Un rare exemplaire du Micral N mis aux enchères

Par
Le 21 mai 2017
 0
Pour les historiens de l'informatique, le Micral N est le digne représentant des tout débuts en France de la micro-informatique. L'un des cinq derniers exemplaires connus de cet authentique ancêtre du PC sera mis aux enchères à Tours le 11 juin.

Construit en 1974, cet exemplaire sera vendu avec tous ses périphériques. Un must-have pour tout collectionneur !

Des performances dignes... de 1974


Sacrée découverte que celle de Maître Rouillac, commissaire-priseur de son état à Tours. Contacté par un ancien salarié du fabricant R2E, il met en vente pour son client l'un des cinq derniers exemplaires connus du premier micro-ordinateur de l'histoire de l'informatique. Ce Micral N qu'il propose à la vente sera vendu complet, avec tous ses périphériques (clavier, écran cathodique, lecteur double de disquette 8 pouces et télétype).

Evidemment, côté performance, on est au temps des dinosaures ; la carte processeur est équipée d'un processeur INTEL 8008 8 bits cadencé à 0,5 Mhz. Trois cartes mémoire apportent 16ko de mémoire vive. Mis au point par le Français R2E dans les années 70, le Micral N servait aux ingénieurs de l'INRA pour la mesure et le calcul de l'évapotranspiration des sols.

01f4000008703228-photo-micral-n.jpg


Des cartes électroniques connectables


Révolutionnaire, le Micral N l'était en son temps. L'exploit consistait d'abord dans la miniaturisation de la machine, grâce à l'usage des premiers microprocesseurs. L'autre particularité du Micral N résidait dans sa carte dotée de 11 ou 22 connecteurs, qui permettait de connecter à la machine des cartes électroniques supplémentaires, on dirait aujourd'hui des périphériques, qui ouvraient à ses utilisateurs des perspectives très larges pour l'utilisation du Micral N. L'appareil était en plus vendu à un prix très compétitif à l'époque, 8.500 francs en 1972.

Malgré ces atouts, le Micral N, symbole d'une France pionnière de la micro-informatique dans les années 70, ne survécut pas au passage de la décennie. En 1979, R2E fut racheté par l'américain Honeywell-Bull, qui abandonna progressivement l'informatique personnelle pour se concentrer sur les services aux entreprises. Cet exemplaire très rare du Micral N sera donc sûrement très convoité lors de sa mise aux enchères le 11 juin au château d'Artigny, près de Tours. Il est estimé 20.000 euros.




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top