Forum de discussion

Space Engineers - Dans l'espace, personne ne vous entendra Minet. comme Bernard

#1

Bon, ça fait seulement 4h que j’ai le jeu, mais c’est pas grave, je me lance :o

(et puis pendant ce temps-là mon vaisseau est en train de raffiner donc j’ai rien à foutre :paf: :ane: )

[center]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/7/7b/Space_Engineers_Logo.png

[h1]Space Engineers[/center]

Site officiel
Développeur / Editeur : Keen Software House

Un jour, MineCraft rencontra Kerbal Space Program…

… et fit s’envoler ses cubes dans l’espace. Space Engineers était né. Enfin, en gros hein.

Space Engineers donc, et un jeu lancé en octobre 2013 par les Tchèques de Keen Software House, toujours en Early Access à l’heure actuelle, avec des MàJ régulières.
On se retrouve donc à incarner un ingénieur de l’espace (… oui, d’où le titre) qui… et ben, qui fait ce qu’il veut en fait. Comme dans MineCraft, on a le choix entre un mode survie et un mode créatif, et comme dans MineCraft, on assemble des cubes (et d’autres pièces) dans tous les sens qu’on veut, cette fois pour créer des vaisseaux et des stations spatiales. L’aspect général restera quand même moins cubique, grâce à des blocs pentus et en angles, que l’on pourra en plus peinturer comme on veut.

Le jeu est aussi assez axé multi, avec possibilité d’ouvrir sa partie à tout le monde ou à certaines personnes seulement, etc… Il faut dire, vu la longueur que ça peut prendre en solo, je comprend qu’on veuille s’y mettre à plusieurs :paf: :ane:

Le jeu dispose aussi de tout un tas de blocs destinés à automatiser un peu ce qu’on veut : drones, convoyeurs, détecteurs, pistons, moteurs, et même des scripts programmables en C#.

A la fois à la mine et à la raffinerie

Si en mode Créa on est libre de construire comme on veut sans restriction et sans s’encombrer de choses aussi futiles que le carburant pour les vaisseaux (énergie infinie powaaa ! :stuck_out_tongue: ), en mode Survie il va falloir partir de rien. Enfin, pas forcément, ça dépend du choix de scénar de départ : on peut partir avec juste un vaisseau disposant du strict minimum, jusqu’à la station spatiale complète avec déjà des gros vaisseaux et des petits de construits.
Mais là, il faudra faire attention aux ressources. Et les ressources, elles se récupèrent en minant les astéroïdes peuplant l’espace. De toute façon c’est pas compliquer, y’a que ça qui peuple l’espace, y’a rien d’autre :o (des planètes sont prévues dans une prochaine MàJ ceci dit)

EDIT : ayé, les planètes sont là, et ça change énormément le jeu, c’est vraiment taupe :super:

Les astéroïdes (et les planètes maintenant) sont donc composés de différentes matières générées aléatoirement : de la pierre bien sûr, mais aussi du fer, de l’uranium, de l’or et de l’argent, du nickel, du silicium, etc… Sachant qu’il faudra un peu de tout pour construire.
Hors, c’est bien de tailler dans la roche brute, mais ça ne va pas beaucoup aider, il faudra d’abord raffiner le minerai pour en faire des matériaux utilisables (acier, barres d’uranium, etc…) qui serviront ensuite à fabriquer les différentes pièces dont on aura besoin pour construire nos engins.

Qui c’est qu’a piqué le frein ?!

Les engins d’ailleurs, parlons-en. Dans l’espace, un vaisseau dispose d’une inertie infinie. C’est-à-dire qu’il suffira de mettre un petit coup de réacteur pour avancer indéfiniment dans le sens de la poussée. Et du coup, il faudra penser à mettre un réacteur dans le sens opposé pour s’arrêter, au risque d’emboutir l’astéroïde que l’on visait :stuck_out_tongue:
En fait, il faudra surtout penser à mettre des réacteurs dans TOUS les sens (avant, arrière, droite, gauche, dessus, dessous) si on souhaite pouvoir naviguer de façon pratique. Heureusement, on peut annuler la vitesse relative très facilement en actionnant les amortisseurs d’inertie, qui joueront sur les réacteurs pour nous arrêter. S’il y a des réacteurs donc.
Sur les planètes c’est un peu différent à cause de la gravité (différente sur chaque modèle de planète), du coup il faudra toujours avoir d’activé les amortisseurs d’inertie, sous peine de se vautrer au sol comme une m*rde :stuck_out_tongue: Et on n’aura généralement pas besoin de propulseur poussant vers le bas puisqu’il suffit de couper ceux qui poussent vers le haut pour descendre (vous suivez ? :ane: )
Dans le même genre d’idée, le poids de l’appareil est pris en compte. Donc plus il sera lourd, plus il mettra de temps à freiner. Donc ouais, anticipez les montagnes, parce qu’un vaisseau mineur qui rentre à la base deux fois plus lourd qu’à l’aller, il a tendance à s’encastrer dans les falaises si on garde les mêmes repères de freinage, j’ai testé pour vous :o

