Communauté Clubic

Télétravail : travailler loin mais travailler plus?

Une étude du ministère du Travail met en évidence les conditions des télétravailleurs en France. Et contrairement à certaines idées reçues, le travail à distance n’offrirait pas nécessairement un rythme professionnel moins soutenu, ni un bien-être particulièrement amélioré.

C’est clair que les télétravailleurs ont tendance à consacrer ce qui devrait être du temps de transport au travail. Ils ne se lêvent pas plus tard et finissent bien souvent bien plus tard , tant qu’il n’y a pas d’obligation familial.

Il y a des boites qui forcent la déconnexion, c’est l’idéal pour que ce soit encore mieux vécu.

Après on sous-estime aussi la désocialisation qui n’est pas évidente pour tout le monde.

1 J'aime

Entièrement d’accord.
Je travaille 3 jours par semaine à domicile depuis maintenant 12 ans.
Et je vais à Paris 2 fois par semaine (debout à 5h, retour à 21h).
Cependant cela me convient parfaitement car évite le coté « désocialisation ».
Je confirme aussi que les heures de travail à domicile sont plus nombreuses : 8h30 - 19h30 minimum avec 30 minutes de pause déjeuner soit 10h30 de boulot par jour en temps normal, mais régulièrement je reprends le boulot entre 20h30 et 22h30…
Mais je ne changerais ce mode de travail pour rien au monde.

ça marche sur les îles Samoa ?

9h00 - 17h00 avec 1h de pause le midi, que je bosse de chez moi ou au bureau, avec un salaire anglais.
Ha oui, aussi, mon bureau est à 10 minutes à pieds, donc il se peut que je prenne 80 minutes le midi.
Vive la province :slight_smile:

Si ton bureau est à 10 minutes… pourquoi télétravailler ? C’est une question pour avoir ton avis sur le sujet qui m’intéresse, pas une critique :wink:

Quand j’attends un colis :slight_smile:

C’est la seule raison ? :slight_smile: merci pour la réponse sinon :wink:
Parce qu’honnêtement si tu attends un colis, tu n’es pas obligé de télétravailler, mais juste faire une exception…

Bonjour, le télétravail peut certes présenter certains inconvénients pour certains travailleurs habitués à avoir des horaires de travail fixes (9h / 12h et 14h / 18h en moyenne), mais cela offre des possibilités d’emplois à certaines catégories de travailleurs qui, sans cette option, ne pourraient probablement jamais exercer d’emploi…
Je pense en particulier aux travailleurs en situation de handicap.
Après, je pense que le travail, s’il est choisit en fonction de ses affinités, répondant ainsi aux attentes des salariés, ne peut être considéré comme une source de davantage de mal être, mais il faut surtout savoir que ce sont les cadres et les professions supérieures qui y ont recours et, c’est cela le seul hic de cette forme de travail je pense… car il est peu évident de pouvoir télétravailler lorsque l’on est ouvrier en usine ou agriculteur par exemple… hélas…