Perquisition chez LG : Samsung accuse

Par
Le 26 décembre 2014
 0
Les deux frères ennemis Samsung et LG ne passeront pas les fêtes de fin d'année ensemble, c'est certain. Le journal Libération, par le biais d'une dépêche AFP, nous apprend que le siège de LG a été perquisitionné ce vendredi 26 décembre, dans le cadre d'une enquête pour sabotage de lave-linge Samsung.

L'histoire est presque risible, mais elle ne doit pas faire rire tout le monde. Notamment au siège de LG à Séoul, où la perquisition de documents et disques durs a dû énerver au plus haut niveau. A l'origine de la procédure, une plainte de Samsung Electronics formulée à l'encontre de hauts dirigeants de LG, dont Jo Seong-Jin, le président du département électroménager. Samsung les accuse « d'avoir volontairement endommagé des lave-linge de sa fabrication dans deux grands magasins d'appareils électroniques de Berlin avant le salon professionnel IFA » écrit Libération.

01f4000007829873-photo-si-ge-lg.jpg
Crédit photo Jung Yeon-Je, AFP

Selon Samsung, des images de vidéosurveillance montreraient des hommes asiatiques en train de saboter les charnières des portes de lave-linge avant de prendre la fuite, tambour battant aimerions nous dire. Ces hommes seraient identifiés comme étant de LG. Le constructeur sud-coréen victime du vandalisme supposé réclame réparation pour « diffamation, atteinte aux biens et entrave à l'activité économique ».

LG a démenti la partie gênante de ces accusations, oui des employés de LG sont bien allés faire de la veille concurrentielle, mais non ils n'ont rien saboté. Et LG a profité de cette attaque de Samsung pour rebondir en insinuant dans un communiqué qu'il y avait des marques de lave-linges avec des charnières solides et d'autres avec des charnières moins solides...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Détente et discussions diverses

scroll top