Batterie domestique : BMW permet l'indépendance totale et optimise les centrales

22 juin 2016 à 13h30
0
C'est maintenant au tour de BMW de rejoindre la liste grandissante des constructeurs qui commercialisent une solution de batterie domestique.

BMW profite de l'Electric Vehicle Symposium, qui se tient cette semaine à Montréal, pour annoncer sa solution de stockage de l'électricité. Tout comme Tesla, Mercedes et Nissan avant lui, le constructeur allemand de voitures met les batteries de ses voitures électriques au service de l'indépendance énergétique.

BMW sera le premier à reconvertir une batterie entière. Elle sera accrochée au mur telle qu'elle est fabriquée et utilisée dans les BMW i3 et Mini électrique. Les autres constructeurs fabriquent quant à eux des systèmes spécifiques constitués de cellules individuelles de batteries de voitures.

Précédemment :
Nissan xStorage : "la batterie domestique la plus abordable"
Tesla Powerwall 2 : un "changement radical" pour la future batterie domestique


0230000008480844-photo-batterie-domestique-bmw-i.jpg

Jusqu'à 100 % d'autoconsommation



Le constructeur proposera sa solution avec des batteries neuves mais aussi et surtout avec des batteries à recycler. Il donnera une seconde vie aux batteries un peu usées par quelques années d'utilisation dans une voiture électrique. Les batteries domestiques de BMW seront néanmoins de loin les plus généreuses : alors que celles des concurrents avaient initialement une capacité nominale de 5 à 10 kWh, celles-ci faisaient 22 voire 33 kWh en sortant de l'usine.

Rechargées en journée par des panneaux solaires installés sur le toit de la maison, ces batteries sont ainsi les premières du marché à ne pas seulement tendre vers l'autonomie électrique, mais à pouvoir l'assurer entièrement. Un foyer moyen en France consomme effectivement moins de 15 kWh par jour.

À lire aussi : BMW i3 : jusqu'à 400 km d'autonomie avec une nouvelle batterie

ChargeForward : des batteries pour optimiser les centrales électriques



BMW a enfin annoncé le programme ChargeForward, qui vise à améliorer l'efficacité de la production d'électricité, et donc à réduire l'impact environnemental ainsi que les coûts. Il s'agit pour ce faire de permettre au fournisseur d'électricité de reporter ou d'interrompre à distance la recharge des voitures électriques et/ou des batteries domestiques, afin de résorber les pics de consommation et de lisser la production.

Certes, produire des batteries pollue. Mais on les recycle désormais assez bien. Et en les revalorisant pour permettre d'optimiser la production d'électricité et le recours aux énergies renouvelables, elles seront de plus en plus au service du développement durable.

À lire aussi : Solaire et batteries domestiques : EDF se lance dans l'autoconsommation
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top