Raytracing, Freebox, Elon Musk, RGPD.. la rétrospective de l'année 2018 par l’équipe Clubic

le 13 janvier 2019 à 11h30
0
Retrospective 2018

Au terme de cette année 2018 qui fut dense en actualités, nouveautés et innovations en matière de High Tech, l'équipe de Clubic a souhaité vous proposer sa petite rétro(spective) de ce qui nous a marqué, pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Nous avons donc demandé à chaque membre de l'équipe (pour ceux qui souhaitaient s'exprimer dans nos colonnes, évidemment) de vous donner ses tops et flops de l'année écoulée, et cela « sans filtre ». Nous parlerons notamment de cartes graphiques, de mobilité urbaine, de chipset, de conquête spatiale... et bien sur de jeux vidéo. Allez, c'est parti !

Maryne - Chef de rubrique Science, Business & Pop Culture



Voie lactée


1. Son top


Vous l'avez probablement déjà remarqué si vous lisez Clubic assidûment : nous avons mis du temps et de l'énergie pour développer les sujets scientifiques sur le site, en particulier ceux relatifs à la conquête spatiale et à l'astronomie. Et ça marche ! Vous êtes nombreux à les lire et à vous intéresser à ce sujet. Ça tombe plutôt bien, d'ailleurs : 2018 a été une année très riche dans ce domaine (notre rétrospective complète en atteste), et 2019 s'annonce tout aussi remplie de découvertes et de projets.

En parlant de science, les initiatives à grande échelle pour rendre la recherche plus accessible ne cessent de se démultiplier. Les plateformes d'accès ouvert telles qu'OpenEdition rencontrent un succès grandissant (l'initiative lancée par Marin Dacos vient d'ailleurs de souffler ses 20 bougies), et c'est une excellente nouvelle pour tout le monde ! Nous traiterons plus en détails de ces sujets sur l'ouverture de l'accès à la recherche en 2019, avec des dossiers et des interviews qui, je l'espère, vous intéresseront autant qu'à nous.

2. Son flop


La Directive Copyright. Mais qu'est-ce que c'est que ça, enfin ? Nous avons traité ce sujet à de nombreuses reprises, et relayé les réactions de différentes institutions telles que YouTube et l'EFF sur le sujet après l'adoption du texte. La lutte contre cette loi liberticide n'est pas terminée, et on n'a pas fini de vous en parler. Il est d'ailleurs encore temps de signer la pétition Save Our Internet !

Colin - Chef de rubrique Hardware & tests produit



NVIDIA RTX 2060


1. Ses tops


L'année a été riche en sorties produits, et depuis le reboot de Clubic en avril nous nous sommes efforcés d'augmenter le volume de tests réalisés. Nous avons notamment monté de toute pièce notre labo hardware, afin de vous proposer des tests de qualité et réalisés en interne. Ceci dit, le produit qui m'a le plus marqué cette année parmi tous ceux testés sur Clubic n'est pas un composant PC : il s'agit de l'Osmo Pocket. DJI a réalisé une véritable prouesse technologique en miniaturisant à l'extrême sa caméra stabilisée sur nacelle, nous offrant la possibilité de réaliser de superbes images avec un appareil qui tient dans la poche !

Mention spéciale également aux GeForce RTX de NVIDIA ; même si le ray tracing n'en est qu'à ses débuts, la technologie promet beaucoup et représente un vrai challenge pour faire avancer l'industrie graphique/JV. Enfin un petit mot sur God of War, Red Dead Redemption 2 et Star Citizen, mes trois jeux de l'amour 2018.

2. Son flop


Ma déception de l'année concerne le renouvellement des processeurs desktop d'Intel. Les Coffee Lake-S Refresh (9eme génération) gardent une très légère avance technologique face à AMD, mais les nouveautés sont quasiment absentes, pour un prix ridiculement haut. J'ai particulièrement hâte de découvrir la riposte d'AMD, aussi bien sur les CPU que les GPU. Un dernier mot aussi à propos d'Apple, qui s'emmêle les pinceaux avec leurs gammes de produits de moins en moins pertinentes.

