Aux USA, remobilisation pour sauver la neutralité du Net

Par Alexandre PAULSON
le 12 mai 2018 à 09h38
0
Une large coalition d'activistes du Net, d'élus démocrates et de compagnies du secteur de la tech ont réactivé cette semaine leurs réseaux pour tenter, une fois de plus, de sauver la neutralité du Net.

Le régulateur américain des télécoms, dirigé par un proche de Donald Trump, a aboli ce principe d'égalité d'accès au réseau il y a 6 mois. Tout va se jouer au Sénat dans les semaines à venir.

Le très attendu vote au Sénat



Ils n'ont pas dit leur dernier mot. Alors que l'on croyait la neutralité du Net irrémédiablement condamnée à disparaître aux Etats-Unis, ses défenseurs placent désormais tous leurs espoirs dans une initiative emmenée par deux sénateurs démocrates et un républicain. Ces derniers viennent de présenter publiquement une pétition qui a réuni les signatures de 30 de leurs collègues. Elle ouvre maintenant la voie à un vote du Congrès américain.

La législation américaine permet en effet aux sénateurs de revenir sur une décision prise par l'administration ou par une agence, en adoptant une résolution dite de désapprobation. Leur cible : l'abolition, votée par la Commission fédérale des communications (FCC) par 3 voix contre 2 en décembre dernier, du principe de neutralité d'Internet, qui garantit de ne favoriser en termes de bande passante aucun contenu.



Reddit, Pornhub, Tumblr en première ligne



Menée depuis plusieurs semaines dans les coulisses du pouvoir à Washington, la bataille pour sauver la neutralité du Net revient maintenant dans la rue, et sur la toile. Des sites aussi populaires que Reddit, Pornhub ou Tumblr mettent en évidence sur leur homepage une « Red alert for net neutrality! », invitant tous les internautes américains à faire pression sur leurs élus pour qu'ils votent en faveur du rétablissement de la neutralité du Net.

Le Sénat US rassemble 100 élus. Il faudra 51 voix pour rétablir la neutralité du Net. Le camp démocrate devrait faire bloc, mais avec 46 sénateurs, ils devront s'allier les voix de certains adversaires du camp républicain pour obtenir une majorité. Les républicains, soutiens de Donald Trump lui-même opposé à la neutralité du Net, vont devoir choisir entre l'intérêt des FAI et celui de leurs électeurs.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
scroll top