L’eau, l’air, la vie

Il faut aussi compter avec la capacité respiratoire de votre p’tit gars. Sur une planète à l’atmosphère respirable, pas de soucis, on peut retirer son casque et faire des trucs pas étanches, #YOLO (ou, plus drôle, crever d’asphyxie parce qu’on a fait un truc étanche sans s’en rendre compte et qu’on a oublié de mettre la ventilation par habitude. J’ai testé pour vous :o ² ).
Dans l’espace c’est une autre paire de manches, il faudra impérativement fabriquer de l’oxygène (à partir de glace majoritairement) et étanchéifier tous les compartiments. Et penser à mettre des sas, qu’il faudra dépressuriser avant de sortir (sinon on est éjecté à l’extérieur avec l’air, c’est rigolo :smiley: ). Et surtout, penser à remettre son casque :stuck_out_tongue:

TOPIC A TRAVAILLER
Edité le 11/12/2015 à 23:19

0 Likes

#2

Tips & Tricks

  • Raffiner ça peut prendre des plombes selon le minerai. Le fer va assez vite (heureusement, c’est ce qu’on consomme le plus), d’autres comme l’uranium, ça prend des heures pour récupérer 3g.
    Mais vous savez quoi ? On s’en fout :ane: Si vous n’avez qu’une seule raffinerie (comme c’est souvent le cas au début), ne minez que de petites quantités (à la main principalement). Il vous faudra 3 milliards de tonnes de fer (qui se transforme vite donc) et seulement quelques kg du reste. Donc pas besoin de remplir des containers entiers de nickel, vous aurez des cheveux blancs avant d’avoir tout raffiné et vous serez probablement mort avant d’avoir tout utilisé :o
    Et puis, quand vous serez grand, vous aurez une (ou plusieurs !) raffineries par type de minerai avec un beau système de convoyage et de tri, et vous serez tranquille :slight_smile:

  • Les raffineries (et dans une moindre mesure les assembleurs) disposent maintenant de modules optionnels à leur accoler. Ils sont de trois types, les modèles d’efficacité (raffineries uniquement) qui permettent de tirer plus de matériaux des minerais, des modèles de rapidité qui permettent de bosser plus vite mais en consommant plus, et des modules d’économie d’énergie qui permettent de consommer moins. A vous de voir selon vos priorités :slight_smile:
    Sur une station où on a en général pas de soucis d’électricité, on pourra y aller à donf et on emmerde les écolos ( :o ), sur un vaisseau où la place et l’énergie sont comptés, on préférera moins taper dans les réacteurs ou les batteries.
    Dans la même optique, il ne faut pas négliger les fours à arc : ils ne servent qu’à raffiner que certains types de minerai (le fer, le nickel et le cobalt), mais permettent d’en tirer plus de matos qu’une raffinerie standard (sans module), plus vite, en consommant moins de jus, et en prenant beaucoup moins de place (mais en contrepartie on ne peut pas y mettre de module). Sur un vaisseau, c’est le bon plan si on veut un truc assez compact.

  • Miner les astéroïdes : le plus mieux bien, c’est encore d’utiliser un vaisseau avec une ou des foreuses comme mon mien à moi que j’ai (mon tout premier vaisseau :smiley: )
    http://tof.canardpc.com/preview2/c6900a11-2c15-48ae-98e8-36fce25d646d.jpg
    Les foreuses stockent ce qu’elles… forent, et si ça ne suffit pas (si vous voyez qu’il y a des bouts de roche qui commencent à rester au sol), il suffit d’un système de convoyeurs (pas difficile à mettre en place) qui relie les foreuses à un container (ici, un grand à l’arrière) et vous êtes tranquille pour un bon moment :smiley:

