Communauté Clubic

Emmanuel Macron presse Google de respecter le nouveau droit voisin pour la presse

commentaires
#1

Alors que le droit voisin pour les éditeurs de presse s’appliquera en France à partir de la fin du mois, Google a affiché son opposition à la réforme. Une position qui ne plaît pas au chef de l’État français, qui a clairement exprimé son désaccord avec le géant américain.

0 Likes

#2

Pourtant Google respecte parfaitement la loi, depuis quelques jours seuls les titres apparaissent sur Google actu et c’est pas si gênant que ça…

3 Likes

#3

Google respecte la loi, mais ne nous respecte pas en se foutant de nous.
Il faut couper le robinet…
Pour utiliser nos autoroutes de l’information il doit payer. A voir quelle stratégie, mais c’est faisable… si on le veut.

0 Likes

#4

Bras de fer intéressant, je me demande qui va lâcher en premier. La presse n’a qu’à bloquer l’indexation de Google. Je ne comprends pas cet acharnement.

2 Likes

#5

Intéressant. Les chocs Etat vs. Multinationales se multiplient.
Libra vs Euro
Google vs Presse
et Suez vs Argentine

Vivement un procès auprès des tribunaux arbitraux… de juridictions privées

0 Likes

#6

reste plus qu’à faire payer les libraires et kiosquiers pour pouvoir mettre des publications en vitrine … quand on prend les problèmes par le petit bout de la lorgnette !
ceci dit, si google n’indexe pas, je ne sais même pas que ces feuilles de chou existent …

5 Likes

#7

Les journaux sont très content de figurer dans les résultats de Google, et voudraient être payé pour ça.
Quand on veut le beurre et l’argent du beurre, on perd les deux. C’est bien fait!
A aucun moment Google est en infraction avec la loi, et les caprices d’Emmanuel Macron ne changerons rien à ça!

5 Likes

#8

Étonnamment, Macron est moins pressé de faire respecter la loi et le code du travail dans les administrations…
Mais quand il s’agit de soutenir la liberté, pardon, ses copains magnats de la presse (Arnault et son gendre Niel, fidèles soutiens pour son élections), notre homme de paille sort sa brindille.

2 Likes

#9

Jupiter a dit… il presse Google pour la presse…

Qui seront les grands perdants ? Les organismes ou sociétés de presse qui n’autoriseront pas Google à indexer gratos… ou Google qui se fait des dollars sur le dos de la presse ?

0 Likes

#10

ha ça m’aurait étonné qu’il n’y ait pas un pourfendeur de la défense du citoyen bien entendu anti-Macron

0 Likes

#11

Quoi Manu ? Parce que sur Google on peut trouver des opposants a ton emprise sur les médias ?

C’est marrant ça, de voir deux infamie se faire la guerre ! L’un exploite la vie privée et l’intégrité des gens pour se faire beaucoup d’argent et l’autre éborgne, ampute, rend a l’État d’esclavage “son” peuple pour mieux lui soutiré de l’argent pour rendre encore plus riche ceux qui l’on mis a sa place… Le but est le même pour les deux, l’exploitation des gens pour faire du fric.

2 Likes

#12

Ce qui est comique c’est que Google respect la directive.
Google doit payer SI il reprend de cours extrait (confirmer par l’application dans le droit français d’ailleurs…).
Il reprend plus, il paye pas, logique.

Vraiment ridicule notre président, pour un pro européen , après le lobbying écoeurant de la France sur ce texte , ne pas avoir “connaissance” (ou prend le peuple pour des idiots) d’une directive européenne, c’est comme ne pas connaître ces tables de multiplication…

0 Likes

#13

La presse n’a qu’à bloquer l’indexation de Google.

Plusieurs ont déjà essayé, et sont revenus suite à la chute du nombre de visites sur leur site.

Je ne suis pas sûr que News rapporte de l’argent à Google, je n’y vois aucune pub (mais dans les sites des journaux source oui).

Perso, cette loi ne va rien changer dans ma vie : j’avais déjà News en affichage “mini card” pour voir plus d’articles, la plupart ne m’intéressant pas.

1 Like

#14

Si cette petite sa***pe de manu respectais elle-même la loi ce serais un bon début…

0 Likes

#15

Étonnant. De ce que je vois, google offre des liens puis du contenu de presse que s’il n’y a pas d’abonnement à souscrire auprès du journal (ou du média). Sinon il est possible pour le média de renoncer auprès de google que son contenu soit indexé.
C’est au moment ou la loi va être appliquée que les médias se réveillent? et Macron, que vient-il faire dans cette histoire? …bizarre!!!
Personnellement, ce n’est pas un blocage des info de presse chez google qui me fera souscrire ou accéder au site des médias (ni même journaux papier).

0 Likes