Courrier des lecteurs, n°2 : le point sur les applications mobiles Clubic

31 janvier 2013 à 16h26
0
Sur le fil, voici le second numéro du Courrier des lecteurs de Clubic, que nous qualifierons d'édition de janvier (d'où le « sur le fil », merci ceux qui suivent !). La rubrique prend encore ses marques et se cherche un peu, mais les questions des lecteurs sont, elles, bien au rendez-vous.

00B4000005462917-photo-courrier-email.jpg
Au programme de ce nouveau volet du Courrier des lecteurs, des questions techniques sur Windows 8 RT et sur la 4G, le point sur les applications mobiles de Clubic, et une plongée dans les coulisses de la rédaction.

N'oubliez pas que cette rubrique est la vôtre et que nous avons donc besoin de vous pour qu'elle évolue et s'épanouisse au mieux, sur une base plus fréquente qui devrait être adoptée prochainement par la rédaction. N'hésitez donc pas à nous poser toutes les questions qui vous passent par la tête sur l'actualité, le fonctionnement du site, l'équipe ou encore vos interrogations sur des technologies spécifiques à l'adresse suivante - et n'oubliez pas de signer vos mails par votre prénom ou par un pseudonyme, pour que nous puissions rendre à César ce qui lui appartient !

05690288-photo-courrier-clubic.jpg

Et maintenant, place aux questions !

Laurent : Je suis intéressé par l'achat d'une machine de nouvelle génération équipée de Windows 8 RT, mais j'ai besoin de me connecter à une autre machine en Terminal Serveur. Savez-vous si Windows 8 RT propose ce type de connexion, ou si le Windows Store permet d'installer l'application idoine ?

Romain : On peut trouver Remote Desktop sur le Windows Store, qui permet de se connecter d'une tablette Windows RT à un ordinateur exécutant Windows Server 2012 ou Windows 8, et donc d'exécuter à distance des applications Win32.

Kookiz33 : Pourquoi est-ce toujours Audrey qui traite les actus tendancieuses ? Par choix personnel ou est-elle désignée d'office ?

Audrey : Tout d'abord, merci Kookiz33 pour cette question pertinente, qui m'a poussée à m'interroger sur mes choix parfois douteux en matière d'actualité. Après quelques heures minutes instants d'intense réflexion, j'en suis finalement arrivée au constat que c'était un choix purement personnel. Depuis, je vois un psy. Non, vraiment, merci Kookiz !

Trêve de plaisanteries : il arrive effectivement bien souvent que je traite des actualités un peu « coquines ». D'abord parce que je trouve souvent ce type de news assez amusante, dans le sérieux ou dans l'absurde qu'elles contiennent. Ensuite, peut-être parce que mes camarades masculins se voient moins les écrire : je pense que parfois le fait d'être une femme aide à appréhender une actualité autrement et ce type de news en fait partie de mon point de vue. Paradoxalement, je suis aussi convaincue que si les actus en rapport avec la pornographie sur Internet ou les insolites un peu coquins étaient écrits principalement par un homme, on ne se demanderait pas forcément pourquoi lui et pas un autre. En tout cas, si c'est bien moi qui écris souvent sur l'actu des domaines en .XXX ou sur les 3DS qui contiennent des vidéos coquines, mes collègues ont généralement un avis sur la question... mais se contentent de le donner à haute voix (mais je n'hésite pas à le poster sur Twitter ensuite, une forme d'hommage, si si !).

Hervé : Pourquoi votre application Android est si mauvaise ? Et pourquoi n'est-elle pas optimisée pour les tablettes ?

Mickael : Question concernant l'application iOS : pourquoi n'est-il pas possible de voir toutes les news, la semaine de Flock, ou encore d'agrandir les vidéos ?


Alex : Vaste sujet que celui de nos applications mobiles... impossible de nier : nous avons un peu laissé traîner le sujet, et celles-ci accusent aujourd'hui quelques lacunes. L'ouvrage a tout de même été remis sur le métier ces dernières semaines, de façon à gommer en priorité les dysfonctionnements bloquants, et la prochaine étape sera une remise à plat fonctionnelle, afin que tous les contenus disponibles sur Clubic Web soient correctement affichés sur les clients iOS et Android. Tout le problème consiste à transposer au sein des applications les nouveautés comme le diaporama dynamique. Nous y travaillons, et tâchons de poser les bases qui permettront que le problème ne se pose pas pour les futures évolutions du site. Par contre, comme chat échaudé craint le lecteur, je ne m'avancerai pas à annoncer une date de livraison, même si je peux tout de même préciser que la version Android de l'application sera très prochainement optimisée pour être mieux affichée sur tablettes.

Jacques : Ces derniers temps chacun des opérateurs a inventé de nouveaux sigles. Les uns parlent de H+, les autres de Dual Carrier, les uns de 4G, les autres de LTE... Pouvez-vous récapituler ? Et nous dire comment identifier quels opérateurs et quels téléphones sont compatibles ?

