de la vie privée ». Tim Cook avait également mentionné le fait que, selon lui, ce type de collecte de données ne devrait « pas exister ».

Le réseau social en pleine crise de confiance


Pour ce qui est des utilisateurs, un sondage du 12 avril révèle que 67% des personnes interrogées admettent ne pas avoir confiance dans le réseau social. 25% des sondés semblent prêts à quitter leur compte Facebook, ou du moins en ont l'intention. Néanmoins, les chiffres révèlent une crise de confiance plus globale puisque 72% n'auraient pas confiance en Instagram et 19% seraient également prêt à supprimer leur compte sur ce dernier. Twitter n'est pas en reste avec un manque de confiance de l'ordre de 74% à l'égard de la plateforme de Jack Dorsey.

En tout cas, l'affaire a eu un impact bien présent sur le grand public, comme en témoigne la forte hausse du nombre de recherches sur Google liées au scandale et à la suppression de son compte Facebook :

semrush cambridge analytica

© SEMRush


semrush cambridge analytica

© SEMRush


semrush cambridge analytica

© SEMRush


Le temps de latence laissé entre les révélations et les propos de Zuckerberg n'aura pas été sans conséquence pour le réseau social. Deux jours après les révélations, le 19 mars, le titre de Facebook perdait 6,8% en Bourse, soit une capitalisation réduite de presque 30 milliards de dollars en seulement quelques heures. Le PDG a été invité à s'expliquer plus longuement devant le Congrès américain, invitation qu'il a acceptée en se disant « heureux » de témoigner.
Modifié le 01/10/2018 à 11h12
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Facebook

scroll top