A la main, c’est plus délicat. Il faudra vous équiper de votre foreuse portative (tip : laissez les autres outils dans le vaisseau, l’inventaire du cosmonaute est ridicule, ça sera toujours ça de gagner), et on y va, tranquillou billou. Sauf que, dans l’espace, les cailloux s’envolent dans tous les sens et on se retrouve à courir après.
Du coup, l’idéal c’est de prendre votre vaisseau (j’ai commencé avec le scénar “Vaisseau de secours”), d’augmenter légèrement la portée du champ de gravité (attention, ça consomme plus de ressource, 'gaffe à votre fuel -vous pouvez aussi couper les systèmes dont vous ne vous servez pas, comme l’assembleur par exemple, pour gratter un peu d’énergie), et de l’approcher le plus près possible de l’astéroïde (SANS le bigner, comme j’ai fait à un moment :o ). Ainsi, le champ gravitationnel s’étend jusqu’au sol et les cailloux forés restent à la surface :wink:
Il ne “reste plus” ensuite qu’à les ramasser à la main et faire des allers-retours jusqu’au vaisseau (il y a un connecteur en dessous, bien pratique, et accessible si vous n’avez pas garé votre vaisseau trop loin) pour transférer le bordel. Normalement le vaisseau doit transférer automatiquement le minerai vers la raffinerie.

http://tof.canardpc.com/preview2/61e91ab7-1b86-4c5e-8cf6-0abcd03e3641.jpg

  • sur les planètes c’est évidemment différent, du fait qu’il y a toujours de la gravité :stuck_out_tongue: Par contre, le minerai est planqué loin en profondeur sous le sol et il faudra creuser loin pour le dénicher. Pour cela, repérez les tâches plus sombre sur le sol ou les lacs gelés, c’est en général là qu’il y en a.
    Pensez aussi que la taille de votre engin ( :o ) influe sur la distance de détection des détecteurs de minerai : avec la foreuse à main, vous avez un rayon ridicule (quelques 10aines de mètres), sur un petit vaisseau le scanner pousse jusqu’à une 100aine de mètres, sur un gros vaisseau vous irez encore plus loin. Si vous avez opté pour un départ à bord d’un gros vaisseau, ça n’en sera que mieux :slight_smile:

  • pas la peine de chercher du platine sur les planètes : y’en n’a pas :stuck_out_tongue: On n’en trouvera que sur les lunes ou les astéroïdes. Bon, ça va encore, on n’en a besoin que pour fabriquer des missiles ou des propulseurs à ion, donc on pourra s’en passer au début.

  • il y a plusieurs types de propulseurs dans le jeu : les propulseurs atmosphériques, qui ne fonctionnent qu’en atmosphère (on n’aurait jamais deviné !), sont gros, asthmatiques, et énergivore (en gros, c’est de la merde, mais on n’a pas trop le choix :o ) ; les propulseurs à ion (anciennement les propulseurs tout court, il n’y avait que ceux-là ^^ ) qui seront principalement utilisés dans l’espace (ils fonctionnent aussi en atmo, mais leur puissance est ridicule donc on s’en passera) ; et enfin les propulseurs à hydrogène, qui sont très puissants et ne consomment pas d’électricité. Mais ils consomment de l’hydrogène ('tain, là non plus on n’aurait pas deviné !), et plutôt à vitesse grand V (je pense qu’ils auront droit à un ré-équilibrage dans un futur plus ou moins proche). En gros, ils serviront surtout à s’arracher à la gravité d’une planète.

  • Vérifiez vos niveaux ! Votre ingénieur a un beau scaphandre, mais il a aussi plusieurs jauges : une d’oxygène, qui est pompée régulièrement dans le temps si vous avez votre casque (touche J pour ON/OFF), donc pensez à le retirer dans les milieux oxygénés pour l’économiser (pro-tip : si vous mourrez, vous respawnez avec le casque, donc faites-y gaffe :stuck_out_tongue: ) ; une d’énergie, qui diminue lorsque vous utilisez des outils ou les lumières du scaphandre ; et enfin une d’hydrogène qui alimente le jetpack.
    Pour se recharger, la solution la plus simple est d’activer une salle de soin : ça soigne si vous êtes blessés, ça recharge l’énergie et ça remplit l’oxygène et l’hydrogène (SI elle est reliée au circuit d’oxygène). Pour l’énergie, vous pouvez aussi vous asseoir dans un cockpit ou un siège, ça recharge automatiquement (et quasiment instantanément). Pour l’oxygène et l’hydrogène vous pouvez aussi fabriquer des bouteilles à placer dans votre inventaire, la combinaison tapera automatiquement dedans pour se recharger (et pour remplir les bouteilles, il faut les déposer dans un générateur d’oxygène).

