Test Anker Soundcore Wakey : un réveil multifonction qui n'éblouit pas par ses qualités audio

08 juillet 2019 à 17h50
0
La note de la rédac
Soundcore - filiale dédiée à l'audio de la marque Anker - revient sur le devant de la scène avec un appareil atypique, le Wakey. Mélange de radio-réveil, d'enceinte Bluetooth et de chargeur à induction, il vise plusieurs cibles à la fois. Mais à trop vouloir en faire, le Soundcore Wakey ne risque-t-il pas de rater son objectif ? C'est ce que nous allons voir dans ce test.

Le marché des réveils connectés n'est pas forcément le plus en vogue. Quelques marques s'y sont bien essayé, mais rarement avec un succès fulgurant. Il faut dire qu'il n'est pas simple d'intégrer des fonctions high-tech sans faire exploser le prix. Surtout qu'au final un tel appareil ne fonctionne qu'un temps relativement court dans la journée, du moins s'il reste cantonné à la chambre.

Malgré tout, Soundcore tente l'aventure et sort le Wakey. Ce radio-réveil cumule les fonctionnalités, mélangeant les capacités d'un réveil classique à celles d'une enceinte connectée, d'une radio FM et d'un chargeur à induction. Tout un programme !

Le Wakey a cependant un coût assez élevé, puisqu'il s'affiche à 99€ sur la Toile. Pour le même prix, vous pourrez vous payer une enceinte Soundcore Flare ou une WonderBoom 2, d'excellents choix pour de l'audio sans-fil. C'est peut-être d'ailleurs vers ces modèles qu'il faudra vous tourner si vous misez avant tout sur la qualité sonore...

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs et voyons plutôt ce qu'a à nous offrir le radio-réveil high-tech Soundcore Wakey.

Design et fonctionnalités


Lors de l'ouverture de la boite, le Wakey ne laisse que peu de doutes quant à son objectif. Son design moderne le démarque pourtant des autres réveils.

La coque en plastique blanc est ornée sur le sommet d'un cercle en caoutchouc destiné à recevoir votre smartphone.

Wakey - Socle charge

La façade en tissu dissimule un afficheur LED, ainsi que les deux haut-parleurs de 5W orientés vers l'avant.

Wakey - Présentation

Juste sous la section en tissu on trouve un panneau tactile regroupant tous les boutons nécessaires au fonctionnement du réveil connecté, ainsi qu'un capteur de luminosité ambiante. Car oui, l'affichage peut s'adapter selon l'environnement, ce qui évite de prendre le smartphone chaque soir pour baisser manuellement la puissance des LED.

Wakey - Boutons

A l'arrière du réveil, on découvre une connectique pour le moins complète : prise jack 3,5mm, deux ports USB, prise pour l'antenne radio et bien sûr le port d'alimentation. Le Wakey n'embarque pas de batterie, il peut donc difficilement être comparé à une enceinte Bluetooth nomade. Notez toutefois qu'en cas de coupure de courant, l'horloge gardera en mémoire son réglage pendant 90 minutes.

Wakey - Connectique

Concernant les ports USB, sachez qu'ils ne servent qu'à la recharge de matériel électronique. Ils délivrent 5V/2A, ce n'est donc pas de la charge rapide, mais ça évite de multiplier les branchements de chargeurs quand on a une montre connectée, un smartphone et une tablette à remplir durant la nuit.

Au rang des défauts, on regrettera l'absence de port micro-SD ou l'impossibilité de lire de la musique depuis une clé USB. Nous aurions aussi apprécié un afficheur LED plus grand, l'espace à l'avant semble sous-exploité.

En dehors de ces détails, le réveil connecté de Soundcore est plutôt attrayant. Son design reste relativement passe-partout, il n'est pas trop imposant et saura se fondre dans n'importe quelle demeure moderne.


Application Soundcore


Qui dit objet connecté dit application pour smartphone. Pour ce test, nous avons utilisé un Galaxy S10+ sous Android. L'application Soundcore est toutefois compatible avec les smartphones sous iOS 10 et antérieur.