Ludo - Chef de rubrique services, applications et logiciels



1. Son top


Sujet casse-gueule niché entre bonne conscience, véritable recherche, politique et marketing, l'écologie a tenu une place prépondérante cette année, notamment en high tech. Qu'il s'agisse pour Apple de faire avec des matériaux plus recyclables, les constructeurs auto de dévoiler plus de véhicules électriques plus abordables, pour les chercheurs de développer les énergies alternatives ou de fabriquer des briques à base de sable et d'urine : les mentalités évoluent... et c'est déjà ça. Maintenant, il s'agirait de faire un peu plus vite pour économiser nos ressources - et pas sûr que d'acheter un smartphone par an soit une bonne idée.

Ce qui est certain, c'est que si nos produits électroniques sont à l'origine de pas mal de pollution à leur fabrication, ils pourraient surtout être mieux pris en charge une fois usagés. Responsabilité des marques ou des Etats, chacun son avis, mais il est largement temps de s'en préoccuper. Grand lecteur de SF, j'ai toujours imaginé que les technologies du futur seraient propres. Ça, ce serait TOP.

2. Son flop


Quand bien même nos systèmes d'exploitation n'ont jamais été si accessibles, stables et performants (et c'est bien de s'en souvenir de temps en temps), le flop de l'année, pour moi, est attribuable à Microsoft. La calamiteuse danse sortie/retrait/bugs à gogo de l'October Update de Windows est un signal d'alarme préoccupant pour l'entreprise et pour la bonne pérennité du système d'exploitation. Si Microsoft a promis de faire de gros effort, ce n'est pas tant pour faire plaisir à ses utilisateurs que pour rassurer les professionnels - les taux d'adoption des versions successives de Windows étant parmi les plus lents à progresser du marché.

Nathan - (Jeune) Chef de rubrique Comparatifs et base de données



Sonos Google Assistant


1. Son top


L'arrivée des assistants vocaux sur de « vraies » enceintes. On peut ENFIN utiliser son assistant vocal (Alexa ou Google Assistant) tout en profitant d'une réelle expérience musicale. En tête de gondole, nous pouvons citer Bose avec sa Home Speaker 500 (actuellement en test), Marshall et sa série Voice ou encore Sonos et sa barre de son Beam et même Klipsch qui propose Google Assistant sur son enceinte Three.

En combinant confort et qualité d'écoute, Sony et son WH-1000XM3 arrive à faire mieux qu'être un challenger pour le Bose QC35 et marche sur ses platebandes. Notamment en proposant des fonctionnalités bien senties : réglage de la réduction de bruit sur 20 niveaux, equalizer 6 bandes et fonctionne avec de nombreux codecs : SBC, AAC, aptX, aptX HD et LDAC, pour profiter d'un son Hi-res.

2. Son flop


Toujours plus de basses sur le matériel audio commercialisé en 2018. On m'interpelle souvent sur le choix d'une enceinte ou d'un casque, que cela provienne de mon cercle privé ou de la communauté. Et souvent le premier critère que l'on me donne, c'est : « Il faut qu'il y ai des basses, faut que ça boome ». Et les constructeurs l'ont bien compris : ils s'adaptent à la demande pour que l'offre puisse se vendre. Mais attention ! Le son est composé des basses fréquences, des médiums et des hautes fréquences. Alors oui, chacun est libre de choisir le son qu'il souhaite écouter, d'autant plus que les basses fréquences impressionnent et flattent l'oreille. Mais sachez qu'en poussant le curseur des basses, vous perdez forcément en qualité sur l'aigu et le médium. Et donc, vous dénaturez l'oeuvre telle que l'artiste, le producteur ou l'ingénieur du son a voulu vous la faire écouter.

N'hésitez pas à nous dire en commentaires si vous aussi vous préférez un rendu naturel ou si, au contraire, vous aimez un son plus chaleureux avec une mise en avant (excessive ?) des basses.

Richard - Lead Développeur



Apple iPhone Xr


1. Ses tops


  • Geforce RTX : NVIDIA toujours au top avec un raytracing très prometteur, même si il y a de fortes chances pour qu'il faille attendre une ou deux générations de GPU pour pouvoir en profiter pleinement dans les jeux.
  • L'iPhone XR : un iPhone a moins de 1000 euros qui n'a pas grand chose à envier au Xs.
  • Les premières rumeurs sur la future génération de consoles : pour moi, 5 à 6 ans c'est un bon cycle de vie pour une console ! J'avais trouvé la génération PS3/XBOX 360 beaucoup trop longue.
  • Les avancées technologiques des voitures électriques et hybrides et la prise de conscience des différents constructeurs qui investissent sur le R&D de ces technologies pour sortir du tout pétrole.