  • l’hydrogène du jetpack descend beaucoup plus vite sur les planètes que dans l’espace, donc pour construire on devra avoir recours à la mise en place d?échafaudages pour accéder aux parties supérieures. Ou le faire au jetpack et se taper des allers-retours pour se recharger toutes les 2 minutes.
    Attention aussi à ne pas tomber en rade au fond d’un trou (ou au milieu de l’espace), vous auriez l’air con :stuck_out_tongue:

  • Pour relier un vaisseau à une station, plusieurs choix : lui mettre des pieds d’atterrissage, s’approche sur sol de la station, puis quand les pieds deviennent jaune, appuyer sur P pour les verrouiller. Le vaisseau ne bougera plus (enfin, sauf si la puissance des patins est trop faible et / ou les moteurs trop puissants), on peut le couper en sécurité sans craindre de le voir s’envoler. A noter qu’on peut faire l’inverse, mettre le patin sur la station et poser le vaisseau sur le patin, ça marche aussi :stuck_out_tongue: (il faudra juste l’activer via un terminal). Mais ça “locke” juste le vaisseau pour ne pas qu’il dérive.

  • l’autre solution c’est de mettre un connecteur sur le vaisseau et un sur la station. Même chose, on s’approche, ça vire au jaune, on appuie sur P, ça vire au vert, on est relié. Attention, la force de la connexion est moindre qu’avec un patin, quand même. Ainsi relié, le vaisseau devient partie intégrante de la station (on peut donc la contrôler depuis le cockpit), ses batteries sont rechargées (ou déchargées, selon leur config) par l’énergie de la base, on peut transférer les inventaires, bref, c’est assez incontournables pour les vaisseaux utilitaires (sinon on doit se taper le transbahutage des stocks à la main, bonjours la galère).

  • Attention à vos approches avec des gros vaisseaux : ils reste relativement fragiles aux chocs (un peu trop à mon goût), et on n’a pas toujours la visibilité tout autour. Le nombre de fois où j’ai arraché la moitié du gros vaisseau bleu en l’approchant de ma plateforme les premières heures… :paf:

  • Attention à vos approches en atmosphère : avec un vaisseau plus lourd au retour qu’au départ (genre un mineur), il est facile de se manger un relief parce que ça freiner beaucoup moins bien quand c’est lourd :paf:
    Dans le même esprit, c’est bien de prévoir des réacteurs pour le poids à vide… c’est mieux de le faire pour le poids à plein :o Rien de plus con que de se retrouver coincé au fond d’un trou parce que le mineur est trop lourd pour redécoller :ane: (et devoir balancer la cargaison pour réussir à sortir :paf: )

  • Un truc à savoir sur les assembleurs : il y a une case “mode coopératif” dessus, quand on en a plusieurs on peut les cocher pour tous les assembleurs SAUF un (qu’on prendra soin de renommer en “Assembleur Principal” ou un truc du genre pour ne pas le perdre :o ) ; ensuite quand on lance une prod’ on la lance avec l’assembleur principal, et il se démerde tout seul pour dispatcher le bordel à produire entre toutes les machines à dispo :wink: (veillez aussi à ce que leurs inventaires soient vides, ça arrive qu’ils pompent trop de lingots et n’aient plus de place pour mettre ceux dont ils ont besoin)
    Par contre ça ne fonctionne pas en mode désassemblage, puisqu’il faut mettre les pièces à démonter manuellement dans les inventaires des assembleurs. Mais bon, à part en début de partie où les ressources sont précieuses, on désassemble quand même rarement, et encore plus rarement en grosses quantités.

  • un conseil de maso : si vous jouez en survie… mettez tous les paramètres sur réalistes.

Ouais je sais, la taille de l’inventaire du perso est ridicule et demande de faire 3 000 allers-retours pour construire le moindre truc. C’est le point qui souffrira le plus de critiques.
Mais honnêtement, vous serez tellement plus content de votre vaisseau que vous avez passé deux heures à construire (et à redémonter parce que non finalement ça va pas, et oh et puis tient je vais mettre ça là, ah merde, non pas dans ce sens-là) que de l’avoir fait en une demi-heure avec un inventaire transdimensionnel que tu mets dedans plus de bordel que dans ta chambre.
J’en vois plein sur des vidéos Youtube qui se trimballent avec des poches de 4000L ( :nexath ), je trouve que ça tue tout l’intérêt du truc. SURTOUT que ça multiplie aussi la taille des containers : honnêtement, quand on voit la taille d’un grand container de station en mode Réaliste (420 000 L, il en faut pour arriver à le remplir :paf: ), je n’imagine même pas avec un truc qui peut contenir 10x plus.
Et puis, pensez au poids, aussi : c’est cool, tu fais un vaisseau avec un seul container taille XS mais tu mets plus de poids dedans que 5x ton vaisseau complet :nexath