Nous irons vite sur les étapes de configuration puisque le Wakey se connecte comme une enceinte Bluetooth. Il suffit de se rendre dans les paramètres Bluetooth, de sélectionner l'appareil puis d'ouvrir l'application Soundcore. Le réveil sera détecté automatiquement grâce à sa puce Bluetooth 5.0 et l'heure ajustée à celle du smartphone. En moins de 15 secondes, tout est prêt !

Wakey - application

De là, nous avons accès à une interface très simple d'emploi. On y découvre trois sections :
  • Alarme
  • Radio FM
  • Sons ambiants pour le sommeil

On peut aussi accéder aux paramètres du radio-réveil en haut à droite de l'écran. C'est assez succinct, puisqu'on peut juste vérifier les mises à jour et régler la luminosité de l'afficheur. Il n'y a pas d'égaliseur comme on en trouvait sur la Soundcore Flare, ce qui fait cruellement défaut, mais nous y reviendrons.

Penchons-nous plutôt sur le mode Alarme. Celui-ci permet de paramétrer jusqu'à 15 sonneries différentes et leur récurrence. 10 musiques sont disponibles, mais vous pouvez aussi vous réveiller au son de votre radio préférée. Le mode Snooze est aussi de la partie. Ce dernier, paramétrable assez finement, servira à faire sonner le réveil à plusieurs reprises après la première alarme. Idéal pour les pannes d'oreiller !

Wakey - Alarme 1
Wakey - Alarme 2

Wakey - Alarme 3
Wakey - Alarme 4

Passons maintenant à la section Radio FM. Comme son nom l'indique, elle permet de gérer les stations à enregistrer sur le réveil connecté Wakey. Vous pouvez en sélectionner jusqu'à 10 et les classer dans l'ordre que vous souhaitez. Là aussi, le réglage est enfantin. L'antenne filaire capte très bien les fréquences pour peu qu'on prenne la peine de bien la positionner. Notez toutefois qu'il n'est pas possible d'enregistrer de nouvelles stations depuis le réveil, il faut passer par le smartphone pour ça. Il est d'ailleurs dommage de constater que Soundcore fait l'impasse sur les webradios, il faut se contenter des stations FM locales.

Wakey - Radio 1
Wakey - Radio 1

Pour terminer ce tour d'horizon, il reste la section Sons d'ambiance. Comme son nom l'indique, elle permet de diffuser divers bruits sensés faciliter l'endormissement. On en dénombre 10 en tout. Vous pouvez en mixer plusieurs à la fois et mettre en place une minuterie afin de couper l'audio après un certain temps. Cette fonctionnalité n'est pas révolutionnaire, mais elle a au moins le mérite d'exister sur ce réveil.

Wakey - Sons 1
Wakey - Sons 2

Très simple d'accès, l'application Soundcore a toutefois présenté quelques faiblesses lors de nos tests. Dans les premières versions, les traductions étaient ainsi particulièrement chaotiques. Fort heureusement, des mises à jour ont vite amélioré les choses.

Certaines parties restent toutefois conçues pour un usage en anglais. Le paramétrage des alarmes se fait ainsi en temps AM/PM. Tout comme les abréviations des jours de la semaine qui s'affichent en anglais : M,T,W au lieu de L,M,M, etc... Ce ne sont que de menus détails, mais on espère néanmoins quelques améliorations dans les semaines à venir afin de rendre l'application plus accessible au public français que vise ce réveil connecté.

Qualité audio


Soundcore nous a rarement déçu par le passé, produisant des appareils audio de très bonne qualité à des prix contenus. Le Wakey est malheureusement en dessous du niveau habituel et se fait aplatir par la concurrence directe, voire même les appareils de la même marque à prix égal...

Il faut néanmoins prendre en compte l'orientation de cet objet connecté. Il s'agit avant tout d'un réveil et pas d'une enceinte. Ce qu'on gagne en fonctionnalités, on le perd malheureusement en qualité sonore.

