Terrorisme : Paris et Londres réfléchissent à des amendes pour les géants du Net

Dimitri PAVLENKO
13 juin 2017 à 18h38
0
En marge de sa visite à Paris à l'occasion du match de football France-Angleterre au Stade de France, Theresa May a annoncé conjointement avec Emmanuel Macron, mardi 13 juin, que Paris et Londres réfléchissaient à la possibilité de sanctionner financièrement les réseaux sociaux et messageries qui échoueraient à bloquer les contenus violents diffusés par la propagande djihadiste.

Ces amendes pourraient s'aligner sur les montants déjà envisagés par l'Allemagne, à hauteur de 50 millions d'euros.

Facebook et WhatsApp critiqués



Au lendemain de l'attentat ayant visé un concert de la chanteuse Ariana Grande (bilan provisoire de 23 morts et 116 blessés), la Première ministre britannique Theresa May s'en était vertement prise aux réseaux sociaux et à Internet, vecteur selon elle d'une diffusion presque sans frein de la propagande djihadiste et de communication entre les terroristes.

Une analyse partagée par Paris. Le président français Emmanuel Macron a donc profité de la venue en France de la cheffe du gouvernement britannique pour proposer des mesures visant à « s'assurer qu'Internet ne puisse être utilisé comme un espace sûr par les terroristes et les criminels ».

01F4000007584547-photo-plus-de-160-soldats-ex-cut-s-par-des-jihadistes-de-l-etat-islamique.jpg


Une responsabilité légale et des sanctions financières



Theresa May et Emmanuel Macron vont discuter ensemble de la création d'une responsabilité légale des entreprises de la tech, impliquant des sanctions financières quand elles échouent à supprimer les contenus appelant à la haine ou au meurtre. La pression risque donc de s'accroître très nettement en Europe sur Facebook, Twitter, Google ou encore les messageries comme WhatsApp ou Telegram, qui fait du secret des échanges sur sa plateforme son principal argument commercial.

Sentant la charge venir, la plupart de ces entreprises travaillent ou ont déjà mis en place des outils pour détecter et supprimer automatiquement les contenus extrémistes. Mais ces derniers ne sont pas toujours efficaces et leur vigilance n'est pas infaillible. La Commission européenne a néanmoins salué ces progrès. Outre la France et l'Allemagne, d'autres Etats réfléchissent à la création de sanctions financières en cas d'échecs répétés ou de laxisme. L'Allemagne suggère la somme de 50 millions d'euros. Plusieurs voix s'élèvent cependant contre ces projets, faisant remarquer que, sous couvert d'affirmation de son autorité, la puissance publique s'apprête en fait à transférer un immense pouvoir de censure de la liberté d'expression à des entreprises privées, au prétexte de la lutte antiterroriste.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top