La vitesse de soudage / meulage : là honnêtement, aucun regret de le laisser sur Réaliste aussi. Alors ouais c’est “long” de souder (ça dépend ce que vous appelez “long” aussi, Mme ne doit pas être ravie :o :ane: ). Mais depuis quelques semaines on a maintenant la possibilité de créer des outils plus puissants, qui vont faire le boulot tellement plus rapidement. C’est simple, ma soudeuse Mk3 (je n’ai pas encore la MK4 qui demande du platine) soude plus vite que celle de mon vaisseau soudeur :paf:

Et comme ça, c’est une bonne occasion de fabriquer des vaisseaux. Sinon, à quoi bon faire un vaisseau mineur ? Ca ne sert à rien, avec des poches de 4000L. Un soudeur ? Bof, pas besoin, je vais aussi vite, voire plus à la main, et puis j’ai des poches de 4000L, je met la moitié des pièces détachées de mon vaisseau dedans. Donc bah… ah ben en fait j’ai rien d’utile à construire, il est nul ce jeu, je désinstalle :paf:

La vitesse de raffinage / assemblage : idem, autant garder sur Réaliste. Alors ouais ça peut être long, mais comme je le disais plus haut, ça dépend du type de minerai. Le fer va largement assez vite, le reste, on n’en a besoin qu’en petites quantités. Au début on switchera la prod de notre unique raffinerie selon les besoins. Après, on aura assez de ressources pour en fabriquer plusieurs donc on s’en fout.
Même chose pour les assembleurs, à part certains composants qui sont un peu longs, la majorité se font dans des délais raisonnables. Alors c’est sûr qu’au début on ne fera pas de production de masse, mais au début on n’en a pas besoin, ça tombe bien :ane: Après, même chose, on s’en fabriquera plusieurs reliés en série et basta.
Surtout qu’en plus on peut maintenant ajouter des modules pour travailler plus vite / plus efficacement, que demande le peuple ? 4 assembleurs en chaîne qui tournent chacun à 300%, ça produit à toute vitesse, y’a VRAIMENT pas besoin d’augmenter ce paramètre.
Edité le 12/12/2015 à 00:05

0 Likes

#3

Bien vu le topic :super:

Et merci pour les conseils, je ne connaissais pas la touche “P” :paf:

Vais me lancer dans une partie en survival, ce sera plus comique :stuck_out_tongue:

J’ai lu que dans les évolutions futures (mais plutôt lointaines), les créateurs aimeraient gérer des planètes (grâce au générateur de terrain de medieval engineers) et gérer aussi l’oxygène. Il faudrait alors créer des sas dans les vaisseaux pour ne pas perdre le précieux gaz! mais c’est pas pour tout de suite apparemment.

Plus proche, il est prévu d’améliorer l’IA pour imaginer par exemples des attaques ennemies. Le but est d’apporter un intérêt plus que miner/raffiner/construire/miner/raffiner/construire/… A moins de jouer en multi, en coopératif pour miner/raffiner/construire/miner/raffiner/construire/… ou imaginer une sorte d’escarmouche afin de miner/raffiner/construire/attaquer/miner/raffiner/construire/attaquer/…

0 Likes

#4

Faudrait déjà que je comprenne comment on se bat avant qu’ils ne rendent les ennemis plus agressifs :ane:

J’arrive à utiliser des armes manuellement, mais sur les gros vaisseaux, les tourelles ne tirent pas sur les ennemis :heink: (mais elles tirent bien sur les missiles que les ennemis envoient :paf: )

0 Likes

#5

'tain la loose : je claque en me bignant la tronche sur une stalactite qui dépasse :o Et si je respawne c’est dans un nouveau vaisseau donc sans ce que j’ai fait jusque-là :paf: Et évidemment, pas fait de sauvegarde depuis au moins 3/4 d’heure :o (j’aurais peut-être pas dû virer la sauvegarde auto en fait :ane: )

Sinon, je ne trouve pas de silicium et de nickel :confused: C’est con, j’en ai besoin si je veux démarrer une petite plateforme et poser d’autres raffineries :paf:

0 Likes

#6

J’ai testé seulement les armes “manuelles”, où il suffit de les glisser dans la barre des actions une fois dans le vaisseau, donc je ne connais pas encore les tourelles.

