TNT HD : notre sélection de décodeurs et téléviseurs

Aurélien Audy
10 février 2016 à 18h06
0

Nos décodeurs « pas chers »



Vous n'avez pas d'exigence particulière, sauf celle de la continuité de service, et vos finances prennent assez mal les imprévus, encore moins s'ils sont imposés ? Inutile de trop réfléchir, un décodeur premier prix fera l'affaire. Il s'agit d'un petit boîtier qui s'interposera entre le téléviseur et la prise antenne, et se chargera de décoder les flux Mpeg-4 HD émis à partir du 5 avril. Les raffinements n'abondent pas dans cette gamme de prix : la télécommande, un port USB, un afficheur en façade sur les modèles les plus « chers »... et souvent c'est tout. On ne trouve pas de double tuner dans ce budget au ras-des-pâquerettes (entre 25 et 40 euros).

Par ailleurs, si vous n'aviez pas de décodeur jusqu'ici, il vous faudra prévoir en sus un câble HDMI (ou péritel si vraiment votre téléviseur est ancien). Mais aussi une clé USB ou un disque dur externe afin de profiter des fonctions de contrôle du direct (indispensable quand on y a goûté) et d'enregistrement. Comptez une quinzaine d'euros pour une clé de 64 Go, par exemple.

Mise à jour du 4 avril : Les fabricants de décodeurs et/ou les distributeurs ont visiblement été victimes du succès de leurs ventes puisque certains décodeurs - notamment d'entrée de gamme - deviennent difficile à trouver, ou dans des délais atteignant parfois les trois mois. Aussi, deux des trois modèles de notre sélection sont sortis du comparateur de prix. Si vraiment vous êtes face à un besoin urgent, voici quelques références de substitution, encore disponibles à l'heure où nous écrivons ces lignes.



Strong SRT8114 : le best-seller à prix plancher



Strong est une marque établie dans le domaine des équipements de télé numérique, hertzienne comme satellitaire, câblée ou par Internet. Son décodeur SRT8114 est commercialisé un peu partout. Et pour cause, il offre l'essentiel de ce qu'on peut attendre à prix plancher : 24,99 euros dans plusieurs boutiques. L'essentiel et même un peu plus. En effet, chose rare à ce budget, le SRT8114 est compatible Dolby Digital Plus et dispose même d'une sortie son numérique coaxiale !

08334744-photo-strong-srt8114.jpg

D'une manière générale, la connectique se montre généreuse : HDMI, Péritel, entrée et sortie antenne et sortie analogique jack 3,5 mm. Le SRT8114 est un mono tuner Mpeg-4 HD de type Free To Air (pour les chaînes à accès gratuit, de la TNT donc). Il ne fait l'impasse sur aucune fonction : guide électronique des programmes (EPG), contrôle parental, télétexte, gestion des sous-titres et des langues multiples ou encore détection automatique des chaînes.

Son port USB en façade autorise l'enregistrement de programmes (avec huit programmations possibles depuis l'EPG), le contrôle du direct ou la lecture de fichiers multimédia. En matière de vidéos, la liste est assez généreuse : Mpeg-1, Mpeg-2, VOB, AVI, MKV, TS, M2T, M2TS, Mpeg-4 et MOV (sous réserve de codec et bitrate compatibles). Pour l'audio en revanche, le décodeur se contente de MP3 et OGG. Le SRT8114 est bien entendu livré avec sa télécommande (piles fournies) et il est garanti 2 ans. L'éventuel câble HDMI reste à la charge de l'acquéreur.

Il n'y a pas grand-chose à lui reprocher. Assurément l'absence d'afficheur en façade ou la consommation maximum de 12 watts, peut-être la lenteur au démarrage et l'absence de reprise de lecture dans un enregistrement que certains internautes évoquent. Par ailleurs le port USB en façade n'est pas très esthétique (mais tous le disposent à cet endroit, question pratique). À ce prix toutefois, on ferme aisément les yeux sur les petits couacs.



CGV Etimo 1T-2 : le plein de fonctionnalités



Les français de la Compagnie Générale de Vidéotechnique, créée en 1978, se positionnent dans le haut de notre fourchette de prix. Mais à 35 euros (au moins cher), l'Etimo 1T-2 (deuxième génération) reste un décodeur très intéressant. A la différence des autres modèles d'entrée de gamme, cet appareil dispose de boutons en façade permettant d'allumer l'appareil et de changer les chaînes, même si on a égaré la télécommande (ou si cette dernière n'a plus de pile). C'est tout bête mais pratique.

