Communauté Clubic

Pollution spatiale : combien de satellites et de débris sont actuellement en orbite?

Depuis Spoutnik et les premiers lancements vers l’orbite, le monde a bien changé. Chaque année, états et entreprises envoient ensemble plusieurs centaines de satellites en orbite. Certains se désintègrent, d’autres restent là-haut et peuvent poser un problème pour l’avenir. Récapitulons un peu.

4 J'aimes

Pourquoi pas envoyer des satellites pour surveiller les débris de satellite. :smiley:

4 J'aimes

C’est prévu :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Envoyez-y Wall-E !!!

… Ou E.V.E…

2 J'aimes

En l’espace de 50 ans (sans mauvais jeu de mots :p), c’est déjà beaucoup trop…

Voila la pire pollution spatiale :
https://www.forbes.fr/technologie/satellites-starlink-cette-pollution-qui-inquiete-les-astronomes/

Merci à Eric Bottlaender pour cet article fouillé et instructif ! On sent que l’auteur y a mis du cœur et de la passion, au contraire d’autres qui pondent des traductions remplies de charabia.

3 J'aimes

C’est vrai, c’est à souligner, même si j’aurais aimé un passage sur la pollution absolument catastrophique que sont les satellites de Musk. On ne pourra jamais polluer la planète autant qu’il est en train de polluer notre voûte céleste, et en un temps record.

J’en ai parlé dans l’article sur Starlink (avec les doutes et les craintes de la société astronomique), mais aussi ici en filigrane, parce que pour le moment il n’y a pas de « pollution absolument catastrophique » de la part de Starlink. D’autant que j’ai l’impression que vous vous focalisez beaucoup sur cette constellation en particulier et pas sur les autres… Il est aussi possible, et d’ailleurs hautement recommandable, que Starlink soit gérée de façon responsable avec des désorbitations contrôlées et des éphémérides connues.
SpaceX s’est plus ou moins déjà engagée dans ce processus en partageant avec la communauté l’ephéméride précise des 60 nouveaux satellites telle qu’elle la reçoit elle même de l’US Air Force.

2 J'aimes

Merci !

Il n’y a pas que moi qui focalise dessus. les astronomes du monde entier aussi, on est plus à l’époque du doute, mais déjà d’une réelle gène, alors qu’il n’y en qu’une petite partie du projet final. Et pour l’instant, Musk n’a pas tenu sa promesse de faire en sorte qu’ils ne provoquent pas de gène, puisque c’est déjà fait. Je sais qu’on est sur Clubic dans un repère d’adorateur de Musk mais y’a un moment faut être objectif sur les nombreux soucis que pose cette constellation (et les autres, mais là, c’est elle qui fait l’actualité) et surtout va poser quand il y en aura plusieurs dizaines de milliers (où là, le terme de catastrophe ne sera pas galvaudé). Connaitre les éphémérides c’est bien beau mais ça ne les empêche pas d’être là et de gêner. Bon, faut croire que quand on a des millliards, ça donne le droit de polluer. On taxe les pauvres avec les vieilles bagnoles mais on deplie le tapis rouge aux riches pour polluer tout un ciel (sans parler de l’impact de tous les lancements qui seront nécessaires). C’est beau l’écologie.

Déjà on vous sent énervé, ça n’est pas bon pour le débat mais passons. Cessez aussi de croire qu’il n’y a que deux catégories de gens polarisés dans le monde, à savoir les adorateurs de Musk (votre terme) et les haineux. Sur le plan objectif, puisque c’est ce que vous demandez, il y a en effet une gêne des « trains » Starlink pour l’instant, notamment et quasi-uniquement lorsqu’ils sont à basse altitude, donc juste après leur décollage (280 km dans le dernier cas). Notez qu’on en entend déjà beaucoup moins parler (y compris coté astronomie) maintenant qu’ils ont pris un peu d’altitude.
Et je ne dis pas qu’il n’y aura pas de problème, bien au contraire, notamment avec les astronomes, mes remarques concernaient surtout les orbites. Sur le plan de la pollution orbitale (et pas lumineuse) il est tout à fait possible de concevoir un maillage bien référencé et bien organisé. Le souci aujourd’hui c’est qu’il manque une instance capable de réglementer tout ça et d’y faire la « police ».

1 J'aime

Bientôt la Terre deviendra invivable et on ne pourra plus s’échapper parce le syndrome de bidule aura saturé l’orbite de millions de milliards de petits débris.
C’est bien calculé !!!

Kessler*
Mais je ne suis pas spécialement d’accord avec vous.

Merci pour les précisions sur les altitudes.
Pour les orbites, je me faisait moins de soucis que pour la pollution lumineuse, qui est déjà un problème sur terre quand on aime l’astronomie amateur et en ajouter dans le ciel me parait digne de s’en préoccuper, et pas quand il sera trop tard comme sur terre.
Le problème de ce genre d’instance est qu’il sera difficile d’en trouver une totalement objective, hors de pression de gouvernement ou de grande firme.
Sinon, il n’y a point d’énervement, je dirais juste une forme d’agacement à passer sous silence ou de diminuer les cotés négatif de la mégalomanie de Musk et d’en faire des tonnes sur d’autres sujet qui le valorise. C’est juste une question d’équilibre (et d’objectivité). Rien de personnel, bien au contraire car ce sujet comme les autres de votre part son toujours de qualité et avec un vrai travail derrière.

2 J'aimes