T’as activé le détecteur de métaux? Devrait y en avoir sur tous les gros astéroïdes. Après, peut-être qu’ils sont hors de portée du détecteur si c’est un gros astéroïde.

0 Likes

#7

J’ai essayé de faire un vaisseau avec un connecteur pour transférer les ressources vers ma station, mais j’ai une question. Est-ce que le transfert est censé être automatique?

Mon petit doigts me dit que non. J’ai connecté le vaisseau à la station (voir le screen, c’est du vite fait hein :o ) et je vois les conteneurs connectés, je peux transférer manuellement, mais je pensais que c’était automatique?

[Photo supprimée]

l’alternative pour transférer c’est ce que j’avais fait dans une précédente version : un éjecteur sur le vaisseau et des collecteurs au sol, et ça transfère automatiquement mais le rythme est pas rapide.

J’ai fait joujou avec les écrans LCD, c’est sympa. Quand on voit tous les paramètres il y a moyen de faire un truc excellent franchement. On peut gérer des factions, et donner des accès aux blocs à chaque faction, en lecture et/ou écriture, et choisir le texte affiché (public/privé/image). C’est assez cool je dois dire si on joue en multi.

Pour l’instant je joue toujours sur la map “Easy start 2” en creative le temps de me faire la main. Je trouve que le jeu lag sur mon vieux PC pourtant j’ai pas poussé les graphismes très haut.

Ah et une question: sur les vidéos, je vois souvent qu’il y a beaucoup plus d’astéroïdes autour que sur ma map, c’est un paramètre à régler ou simplement une histoire de distance d’affichage/rendu ?


Et un autre bug bizarre : quand je pose un vaisseau et que j'appuie sur P pour le verrouiller au sol, il se met à trembler selon les surfaces. Et parfois, ça génère une petite explosion au moment de le relâcher et les pieds explosent (ainsi que le tarmac :o ) :paf:
0 Likes

#8

Oui, le détecteur de métaux est automatique dès qu’on dégaine la foreuse :wink: (contrairement aux vaisseaux donc) Mais il met quelques secondes à s’activer :paf:

Alors ça dépend :ane: Parfois ça envoie automatiquement, parfois non, je n’ai pas encore compris pourquoi ^^ M’enfin s’il y a assez de place dans les inventaires de ta station normalement ça devrait y aller. Au début sur mon mineur j’avais mis le container au cul du mauvais côté, et du coup les connecteurs n’étaient pas bon avec le reste de mes convoyeurs, mais je ne pouvais même pas décharger à la main, donc ça ne doit pas être ça…

Ca a l’air sympa ça, je n’ai pas encore testé :slight_smile:

Pas fan de celle-là perso. Alors OK on a une grande station, mais du coup… y’a plus grand-chose à faire :ane: En plus, soit je bigle soit je me suis perdu en route dans les couloirs, mais je n’ai pas trouvé de raffinerie / assembleur dedans :confused: (bon, en mode Créa on s’en fout, mais quand même)

Oui, ça dépend des paramètres. Sur ma partie Survie j’ai commencé soft, j’ai mis les astéroïdes en génération infinie et sur riches, du coup il y en a partout ^^ Mais la majorité sont quand même pierre / fer :confused: A part ceux près de mon point de spawn (que j’ai perdu de vue :ane: ) qui avaient pas mal de trucs (or, argent, cobalt, un peu de nickel, uranium à gogo). Là c’est un peu la dèche :paf: Mais je viens de trouver enfin un spot de silicium, j’espère que ça me suffira pour faire mon début de base :stuck_out_tongue:

Pas eu ça encore :paf: Tous les pieds sont bien au sol ? (ça m’est arrivé d’avoir le vaisseau en équilibre sur un seul pied :nexath )

0 Likes

#9

En fait, je ne sais pas encore si j’ai pu transférer parce que j’étais en creative et que ça permet plus de choses ou alors que c’est prévu comme ça. Peut-être qu’il y a aussi moyen d’automatiser via des blocs de commande.

Y a un bloc “programmable bloc” qui a l’air assez violent. J’ai pas encore osé l’ouvrir, mais j’imagine qu’on peut écrire des pseudo-programmes.

C’est vrai que ça coupe l’intérêt. Mais pour me faire la main, j’aime bien. ça montre bien les possibilités, comment agencer certains blocs par exemple. D’ailleurs, en démarrant la partie y a une porte qui a explosé direct à la création de la map, et en la réparant, ça m’a permis de découvrir le piston qui l’animait et refaire le mécanisme.

Il y a une raffinerie et tout, mais c’est bien caché dans le bâtiment central. On largue les matériaux minés via une plateforme extérieure composée de collecteurs.

