Communauté Clubic

UFC-Que Choisir met Nintendo France en demeure

Nintendo est de plus en plus mis dans l’embarras à cause des problèmes de Joy-Con Drift qui touchent ses Switch. Cette fois, c’est l’UFC-Que Choisir en France qui passe à l’action contre le constructeur nippon.

1 J'aime

Alors déjà, oui Nintendo n’offre que 12 mois de garantie, mais ne laisse pas le consommateur payé.
La 2eme année de garantie est à la charge du revendeur (C-à-D que si votre achat est fait chez Carrefour ou Fnac ou Boulanger par ex, c’est le magasin en question qui va payé la réparation à votre place).
Au finale le client à donc bien 24 mois de garantie.
Et le revendeur propose au client pendant la 1ere année de passer soit directement par le SAV Nintendo, soit par le SAV du magasin, la différence est dans le délai de traitement (environ 7/10 jours en direct Client/Nintendo, contre 15/20 jours client/revendeur).

Apple pratique exactement la même chose et ne gère que les 12 premiers mois de la garantie et les 12 suivants sont à la charge du revendeur, et cela ne choque personne…

pour ma part, j’ai déjà renvoyé à 3 reprise le joycon gauche, et une fois le droit.
à chaque fois, ils me les ont renvoyé (pas d’échange standard)

par contre j’arrive bientôt au terme de la première année de garantie, et il n’y en aura pas de deuxième, le vendeur ayant fait faillite…

ce qui me fait peur, c’est la frequence à laquelle le defaut revient.

Je pense qu’il y a tout simplement confusion avec la "garantie légale de conformité ", qui est valable 2 ans, quoi qu’il arrive (sauf occasion).

Les « garanties constructeurs », « garanties fabricant », « extension de garanties », sont des garanties commerciales que le vendeur ajoute facultativement. Et oui, contrairement au nom, ce n’est pas le constructeur qui garantie ça. C’est bien le VENDEUR qui garantie et ce sont des extensions des la garanties légales de conformité (et vices cachés) de 2 ans (ou garanties complémentaires en parallèle, tout n’entrant pas dans la conformité…).

Celles-ci ne sont pas sujette (je crois) à une durée quelconque. Elles peuvent être également de deux ans (si ce n’est pas un soucis de conformité), mais elles engagent le VENDEUR, et non le fabricant.

Il y a de surcroit la réelle garantie fabricant, de 1 an fixée par Nintendo. Et c’est légal.

L’histoire de la garantie de 2 ans minimal s’applique au vendeur quoi qu’il arrive, non au fabricant. Par conséquent, je ne vois pas en quoi ce que fait Nintendo est illégal …

Pour moi, c’est surtout le revendeur qui redirige vers Nintendo après l’année qui l’est, car il ne répond pas à ses garanties obligatoires (ou facultatives) de VENDEUR. Dans la première année, allez, je veux bien lui laisser le droit d’essayer de nous faire passer directement par Nintendo, ça lui économise de l’argent, et c’est légal. Mais passé cette année fabricant … C’est lui qui est en tort.

Si un expert pouvait m’éclairer :slight_smile:

1 J'aime

Je ne sais pas d’où proviennent ces affirmations, mais je n’ai pas du tout eu cette expérience. J’ai fait réparer mes 2 joycons (à 2 mois d’intervalles) pour ce problème, il n’y a pas plus d’un mois de cela pour le 2ème (donc 3 pour le premier) provenant d’une console achetée en 12/2017 (donc encore sous les 2 ans), et ça s’est passé de façon parfaitement fluide sans le moindre centime déboursé. Ouverture du case sur le site SAV de Nintendo France, qui m’a envoyé les 2 fois un Chronopost prépayé à imprimer et à coller sur l’enveloppe, et en moins d’une semaine et demi je récupérais mes joycons parfaitement réparés, toujours renvoyés par Chronopost.

Ils ne m’ont pas demandé la moindre avance de quoi que ce soit et c’est bien heureux comme ça :slight_smile:

Désolé Shanebox, mais je ne pas te laisser dire ces imprécisions sur la législation européenne :

  1. La garanti est bien de 2 ans pour le CONSTRUCTEUR ! Il ne peut s’y soustraire et invoquer des frais.
  2. Même si vous pouvez retourner directement votre produit au constructeur durant cette période, votre REVENDEUR ne peut pas refuser de le faire pour vous !

Au US le changement de joycons est prit en charge hors garanti car Nintendo risquait de gros procès au cul donc comme MS pour ROD ils ont une garantie à vie. Car la on est clairement dans un défaut de conception qui touche même la dernière Switch Lite.

bref, merci UFC, surtout que j’ai une Switch day one donc hors garantie.

sauf qu’il y a un vice caché de fabrication et la c’est plus la meme et c’est aux constructeur de dedommager et non le vendeur… pour les textes c’est un arret de 1963 de la haute cours de justice cordialement

pour le rod c’etait 3 ans et non a vie

Merci de relire, c’est pas ce que j’ai dit !

