Sony : Livre électronique en vue

Sony vient de donner quelques précisions sur son « livre électronique », le Sony Reader,
présenté en janvier lors du CES. Celui-ci devrait finalement être disponible à la vente aux Etats-Unis d’ici cet été. On le trouvera dans les magasins Sony, ainsi que dans les librairies du groupe Borders, pour un prix allant de 299
à 399 dollars. Il n’y aura dans un premier temps qu’un seul modèle disponible, alors que deux versions étaient pressenties. Il est déjà possible de trouver certains modèles de livres électroniques au Japon.
D’une taille de 75,6 x 123.6 x 13.8 mm pour un poids de 250 grammes avec batterie, le Sony Reader propose d’embarquer jusqu’à 80 livres (capacité pour des livres sans images) et de les lire sur son écran d’une résolution de 800 x 600 pixels. A ce niveau, les ingénieurs de chez Sony assurent que la netteté du texte et le confort de lecture sont comparables, voire supérieurs, à ceux du papier imprimé. L’encre électronique mise au point par Sony, qui
ne consomme d’énergie que lorsque les données à afficher changent, permet théoriquement de lire jusqu’à 7 500 pages sans recharger la batterie.
Le Sony Reader peut également être utilisé pour compulser des documents PDF, des pages Web (blogs, sites d’actualité), des photos et même jouer de la musique. L’ajout de nouveaux contenus devrait être assuré par une liaison USB avec le PC ou des cartes mémoire (Memory Stick ou SD Card).
Pour imposer le livre électronique comme le nouveau support privilégié de la lecture, Sony aura tout intérêt à attirer la presse écrite et à favoriser la distribution de livres au format numérique. Ce dernier proposera des e-books à la vente à travers son Connect Store et prépare avec son partenaire Borders un système de « crédits », achetés en magasin, permettant ensuite de télécharger des ouvrages. Le groupe nippon indique être en négociation avec plusieurs éditeurs pour acquérir des droits.
Quant à la presse… Elle devrait rapidement emboiter le pas à Sony. Le quotidien économique Les Echos a déjà annoncé son intention de fournir ses contenus quotidiens sous forme numérique aux détenteurs de livres électroniques d’ici le mois de septembre prochain. Pour l’instant, Sony ne précise pas si son Reader disposera d’une connectique de type WiFi ou Bluetooth, mais elle devrait rapidement être introduite. Dès lors, on peut imaginer que le livre électronique rafraichisse automatiquement ses contenus à proximité d’un point d’accès à Internet. En Belgique, le quotidien De Tijd expérimente déjà ce type de fonctionnalité à l’aide d’un prototype de livre électronique conçu par Irex, une filiale de Philips (voir la brève :
Des détails sur iRex le PDA papier électronique). De son côté, le groupe Lagardère a récemment annoncé le lancement d’un « kiosque numérique » permettant d’acheter par voie électronique une édition du titre de son choix.
Une fois surmontées les innombrables questions de respect du droit d’auteur et de protection contre la copie sauvage que ne manqueront pas de susciter ces nouveaux moyens d’accès au texte, le livre électronique pourrait bien connaître un bel avenir et ne pas rester cantonné à la sphère des amateurs de nouvelles technologies.

Lire cette brève sur le site

300 a 400 euros pour ca?
Je préfère mon journal a 50 centimes… :pfff:

"(…) la netteté du texte et le confort de lecture sont comparables, voire supérieurs, à ceux du papier imprimé. "

“Comparable”, j’en doute très sèrieusement mais après tout pourquoi pas… “supérieur” là c’est pire que de la mauvaise foi, et ça sent le matraquage publicitaire à deux balles. Sinon il résiste au sable, à l’eau, aux chutes, on peut le plier, l’anoter, le laisser en plan et le rouvrir 5 ans après sans soucis ?

Je me demande quelle facture il va falloir régler pour recevoir quelques Ko d’informations… ahhh le passage au numérique : on s’affranchit des frais, on augmente la portée, mais on garde le tarif… après l’industrie du disque, l’industrie de la presse…

Je le sens mal, et j’en ai un peu marre :slight_smile:

Ca à l’air gros, et puis en plus il suffit qu’il y est un brin de soleil et on ne voit plus rien.

Sony aurait pu faire un effort, le design palm V c’est completement fané !