2. Ses flops


  • Les réglementations RGPD et e-Privacy qui profitent avant tout à ceux qu'elles sont censées affaiblir... Ceux-ci ont la puissance technique et juridique pour se mettre en conformité, contrairement aux PME européennes pour qui toutes ces réglementations sont complexes à mettre en place, et chronophages pour toutes les équipes.
  • La complexification des gammes tablettes et Macbook d'Apple, surtout entre l'iPad pro 12,9 et le nouveau Macbook Air qui se font presque concurrence, en prix comme à l'usage.
  • Toujours pas de Diablo 4 annoncé et plus généralement aucune annonce d'un nouveau AAA chez Blizzard.

Xavier- Développeur et curateur du channel #aléatoire sur notre slack



1. Son top


Ce sera un jeu vidéo, of course : Slay the Spire, presque 500 heures claquées dans un jeu solo, ça ne m'était pas arrivé depuis... euh, FTL. Excellent jeu, réalisation au top (musiques et gfx), rejouable à l'infini, une équipe de dév à l'écoute des joueurs et réactive... What else ? Le jour où ils sortiront une version mobile, le sommeil ne sera plus qu'un vague concept. (En deuxième, Clubic qui reprend son indépendance et me propose d'y participer, c'était bien cool aussi).

iPhone SE, rendu 3D

2. Son flop


Apple qui laisse tomber sa gamme d'iPhone SE et ne sort que des téléphones format « maxi-XL-ultra-sans-bord-pas-de-bouton ». Pareil chez la concurrence qui focalise ses nouveautés sur des écrans gigantesques que seul E.T. peut utiliser d'une seule main. Pouark...

Florent (Co-fondateur Clubic SAS)



Nouvel Echo Dot (3ème génération), Enceinte connectée avec Alexa, Tissu anthracite Amazon.fr - Google Chrome.png

1. Ses tops


Évidemment la reprise de Clubic début avril en tant que société indépendante ! Avec l'équipe, nous avons (re)pris beaucoup de plaisir à repartir pour de nouvelles aventures au service de nos lecteurs. Certes, tout n'est pas parfait, mais le site s'améliore tous les jours et on a pris de bonnes résolutions pour vous proposer de belles choses pour 2019.

Dans un registre plus classique, le fait marquant de l'année est pour moi le succès grandissant des enceintes intelligentes de type Google Home et Amazon Echo. J'étais au début assez dubitatif sur l'intérêt au quotidien de ces petits objets qui ont pris place dans nos salons. Mais force est de constater qu'après usage, la recherche vocale présente un grand pas en avant pour accéder aux informations en ligne (pratiques, mais pas que), aux podcasts sur ses sujets d'actualité préférés, et bien sûr pour animer une soirées entre amis ;).

2. Son flop


Cela reste le déclin du géant Facebook, et plus globalement l'utilisation des réseaux sociaux. Suite aux scandales de Cambridge Analytica, à la multiplication de fake news et aux utilisations « politiques détournées » qui menacent tous les jours un peu plus nos démocraties... Nous avons tous pris conscience que ces géants du web ne nous veulent pas que du bien.

Personnellement, j'ai enfin pris la décision de supprimer mon compte Facebook (symboliquement le 31/12/2018) et tant pis pour mes amis du bout du monde, ils ont mon numéro de mobile ou e-mail ou ils le demanderont à un (vrai) ami qui l'a. Je vous invite d'ailleurs à visionner l'excellent reportage d'ARTE sur les dernières élections américaines, cela laisse songeur...

Philippe (Co-fondateur Clubic SAS)



Xavier Niel Freebox Delta Player

1. Ses tops


Les initiatives privées réussies dans le domaine de l'aérospatiale, notamment SpaceX qui maîtrise désormais bien la réutilisation de ses lanceurs, Elon Musk qui partage sa passion comme un gamin en envoyant un roadster dans l'espace, et les premières images de Mars envoyées par l'atterrisseur Insight qui donnent le tournis.

La Freebox Delta : au sein de l'équipe, c'est moi qui me suis dévoué pour prendre l'abonnement Freebox Delta (avé le player s'il vous plaît). Donc j'y crois ! Ça va tout déchirer ! Mon appartement va se transformer en vaisseau spatial et surtout en salle de tests.

