Les DVD-R DL vierges pour ce trimestre

Alors que les premiers graveurs DVD compatibles DVD-R DL (double couche, capacité de 8.5 Go) commencent déjà à être disponibles, les médias vierges se font attendre. Verbatim a d’ores et déjà commencé à distribuer des exemplaires de test de ses DVD-R DL pour validation à plusieurs fabricants de graveurs (voir cette brève).

Verbatim annonce que ses DVD-R DL seront mis en vente vers la fin du premier trimestre 2005 quand toutes les spécifications du format auront été finalisées. On ignore toujours pour le moment, si les prix des DVD-R DL (qui seront compatibles 4x) seront bien inférieurs à ceux des DVD+R DL (ou DVD+R9), comme c’est déjà le cas entre les DVD-R et les DVD+R classiques.

Lire cette news sur le site

Dites moi il y a quelqu’un qui peut m’expliquer exactement la difference entre +R et -R ?

j’vois pas trop l’interet des doubles couches…payer 10 fois plus cher pour mettre 2 fois plus… et le jour ou ils seront 2 fois plus cher que simple couche, je pense que blueray et autres seront la… non ?

Philips et pas Philips

l’interêt c’est surtout la duplication de DVD vidéo double couche, car pour l’instant on est obligé soit de répartir le film sur 2 DVD-R simple couche ou bien de recompresser le film avec DVD-Shrink ( perte de qualité du coup )

mais c’est vrai que pour le stockage de données informatique l’interêt d’un DVD double couche est limité, ça vise surtout la vidéo à mon avis

:heink:

Quelle différence ? Qui a mal orthographié Philips ?

Sinon, +R et -R sont deux normes différentes, les constructeur ayant opté pour l’une ou l’autre. MAsi à ce jour, la plupart des graveurs/lecteurs/platines tendent à être compatible + et -

Pour plus d’infos, Google est ton ami :slight_smile:

Théoriquement l’un des formats (lequel j’ai oublié les résultats des tests) se dit(sait) compatible avec un plus grand nombre de lecteurs de salon !
En réalité je crois que ça dépend du graveur et du fabricant de DVD surtout.
Je suppose que c’est la même chose pour les D9 +/-R.
Sinopn, ils doivent employer des substrats différents car la gravure (brulûre pour un CD/DVD-R) est un procédé physique identique par définition (durée et onde bleue), le résultat ne pouvant varier que par la réaction du substrat à cet apport de chaleur donc d’énergie.
Si j’écris tout ça c’est que je réfléchis à haute voix (écriture) pour essayer de comprendre cette floppée de formats : +R/-R/±RW/HDV/BRD et d’autres à venir.
Bill Gates a prédit (à sa sortie) que le DVD n’avait pas un avenir et que dans 10 ans il y aurait autre chose : soit c’est un visionnaire (on se méfie quand même soit il a des sources qu’on a pas en plus d’être le chef de du 1°OS mondial et les variations de DVD n tendent à montrer que c’st pas terrible comme support (fiabilité, prix, capacité et pour le public et pour les sociétés (bandes de 100 Go bientôt))

l’intérêt, c’est le gain de place. :wink:

Duplication de DVD vidéo…héhéhé voilà un bien joli terme :smiley: :lol:

j’ai trouvé un truc :

Les technologies d’écritures, quant à elles divergent complètement d’un standard à l’autre. Le DVD-RAM privilégie le ZCLV (Zone CLV), le même que l’on rencontre avec les mécaniques Sanyo dans le monde des graveurs de CD, à l’inverse de Yamaha qui a opté pour le PCAV (Partial CAV). Le ZCLV est une combinaison de CLV et de CAV, ce qui permet aux données d’être tranférées à un taux variable, tandis que le graveur tourne à une vitesse constante comme un disque dur.

Le DVD-R(W) a choisi le CLV (Constant Linear Velocity = Vitesse Linéaire Constante), qui autorise des taux de transfert de données plus importants que le CAV (Constant Angular Velocity = Vitesse Angulaire Constante). Le nombre de tr/min varie, en fonction de la piste qui est lue, pour maintenir un taux de transfert constant, mais celà a pour conséquence de ralentir les accès lors de recherches des données, ce mode est donc par conséquent adapté à la vidéo.

Le DVD+R(W) propose le meilleur des 2 mondes, puisqu’il utilise le CLV pour fournir des taux de transfert élevés et offre le mode CAV comme une option, quand des accès aléatoires sont nécessaires afin d’assurer une rapidité accrue (comme pour du stockage de fichiers à partir d’un ordinateur).

gain de place pfff, un dvd=35 cents , un double couche=12 € , je prefere acheter 30 dvd simple couche que 1 double couche…

y a une telle différence de prix entre + et -, j’ai pas l’impression …

non pas de diff, mais entre simple et double couche, helas oui

À l’origine il y en avait un de plus compatible avec les platines de salon, mais avec le temps cela n’est plus vrai.
Il y avait aussi, un des deux formats qui été meilleurs pour le multi-sessions, mais je ne sais plus lequel !?

Le +

C’est ça qui m’intrigue … il me semble qu’ils sont vendus au même prix, ou alors ça a changé récemment …

Quand je regarde les media code de mes DVD+RW verbatim, j’ai des DVd Mitsubishi (MKM misubishi kagaku media ou MCC mitsubishi cremical corps).
C’est verbatim qui fait les DVD ou il les fait fabriquer ?

pour le prix, les DVD haut de gamme + et - sont au même prix, idem pour les bas de gamme, mais on trouve beaucoup plus de DVd noname en format -.

Cool, on va encore pourvoir chnager de graveur:lecteur :confused:

On trouve meme pas les DL+ en magasin,uniquement sur internet,et ils veulent déja faire un concurrent qui ne sera pas plus présent dans les grandes surfaces ou la plupart des clients achetent

Ah c’est bizarre pres de chez moi ils en vendent deja des double couche et a moins de 6 euro piece