Bitcoin et Cie : la nouvelle ruée vers l'or

Stéphane Vernier
03 mai 2013 à 17h00
0

De vraies monnaies ?

Vous l'aurez compris, les petites crypto-monnaies alternatives n'ont pour le moment quasiment aucune application réelle. Même Litecoin manque encore un peu de coffre pour jouer ce rôle, même si la liste des services qui acceptent cette monnaie prend chaque jour de l'ampleur.

En revanche, Bitcoin est clairement sorti du bois et peut d'ores et déjà être utilisé de multiples manières. On remarquera par exemple qu'Avalon, un vendeur d'ASICs dédiés au minage des bitcoins, ne propose ses produits que contre des bitcoins. Une preuve de leur propre confiance dans le système.

01F4000005945968-photo-avalon.jpg
La machine à fabriquer des bitcoins s'achète... en bitcoins !

Mais la plupart des marchands qui acceptent les paiements en bitcoins le font sur la base d'une conversion automatique avec les prix en euros ou en dollars, en raison de la grande volatilité du cours du bitcoin.

Parmi les premiers grands noms à avoir annoncé l'acceptation des bitcoins, on trouve la plateforme Wordpress.com, le réseau social Reddit, ou encore le service Mega de Kim Dotcom. De son côté, Internet Archive accepte non seulement les dons en bitcoins mais a également proposé à ses employés d'être payés ainsi. Résultat : un tiers d'entre eux se sont portés volontaires ! Par ailleurs, on ne compte plus les hébergeurs et autres services high-tech qui acceptent la star des crypto-monnaies, notamment aux États-Unis, où il est également possible d'acheter des denrées alimentaires ou des bijoux en bitcoins. À vrai dire, il est très simple pour un site web d'intégrer le paiement en bitcoins puisque différents « processeurs de paiements » offrent ce service. À l'inverse, en servant d'intermédiaire, le site Bitspend propose aux acheteurs de payer en bitcoins sur les sites qui n'acceptent pas cette monnaie.

01F4000005945986-photo-bitspend.jpg
Payer en bitcoins sur tous les sites web ? C'est possible.

D'autres signes laissent à penser que Bitcoin est promis à un bel avenir. Ainsi, un Canadien militant proposait récemment de vendre sa maison contre des bitcoins. À Malte, Exante a lancé le premier hedge-fund relatif à Bitcoin. L'investisseur Jeff Berwick a quant à lui annoncé vouloir installer à Chypre le premier distributeur automatique de bitcoins. Et le site Casascius propose depuis longtemps des pièces physiques, qui abritent des clés privées dissimulées derrière des hologrammes. Il ne manquerait plus qu'une carte de crédit en bitcoins, non ? Hé bien le fameux Kim Dotcom semble s'y intéresser comme le prouve ce message posté sur Twitter le mois dernier :

05945970-photo-megacard.jpg

Même s'il n'est pas encore permis de payer sa baguette en bitcoins ou en litecoins, on voit clairement que toute une économie et un écosystème sont en train de se mettre en place. Il est évidemment impossible de savoir si c'est la réussite ou l'échec qui sera au bout du chemin mais, pour l'heure, l'engouement pour les crypto-monnaies et l'intérêt de ces dernières ne cesse de croître.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
scroll top