J’ai joué un peu avec les pistons, j’ai fait un proof-of-concept d’ascenceur. Bon avec les blocs de base, c’est limité, mais c’est sympa :ane:

Faudra s’intéresser aux packs de blocs additionnels, car y a moyen de faire des trucs mieux. Notamment plus de boutons. Car le pannel de boutons de base est un peu gros, faudrait pouvoir placer un bouton contre un mur comme pour les lumières. Je crois avoir vu passer un bloc en forme de passerelle avec un bouton attaché pour justement faire office de “cage d’ascenceur”.

Quand j’aurai pris mes marques, je partirai d’une carte en Easy Start 1 je pense.

La première fois que j’ai lancé le jeu, j’ai direct construit mon vaisseau le plus simple possible et je suis parti explorer. Mais ne connaissant pas la limite de 10km de portée des antennes par défaut, j’ai perdu le signal de ma base et je me suis retrouvé Lost in Space :ane:

Et comme on peut pas mourir en creative, j’ai du passer la sauvegarde en survival pour me suicider :paf:

Du coup, j’ai appris qu’on pouvait monter la portée d’une antenne à 50km, mais ça augmente sa consommation et elle devient plus visible pour les ennemis qui passeraient par là. En solo c’est pas grave, mais en multi ça peut avoir son importance, pour masquer sa base.

Apparemment le jeu génère des vaisseaux qui passent aléatoirement et même d’autres vaisseaux vers des astéroïdes, mais rien vu de tout ça (juste ceux qui passent car ils apparaissent sur le radar).

Possible que le sol était pas exactement plat (c’était pas les mêmes types de blocs). Pour l’instant ce que je fais c’est de poser mon vaisseau en maintenant C, puis je bloque les pieds avec P et je coupe les propulseurs avec Y.


Au fait, semblerait qu'on soit que les deux par ici à jouer à Space Engineers :ane:
0 Likes

#10

Oui y’a des chances :ane:

Le bloc de programmation, oui c’est du script en C#, ça a l’air bien violent en effet ^^ Il y a des scripts à télécharger sur le Workshop apparemment :wink: Il me semble avoir aperçu des pièces d’ascenseur aussi, mais je n’ai pas encore vraiment regardé (il y a énormément de vaisseaux en fait).

Sinon pour ne pas paumer la base, on peut créer une position GPS (dans l’onglet GPS il y a un bouton “New from location”), mais je ne sais pas s’il y a une portée ou si c’est “infini”. Ca peut être une bonne alternative aux antennes.

0 Likes

#11

Ah oui effectivement, j’ai vu le mot GPS mais pas encore joué avec.

Du C# dans le jeu? Balèze, encore faut-il trouver un truc à faire ( Un jeu de tic-tac-toe avec les écrans LCD :ane: )

0 Likes

#12

Le titre du topic :paf:

0 Likes

#13

Il y a des virus pour foutre en l’air un vaisseau ennemi :stuck_out_tongue:

(enfin, encore faut-il arriver à rentrer à l’intérieur et poser le bloc :ane: )


[quote="Gwenichou"] Le titre du topic :paf: [/quote]

Han, ouais, il manquait une majuscule :ouch:

[:shy]

0 Likes

#14

Classe! :love:

Bon, on peut toujours espérer que le vaisseau est mal construit et possède un connecteur exposé à l’extérieur pour entrer dans le système! ça force à faire des vaisseaux vraiment bien conçus.

Le truc qui te fait passer 10h sur un vaisseau, pour faire la guerre et tout perdre en 5 minutes [:shy]

0 Likes

#15

Bon, j’ai amélioré ma base de test pour essayer la raffinerie et le fourneau à arc. Je crois avoir compris pour le transport automatique dans les convoyeurs: certains blocs comme la raffinerie se servent automatiquement des minerais dans les coffres connectés, y compris dans un vaisseau connecté par un docking port. On peut le désactiver en désactivant le système de convoyeur sur la raffinerie uniquement.

J’ai pu raffiner des matériaux et j’ai connecté le tout dans un assembleur, qui lui ne semble pas prendre les lingots automatiquement, il faut donc les transférer à la main.

Pour essayer, j’ai voulu assembler des blocs (les tous simple), mais ça ne me créer que des plaques de fer, c’est normal?

pas eu le temps d’aller plus loin, le jeu a planté :paf: Mais je dois plus être très loin de pouvoir construire mes premiers blocs, j’imagine. C’est pas évident à miner tous les minerais nécessaires pour les divers blocs.