Romain : Comme vous le relevez très justement, il faut distinguer les normes de leurs appellations marketing.

D'une manière générale le plus simple est de partir des vrais termes techniques, ça évite toute confusion.

Le problème c'est qu'en 3G de nombreux facteurs déterminent le débit maximal théorique, et que ce sont des notions tellement obscures pour le commun des mortels (version, catégorie, modulation, etc.). Il n'y a qu'à voir le tableau que les contributeurs de Wikipédia ont réalisé pour s'en convaincre.

Pour résumer, tel que les opérateurs l'ont déployé, le HSDPA permet aujourd'hui d'atteindre au maximum 21,1 Mb/s en téléchargement (du réseau vers le terminal), le DC-HSDPA 42,2 Mb/s. Mais le HSDPA non Dual Carrier pourrait atteindre 42,2 Mbps si les opérateurs déployaient les bons équipements. De plus, d'une offre à l'autre le débit peut-être plafonné à 3,6, 7,2 ou 14 Mb/s. C'est une donnée que les opérateurs communiquent rarement spontanément, mais qu'on essaye d'inclure dans nos actualités relatives aux offres.

Pour ce qui est de la 4G, il y a le LTE tout court qui n'est pas réellement de 4e génération, de nouveau avec plusieurs variantes (LTE de catégorie 3 à 100 Mb/s, LTE de catégorie 4 à 150 Mb/s puis LTE de catégorie 5 à 300 Mb/s). Puis il y a le LTE Advanced, qui inaugure tout un tas d'obscures nouveautés en matière de radio, et permet d'aller au-delà.

Michel : Un peu de math : si 1 rédacteur traite 6 ou 7 sujets par jour, sachant qu'une vingtaine seulement sont publiés chaque jour... que deviennent les autres ? Pouvez-vous nous détailler le déroulement d'une journée de travail normale de la rédaction ?

Alex : Beaucoup de questions en une ! Avant tout, quelques métriques plus justes : nous publions plutôt plus d'une trentaine d'articles par jour -Clubic et Clubic Pro confondus, avec des effectifs qui varient selon les déplacements, les congés, les interviews programmées, etc. mais ne sont jamais dantesques (voir CDL précédent). A ce sujet, le volume de publication n'est pas une fin en soi : on part plutôt du principe qu'une journée a été correctement bouclée lorsqu'on a pu traiter de façon satisfaisante toutes les actualités qui nous paraissaient le mériter avant la quille.

Quid de la journée type maintenant ? La réponse qui suit concerne logiquement plus la rédaction parisienne, qui se charge de l'actu. Pour le fonctionnement côté tests et dossiers, il faudra poser la question à Julien !

La façon dont les choses se déroulent chez nous ne reflète pas exactement l'image que l'on se fait d'une rédaction traditionnelle, avec la sempiternelle conférence de rédaction de 10h, et une répartition autoritaire des sujets. Notre suivi de l'actualité court en réalité bien au-delà des horaires de bureau classiques, et il n'est pas rare que les premières actus du jour soient rédigées à domicile... tout comme les dernières d'ailleurs, pour peu qu'une conférence tardive ou un évènement inattendu maintienne éveillé l'un d'entre nous.

Chacun a ses domaines de prédilection, pour lesquels il est capable de déterminer sans aval particulier quel sujet doit être abordé et quel angle lui conviendra le mieux. Cela nous permet de fonctionner de façon assez fluide, sans validation préalable systématique par le rédacteur en chef, qui garde tout de même un œil sur tous les sujets en préparation, intervient au besoin et relit l'intégralité de la production, même si c'est parfois après publication. Les avantages de ce dispositif (flexibilité, plus grande liberté du rédacteur, souplesse, autonomie) me paraissent largement compenser les quelques aléas qu'il comporte.

Des points formels sont tout de même calés à intervalles réguliers pour la préparation des évènements, la préparation du traitement de certains sujets plus froids, etc. Ces réunions associent d'ailleurs nos deux rédactions, parisienne et lyonnaise, histoire que chacun puisse participer à nourrir la réflexion et les choix de l'autre. Pour le reste, les échanges sont évidemment permanents, mais ils se font au fil de l'eau.

Quant à la journée type, elle se répartit entre recherche d'informations (veille, qui passe par de nombreux canaux), vérification et approfondissement des sujets, couverture d'évènements, de salons ou de conférences de presse... et rédaction, forcément ! Pour ma part, j'ajoute aussi une bonne dose de téléphone, les chargés de relation presse adorant manifestement le son de ma voix :o)


Ainsi s'achève ce second numéro du Courrier des lecteurs, nous attendons vos questions à l'adresse
05462987-photo-courrier-clubic.jpg
pour la prochaine édition !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top