Communauté Clubic

Le CHU de Rouen frappé par une cyberattaque et obligé de fonctionner sans informatique

Vendredi dernier, une attaque informatique de grande ampleur a ciblé le CHU de Rouen et paralysé le système d’information de l’établissement. Le personnel a donc été contraint, pendant plusieurs jours, de se passer d’ordinateurs, ce qui a entraîné de nombreux retards. Si on ignore pour l’heure l’origine du piratage, il s’agirait d’une attaque par ransomware.

Il y a quand même de sacrées raclures de ch… pour s’attaquer à un hôpital…

6 J'aimes

Même remarque… S’en prendre à un CHU… Faut vraiment être la pire des merd**

1 J'aime

Peine de mort minimum pour ces hackers, il n y a pas d autres solutions. Ce sont des déchets, des ordures qu’on doit se débarrasser à tout prix.

1 J'aime

Oui enfin on parle d’attaque ciblée dans l’article.
Ca fait bien mais ce n’est pas vraiment ça…

Juste un mec qui a ouvert une pièce jointe ça fait moins rêver c’est sûr.

2 J'aimes

Oui ça doit être quelqu’un de l’hopital qui a ouvert un mauvais mail…

Ces ordinateurs à mission critique (et fonctionnant certainement sur un système obsolète et non mis à jour) devraient être cloisonnés d’Internet. Il y a possiblement eu une négligence/erreur humaine au niveau de la gestion du système informatique.

Je rejoins mokocchi sur ce point.
Je rajouterai que sur ces services critiques, il faudrait aussi un service informatique digne de ce nom au niveau matériel, effectif et compétences. Sans compter aussi une très forte sensibilisation du personnel à la sécurité informatique. Dans ce cas-là, les soignants et personnels administratifs.

Il y le mal (les hackers) et il y aussi ceux qui laissent le mal agir. Ça serait jamais arrivé avec des administrateurs réseau et sécurité dignes de ce noms. On laisse penser que c’est une fatalité et qu’il n’y a rien à faire face à ces hackeurs à par se lamenter alors qu’il y a un minimum de choses à faire en sécurité informatique (isolé les vieux postes, filtraton des flux email, du web, antivirus réseau etc.)