0 Likes

#16

Si, l’assembleur prend aussi ce qu’il a besoin, mais seulement une fois qu’on lui a commandé des pièces :wink:

La raffinerie par contre ça doit dépendre de son niveau de remplissage, elle ne prend pas toujours s’il y a déjà du boulot à la chaîne, c’est bizarre.

Sinon, oui c’est normal, les blocs ne demandent que des plaques d’acier pour être construites donc l’assembleur construit des plaques d’acier ^^ Pour une station, 25 plaques par bloc, il t’en faut d’abord un pour poser le “squelette” du bloc, et après tu prends ton chalumeau pour souder les autres :smiley:
Sachant que la combinaison avec sa capacité de base et juste le chalumeau dans le sac à dos ne peut embarquer que 84 plaques d’acier d’un coup… faut faire des allers-retours si on a un tant soit peut de surface à construire :paf: 'va y avoir besoin rapidement de faire un vaisseau avec un chalumeau et un grand coffre pour aller plus vite :smiley:

De mon côté j’ai recommandé ma partie, ça n’allait pas ce que j’ai fait ^^ J’avais miné trop de minerai et du coup mon vaisseau était trop plein, je manquais de fer et c’était la galère pour trouver de la place, etc… J’avais même commencé à désosser le vaisseau pour récupérer des pièces (de toute façon le jeu m’indique toujours qu’il sera supprimé dès que j’aurais respawné ailleurs donc autant en profiter :ane: ), mais ça n’allait toujours pas, il me restait un quart de vaisseau et plus de matos nulle part :nexath

Là j’ai entamé la construction de la plateforme direct (après avoir été piocher un peu d’uranium pour le réacteur), mais vu comment c’est long à la main j’ai dans l’idée de construire une foreuse sur le vaisseau en question pour aller plus vite. Problème, pas moyen de mettre la main sur un peu de cobalt, je n’en trouve nulle part, j’ai tourné pendant plus d’une heure sans en trouver :riva:

0 Likes

#17

Ah mais c’est évident, chuis con :paf: Pour une station, 25 plaques par bloc, il t’en faut d’abord un pour poser le “squelette” du bloc, et après tu prends ton chalumeau pour souder les autres :smiley:

ça c’est le truc bien pénible ouais pour construire une base. Pas le choix que de passer par un petit vaisseau on dirait.

J’ai cru comprendre qu’en survival le surplus de roche devient vite un problème en effet. Il faut équiper les vaisseaux et stations d’un éjecteur pour pouvoir évacuer ce qui sert à rien.

Un truc que j’ai toujours pas pigé. Si t’as besoin d’énergie pour faire fonctionner la raffenerie et faire des barres d’uranium, et qu’il faut des barres d’uranium pour alimenter les réacteurs… comment qu’on fait au début? :paf:

0 Likes

#18

Bah sur les scénars avec une station en général la raffinerie est déjà posée, et sur le scénar avec le vaisseau il y en a une dans le vaisseau :wink:

Donc en fait tu a déjà de quoi construire, même si c’est pas vite :smiley:

0 Likes

#19

Bon, j’ai regardé un peu quelques forums et donc la réponse : si plus d’énergie dans la base et pas de lingot d’uranium, c’est en gros game over :o rude :paf:

Du coup il est primordial de chercher de l’uranium dès le début de la partie et de faire quelques lingots de secours, qu’on placera dans un coffre dédié. On utilisera cet uranium uniquement lorsqu’il faut “redémarrer” la base après une pénurie d’électricité.

Je n’ai pas trouvé beaucoup d’information par contre sur la consommation des différentes opérations. Il y a cette page :
www.spaceengineerswiki.com… qui liste la puissance demandée pour certaines installations ou propulseurs, mais il n’y a pas de notion de temps.

En tout cas, il semble essentiel de bien gérer son électricité, de penser à éteindre les appareils inutilisés (un jeu d’écolo quoi :o )


Au fait, tu joues avec quel niveau de difficulté? Je vais commencer par un x10, chuis trop peureux ^^
Les panneaux solaires semblent plus que recommandés pour garder son uranium au chaud!
0 Likes

#20

Pour l’instant je suis en x1, mais ouais c’est long :smiley: Par contre j’ai mis les astéroïdes sur “riches” et “génération infinie” ^^

Les panneaux solaires je n’ai même pas encore regardé en fait, je ne sais pas à quoi ils servent :ane: Le jeu manque un peu de description de pièces je trouve, c’est vachement le bazar :confused: Dans KSP au moins chaque pièce a une description…

0 Likes