La nouvelle aventure et la nouvelle équipe Clubic ! C'est un vrai plaisir de se lever tous les matins pour transformer Clubic, pas à pas, et le remettre sur les rails pour les 18 prochaines années !

2. Son flop


L'Europe qui peine à résoudre le problème de la fiscalité des GAFAs, sur fond de mesures fiscales imposées aux contribuables et de ras-le-bol. Le pire, c'est qu'après le RGPD, elle persiste dans le mauvais sens avec la directive européenne sur les droits d'auteur, qui affaiblit à coup sûr les petits éditeurs indépendants, comme Clubic, si elle venait à entrer en vigueur

Jerry (Maître Jedi et fondateur Clubic.com)


1. Ses tops


L'immersion proposée par Red Dead Redemption 2. Joueur plus assidu il y a quelques années, mes autres occupations m'ont peu à peu conduit à diminuer mes heures de jeux. L'univers far west proposé par RDR2 m'a fait craquer et m'oblige régulièrement à empiéter sur mon temps de sommeil. J'ai été étonné par le parti pris narratif de Rockstar d'un jeu assez lent (pas de véritable téléportation, cut-scenes bucoliques régulières, scènes de combat relativement rares) qui, ils devaient le savoir, n'allait pas forcément remporter l'adhésion de tous les joueurs. Ce choix et le niveau de détails et de finition apporté à la réalisation sont à mon sens ce qui donne à ce jeu sa saveur si particulière. Rarement je n'ai vécu une aventure aussi immersive, la sensation si profonde « d'être » le personnage.

Yousician : une application pour apprendre la guitare grâce à la gamification. Guitariste à mes heures, j'ai du mal à assurer une certaine régularité à l'apprentissage de l'instrument. Yousician vient titiller mon côté gamer en proposant un apprentissage comme on débloque des niveaux dans un jeu vidéo : niveaux, morceaux à débloquer, succès, compétition avec d'autres utilisateurs, tous les codes des jeux vidéo sont présents. L'application est capable de reconnaître les notes et les accords et fournit un retour précis et de qualité sur ce qui est joué. A noter qu'un abonnement est nécessaire dès lors que l'on souhaite l'utiliser régulièrement.

2. Ses flops


Aucun produit « hardware » ne m'a véritablement fait craquer cette année. Geek de la première heure, j'ai eu souvent tendance à sauter sur les nouveaux produits tech dès leur sortie afin de me faire ma propre idée. Je me suis un calmé ces dernières années (peut être à cause d'une prise de conscience de l'impact pour l'environnement de ce comportement). Je suis désormais plus exigeant et je prend un peu plus de temps avant de succomber. Quelques unes des mes acquisitions toutefois :
  • Google Home : en dehors des considérations que je partage sur la protection de la vie privée, le contrôle de la musique et l'utilisation en cuisine est redoutable.
  • Ledger nano S : j'avais acheté il y a quelques années un bitcoin histoire de voir comment ça fonctionnait. Je l'ai depuis converti en Ether. Toujours pour mieux comprendre ce qui me semble être une des prochaines révolutions technologiques, j'ai fait l'acquisition de ce « hardware wallet » que je trouve assez bien fichu.
  • Freebox Delta : j'ai craqué, mais j'avoue avoir été un peu déçu par les annonces autour de cette « révolution » trop attendue. Je ne l'ai toutefois encore pas reçue. Attendons de se faire un véritable avis.


Nicolas (Parisien gadgetophile et fondateur de Clubic.com)


1. Son top


Lime trottinette électrique

L'évolution de la mobilité urbaine qui a vraiment marqué l'année. Vivant à Paris, je n'ai pas compris au départ la décision de la Mairie de Paris de mettre fin à Autolib (suite à des pertes financières impressionnantes mais aussi parce que le modèle de stations fixes n'est plus forcément un modèle viable ...), et à transférer le contrat de Velib d'un opérateur qui marchait et trouvait un équilibre (JCDecaux) à une startup (Smovengo, épaulée par Indigo) qui allait forcément galérer pour une mise en place en plein hiver (avec du génie civil en veux-tu, en voilà) avec des technologies encore en « rodage » (les vélos électriques ne pouvant se recharger sur des bornes sur batterie).