08336666-photo-cgv-etimo-1t-2.jpg

La connectique est un petit peu moins riche que sur le modèle de Strong, puisqu'il n'y a pas ici de sortie analogique mini jack 3,5 mm. On retrouve par contre HDMI, Péritel, entrée et sortie antenne, sortie coaxiale et USB (en façade là-aussi). L'Etimo 1T-2 se contente d'un seul tuner Mpeg-4 TNT HD, mais il fait littéralement le plein de fonctions : contrôle du direct, enregistrement et 30 programmations en différé selon 4 modes (une fois, journalier, hebdomadaire, lundi au vendredi), grille des programmes (EPG) et nommage automatique des enregistrements, protection parentale, liste de favoris (jusqu'à 7 listes), reprise de la lecture au dernier arrêt et navigation GOTO avec positionnement libre du curseur, etc. CGV a prévu une touche SOS censée guider l'utilisateur en cas d'évolution de la numérotation des chaînes.

L'Etimo 1T-2 remplit également le rôle de lecteur multimédia si on lui raccorde un support de stockage (FAT, FAT32, NTFS). Il sait lire beaucoup de formats : MKV, AVI, MP4, Mpeg 1, 2 et 4, VOB et TS pour la partie vidéo, mais aussi MP3, OGG, WAV et FLAC pour l'audio. De surcroît, l'appareil est compatible Dolby Digital Plus, comme le modèle de Strong. Le décodeur est livré avec sa télécommande et ses piles, mais pas le câble HDMI.

Au rang des bémols, on citera l'absence d'affichage en façade et la garantie commerciale limitée à 1 an dans certaines boutiques. Les avis d'utilisateurs semblent unanimes sur l'étroitesse du faisceau infrarouge de la télécommande, tandis que d'autres - plus rares - pointes le caractère mono-tâche du décodeur : il est totalement monopolisé lorsqu'il enregistre. Le bon point en revanche, c'est qu'il ne consomme que 6 watts au maximum. Et qu'il s'agit d'une marque française !



Thomson THT522 : le décodeur DVB-T2 à moins de 40 euros



L'histoire de Thomson est vieille de plus de 120 ans. Et il s'en est passé des choses depuis. Aujourd'hui, la marque est une propriété de Technicolor S.A., utilisée sous licence par... Strong ! Le THT522, modèle le plus évolué des récepteurs terrestres du fabricant, offre des caractéristiques similaires aux modèles précédents mais il ajoute en prime un affichage LCD en façade, permettant de savoir sur quelle chaîne on est, et accessoirement de donner l'heure. Il est compatible DVB-T2, la future norme de diffusion de la TNT HD et UHD attendue en France à horizon 2020, mais il ne décode malheureusement pas le codec HEVC (H.265). En revanche il donne accès aux radios numériques, en plus des chaînes de la TNT.

08336618-photo-thomson-tht522.jpg

La connectique est strictement identique à celle du décodeur Strong : entrée et sortie antenne, HDMI, Péritel, sorties audio coaxiales et analogiques mini jack, prise USB (en façade comme chez tous les petits camarades). Pour accéder au double tuner, il faudra passer dans la catégorie au-dessus, en page suivante. Inconvénient : on ne peut enregistrer que la chaîne qu'on regarde (ou que regarder la chaîne enregistrée). Guide électronique des programmes sur les sept jours à venir, huit plages de programmation selon quatre modes (une fois, quotidien, hebdomadaire, mensuel), verrouillage parental, télétexte, sous-titres et pistes audio multilingues, huit listes de chaînes et radios favorites, fonction de zapping rapide, démarrage sur la dernière chaîne regardée, etc. C'est complet !

Une fois un support de stockage relié au port USB, on accède au contrôle du direct et à l'enregistrement (direct comme programmé). Et on peut lire tout un panel de fichiers multimédia, dont les Mpeg 1, 2 et 4, l'AVI, le MKV, le MOV, TS, M2T et M2TS. L'audio se limite au MP3 et à l'OGG. Thomson, comme Strong et CGV, supporte les flux Dolby Digital Plus. La télécommande et les piles sont livrées, mais pas le câble HDMI.

Un peu plus cher que les autres modèles de cette sélection, mais toujours très abordable, le THT522 n'a pas vraiment de grosse faiblesse. Certains utilisateurs remontent l'absence de mode d'enregistrement sur les jours ouvrés (du lundi au vendredi) ou de reprise de lecture. On pourra à certains égards (notamment certaines fonctionnalités et la lecture multimédia) lui préférer l'Etimo 1T-2, si bien sûr l'affichage LCD en façade n'est pas jugé indispensable.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top