La première année, le client à la choix du SAV : soit le revendeur ou le constructeur.
La deuxième année le client n’a pas le choix et c’est uniquement le revendeur (je sais que Apple prévient les clients et fait remplir un formulaire pour cela.)

Autre point, la Garantie légale de conformité de 24 mois ne s’applique que pour le vendeur, même si le constructeur indique une garantie de 12 mois.
C’est le revendeur qui prendra à sa charge la réparation pendant les 24 mois.
Si le vendeur est aussi le constructeur (ex, j’achète ma console directement chez Nintendo, ça sera donc à Nintendo de mettre en application la garantie pendant les 24 mois).

Je te retourne voir ma réponse où j’en parle.

En vertu des articles 1641 et suivants du code civil, le vendeur est responsable des vices cachés du bien vendu.

Au delà de 2 ans, la garantie est bel et bien du ressort du vendeur…

Après que ce soit un vice caché ou non, c’est une autre débat.

et je te parle d’un arret de la haute cours de justice…

Et bien source. Ton « sauf que » n’as pas plus de valeur que tel ou tel personne exposant son avis sinon.

La responsabilité du fabriquant impact uniquement les vices issu du « processus de fabrication ». C’est le cas ici ? Rien n’est tranché.

Dans l’absence de conclusion, le VENDEUR est tenu de TOUS les vices cachés. La conclusion du fabriquant est sujet à interprétation, la conclusion du vendeur est claire et nette.

Edit, oups, tu mets l’arrêt, je vais tenter de le retrouver, j’ai du lire de traviole navré. Quoi qu’il en soit, je ne suis pas certains que ce soit du au processus de fabrication en lui même.

Envoyé 1 an et 6 mois après achat directement au SAV Nintendo. Réparation hors garantie de 45 € ou retour chez moi sans réparation à 15 €. Possibilité de refuser le devis, la conséquence : destruction du Joy-Con. Je n’ai jamais répondu. Ils m’ont envoyé un mail, pour me dire que le Joy-Con avait été détruit. Direction la magasin, Achat de nouveaux Joy-Con par paire … 80 €. J’imagine qu’une partie des bénéfices record de Nintendo provient aussi de cette affaire scandaleuse.

1 J'aime

a la place de jouer les maitres collard ou maitre vergeze tu devrais relire l’article… tu comprendra de suite le probleme et surtout bien comprendre que SEUL nintendo peut reparer ses consoles et de ce fait deviens un PROFESSIONNEL ou UN VENDEUR DE SERVICE!!! et que sur le fondemment de ce defaut qui est recurrent pour de nombreux clent de ce sav alors que le vice caché est deja averé dans d’autre pays ont du payé la reparation… les jursiprudence sont nombreuse je te laisse le soin de les chercher quand a la haute cours de justice l’arret stipule que dans certains cas on peut attaquer directement le constructeur…

pour fini si la procédure va jusqu’au bout ce sera la décision souveraine d’un juge qui pourra etre frappé d’appel dans les 2 mois en appel cela sera les juges de fonds qui reprendront la chose (en moyenne 24 mois en france) une fois rejuger ils pourront se pourvoir en cassation et les juges decideront si il y a eu respect de la loi ou pas pour finir en dernier recours il restera la haute cours européennes… donc si ils y tiennent jusqu’au bout ca va durer au bas mots 6 ans… mais cela fera une tres mauvais publicité qui ternira l’image de marque de nintendo tout ca pour une manette…

Et sinon tu pourrais également lire d’AUTRES ARTICLES, qui montrent que le problème n’est pas clairement défini et jongle entre usure, pièce déformée, charbon usé, poussières etc. Donc pas forcement entrant dans la catégorie « vice caché ». Que les réparations vont entre « souffler dedans », du « dégrippant » et simplement ne plus utiliser sa switch pendant un certains laps de temps, certains proclamant des problèmes softwares, d’autres hardwares, et j’en passe.

Bonne continuation. Je préfère arrêter de discuter avec toi à partir de là :slight_smile: . Je pensais être courtois, mais je sens la moquerie arriver de ton côté, alors je préfère abréger.

Mr Collard te remercie de ta contribution (qui ne m’a rien apporté, car ayant lu l’arrêt, c’est juste typiquement ce que je dis, et qu’au final tu admet que tu ne sais pas " et les juges decideront si il y a eu respect de la loi ou pas" ).

Y a des Belges ici ? Parce qu’on est encore plus mal servis en sav que la France. Je me demandais si je pouvais bénéficier du sav Nintendo.fr vu qu’en fait j’ai acheté sur Amazon France. (?)

DIRECTIVE 1999/44/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

et petit rappel de notre constitution !:
ARTICLE 55.
Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.
autre chose ?

et surtout n’oublie pas de lire le preambule a cette directive…

Switch Day One, 4 Joy-Con : les 4 ont eu le problème au bout de 2 ans environ.
Un peu de dégrippant, un cure dent, un coton tige et voila, tous les 4 fonctionnent sans problème depuis des mois.

Par contre clairement Nintendo devrait prendre à sa charge ce problème qui s’apparente bien à une usure anormale et assez indigne du niveau de qualité dont on a l’habitude. Merci donc à UFC Que Choisir de cette action !