Mais force est de constater, un an après, que ces changements sont arrivés pile au bon moment et ont participé - un peu involontairement - à l'essor de toute la nouvelle mobilité urbaine en free floating (où il n'existe pas de stations fixes) qui cartonne, que ce soient des vélos (Ofo, Mobike, ...), des scooters (Cityscoot / Coup), des voitures(Moov'in Paris) et surtout trottinettes électriques (Lime, Bird, Bolt et Wind).

Et je ne parle pas des multiples importateurs de trottinettes Xiaomi qui ont précédé l'arrivée officielle de la marque en France (dont les inévitables boutiques « greniers » asiatiques Gearbest et autres Aliexpress qui incitent souvent abusivement à la non-déclaration en douane d'ailleurs, pour échapper à la TVA ...). Avec les prix planchers, et une qualité plutôt au rendez-vous, ces trottinettes ont encore été les stars de Noël.

Certes, il y a encore certainement quelques règles civiques à revoir pour que tout le monde cohabite en bonne intelligence, mais j'ai l'impression que le rapport des citadins avec leur ville est en train de changer.

Et cette évolution n'est probablement pas terminée : quand on voit notre camarade Elon Musk qui a ouvert en décembre son tunnel de test à Los Angeles creusé par sa Boring Company...

2. Son flop


La longue phase de lancement de la Freebox Delta, qui ne semble d'ailleurs toujours pas achevée. Après des mois (années ?) d'épuisement des freenautes les plus accrocs sur fond de rumeurs, la semaine qui a suivi la conférence de presse a donné une impression de basculement de notre agitateur favori dans un mode de fonctionnement « industriel ».

On attribuait celui-ci plutôt à ses concurrents (planning prévisionnel des mois ou années à l'avance, conception en huis clos un peu déconnecté des attentes, offre monolithique et plutôt chère versus la tendance au low cost, abonnement intégré à des offres de presse illimitée qui ne sont pas une attente forte du public mais plus pour pour jouer sur les taux de TVA, des assistants vocaux intégrés qui ne font pas l'unanimité une année où les données personnelles sont sous le feu des projecteurs, ...) et le sentiment de devoir maintenant se méfier des petites lignes (frais de migration, frais d'installation, prix élevé du player Devialet initialement obligatoire, abonnement Netflix intégré mais en SD, une intégration Chromecast bridée aux seuls services installés...).

La partie serveur de la Delta est pourtant un concentré de bonnes idées et technologies qui mettent la barre assez haut (centrale d'alarme avec failover sur Sigfox et batterie, plateforme de gestion domotique compatible avec les deux solutions grand public Somfy et Philips Hue, connectivité 10G qui permet de ne plus se soucier du débit même dans un foyer avec plusieurs PC et tout sur le cloud, agrégation DSL 4G pour sécuriser sa connexion et augmenter son débit, NAS 4 disques intégré...)

Heureusement, une forme d'agilité a été retrouvée suite aux remontrances des freenautes (qui était visible partout : les réseaux sociaux, les sites spécialisés et dans les commentaires sur Clubic) et a abouti à la mise en place - un peu à l'arrache - de l'offre Freebox Delta S semble aller dans le bon sens (moins cher, avec le super serveur, sans le Player).

Couplée avec une ou plusieurs box TV autonomes plus ou moins spécialisée (Nvidia Shield, Xiaomi Mibox, Amazon FireTV, Xbox, PS4 ou même un Raspberry Pi bien équipé), on obtient un bon compromis pour la communauté historique des freenautes qui aime « bidouiller » et profiter de services plus « exotiques » (pas forcément si exotique d'ailleurs, un simple Amazon Prime Video absent de la Delta Devialet fonctionnera sur ce genre de configuration ...), tout en pouvant conseiller (dans quelques mois, une fois les multiples bugs fixés) l'offre Delta classique à leurs aînés plus enclins à opter pour une solution tout intégrée - et qui apprécieront Marseille sur Netflix et l'abonnement à la presse illimitée ;).
Modifié le 13/01/2019 à 12h21
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
WWDC 2019 : Apple donnera sa keynote le lundi 3 juin
La page de résultats de recherche Google va faire peau neuve !
Samsung : le nouveau module photo au zoom 5x entre en production
Le RGPD a 1 an, l'heure de dresser un premier bilan
scroll top