Encore un peu cher mais quand les tarifs auront baissé ça deviendra interessant.
Pourvu que les contenus suivent et ne soient pas trop cher :wink:

et pourquoi pas :slight_smile: il s’agit d’encre ou papier electronique; ça n’a rien à voir avec un ecran LCD ou OLED tel qu’on le connait. Techniquement le papier electronique offre au moins les meme caracteristiques de lectures que le papier imprimé :wink:

on parle de confort de lecture, pas de solidité du produit !!
on pourra te dire qu’il est plus confortable de lire ce genre d’encre sous une forte luminosité, qu’un papier glacé sur fond blanc !!!
(par exemple)

Pour ce qui est de la lumière, ils indiquent que c’est tout à fait lisible, même en plein soleil. Quant à la netteté, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester, mais de l’avis de personnes qui ont eu cette chance, c’est vraiment pas mal, tout discours marketing mis à part :wink:

800x600, au mieux c’est du 96 DPI … Comment on peut être meilleurs que du papier qui au pire est à 600 DPI (qualité d’un imprimante Laserjet 5, donc pas de la dernière fraicheur…) ! :sarcastic:

Passe ton écran en 800 X 600 —> tu verras il n’y a aucun soucis pour lire…

je ne sais pas si on peut reellement comparer ces chiffres là avec le principe de l’encre electronique :neutre:

Le confort de lecture ne se mesure pas comme ça :neutre:

Bonjour,

je voudrais préciser que le journal “De tijd” est belge et que l’expérimentation ne se fait donc pas au Pays-Bas.

C’est une bonne initiative qui sera vite incorporée dans les projets “Origami” et autres PMP.

Moi je suis fan ! Certes, c’est encore un peu cher maintenant, mais ça doit être incomparable niveau confort.

J’ai souvent des tonnes de documentation à lire, et je suis adeptes des gros romans (genre plusieurs tomes de 1000 pages).

Je préfère avoir tout sous la main sous cette forme, sans problèmes particuliers d’autonomie ou de lisibilité (quoi que certains puissent en penser).

…et l’odeur de l’encre , la texture du papier entre les doigts ? :slight_smile:

Pour stocker toute notre "paperasse" je dis oui (factures et relevés entre autres), meme ci certains ont déja commencé (envoie de facture par le net)

C’est marrant, mais j’arrive absolument pas à imaginer que cette machine puisse marcher commercialement.

Je suis persuadé que Sony a fait une très belle machine, que sa technologie est très bien, que l’ergonomie est bonne, la lisibilité au top… mais je n’arrive pas à imaginer qui pourrait bien s’acheter ce genre de chose.

Le vrai livre est déjà parfait à bien des égards (prix, poids, confort, encombrement, pérennité, incassable, pratique…), vouloir à tous prix le remplacer par un équivalent électronique, je ne vois pas l’intérêt. Pourtant j’aime bien les nouveautés technologiques.

Ca fait diw ans qu’on nous propose des livres électroniques, et dix ans que ça ne prends pas. Je pense humblement que ce sera le fiasco pour celui-ci aussi.

En tout cas vivement les écran oled qui s’enroulent :smiley: Ca fera un gain de place considérable :love:

"Consulter" plutôt, nan ? lol

Je dois faire partie des seules personnes qui ont ras le bol, en vacances, d’emmener plusieurs kilos de bouquins pour la plage, ou encore de me trimballer avec des dizaines de kilos de documentation informatique afin de pouvoir taffer sur n’importe quel poste à n’importe quel endroit dans de bonnes conditions. Combien de fois j’ai regretté de ne pas avoir ma doc personelle au lycée…

Et puis si ce produit permet de limiter, voire de stopper la deforestation, je suis encore plus preneur.

Mais c’est vrai que 399$ (350 euros en comptant les frais de ports, on va être sympa) c’est un peu cher. C’est à peine la moitié du prix d’un UMPC.

Faut voir effectivement que les applications ne sont pas uniquement grand public. Les docs techniques, c’est l’exemple typique de ce à quoi ca devrait être employé en entreprise.

Pour compulser, ça se dit et c’est justement un synonyme de consulter :wink:

Après renseignements, ce petit joujou coûte la bagatelle de 349$. Ajoutez 51$ de frais de port et on obtient 325 euros environ, au taux de change actuel. A savoir aussi qu’on peut rajouter une carte mémoirre afin d’augmenter la mémoire embarquée, qui est de 64 Mo