Les deux haut-parleurs de 5W peinent ainsi à rendre un son attrayant. Si les basses sont d'un niveau correct, on peut difficilement en dire de même des haut-médiums et des aigus. Les morceaux centrés sur les voix et les hautes fréquences manquent ainsi de détails. La scène semble refermée, plate, sans réelle saveur. En l'absence d'égaliseur, impossible de tenter d'améliorer les choses.

Wakey - Radio FM

C'est assez dommage sachant que le son peut monter assez haut sans trop de déformations. Le Wakey sera suffisant pour écouter les infos au réveil, mais n'essayez pas de l'utiliser pour sonoriser votre salon lors des repas en famille. Pour ça, autant miser sur la Soundcore Flare, bien plus à l'aise dans cette tâche.

Nous avons d'ailleurs repéré durant nos essais un bug assez gênant sur les sons d'ambiance. Quelques rares fois, la qualité se dégrade sans explication après deux ou trois minutes d'écoute. Le haut-parleur se met ainsi à grésiller, comme s'il était en fin de vie. L'effet ne dure que quelques secondes et se produit aléatoirement. Mais il faut bien avouer que ça nuit à l'expérience quand on tente de s'endormir. Probablement que ce problème sera réglé dans le futur. Il ne semble d'ailleurs pas impacter la partie Radio FM ou le streaming depuis le smartphone.

Charge sans-fil


En plus de ses deux ports USB, le Soundcore Wakey est équipé d'une zone de chargement à induction. Elle délivre jusqu'à 10W de puissance, ce qui permet de profiter pleinement de la charge rapide sans-fil des derniers smartphones haut de gamme comme le Galaxy S10+.

Wakey - Charge Qi

Pour les appareils Apple, la sortie délivrée est de 7.5W. Durant nos essais, nous avons utilisé un Galaxy S10+ doté d'une coque de protection Noreve. Le radio-réveil n'a eu aucun mal à charger notre cobaye durant la nuit.

La chauffe reste relativement légère du côté du Wakey, c'est plutôt bon signe pour la longévité du chargeur à induction. Si vous possédez un smartphone compatible avec la recharge sans-fil, ce radio-réveil se révélera très pratique. Sinon, les deux ports USB situés à son dos seront déjà un bon début pour remettre d'aplomb votre smartphone et celui de votre conjoint(e) durant la nuit.

Soundcore Wakey : le verdict de Clubic


Il est temps de passer à la notation finale du réveil connecté de Soundcore. Élégant, simple d'emploi, il s'intègre parfaitement dans n'importe quel logement moderne. Nous apprécions particulièrement ses capacités de chargement qui le transforment en vraie petite borne de recharge avec ou sans fil.

L'application Soundcore permet de prendre en main en quelques secondes le réveil. C'est à la fois un avantage, mais aussi un inconvénient. Presque rien n'est paramétrable depuis la bande tactile du Wakey en dehors du volume. Le smartphone est donc indispensable pour régler alarmes, stations radio et sons ambiants...

Pour terminer, s'il se comporte comme une enceinte connectée, le radio-réveil de Soundcore n'en a pas les capacités audio. Il suffira pour écouter les news du matin, mais ça n'ira pas beaucoup plus loin.

Faut-il donc craquer pour le Soundcore Wakey ? Si vous cherchez un réveil high-tech faisant office de radio FM et de station de chargement, alors oui. Par contre, il faut mieux aller ailleurs si votre objectif est de dégoter une enceinte connectée de qualité, ce n'est clairement pas le but principal du Wakey.

Soundcore Wakey

Les plus
+ Appareil tout-en-un : station de charge, réveil, radio FM, enceinte connectée
+ Gère la charge sans-fil rapide
+ Simple à configurer et utiliser
+ Son de meilleure qualité qu'un réveil classique...
Les moins
- Tous les réglages passent par le smartphone
- Ne gère pas les webradios
- Application améliorable
- Ports USB uniquement dédiés à la charge
- ...mais moins bon qu'une enceinte de même prix
- Bug avec les sons d'ambiance
Design
Connectique
Qualité audio
Application
Prix
3.5

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top