De nouveaux retards pour Galileo ?

…]L’ambitieux projet européen de radionavigation par satellite Galileo fait visiblement face à de nouveaux problèmes qui pourraient remettre en cause son calendrier de déploiement. En effet, d’après un papier publié par Les Echos, le projet accuserait déjà un nouveau retard de 3 mois. Pour ce projet de GPS à l’européenne un calendrier d’appels d’offres pour mener à bien différentes opérations de déploiement (satellites, stations au sol, lanceur…) a été publié. Il prévoit que les appels aient été lancés à la mi-février, que les réponses soient parvenues avant la mi-avril, qu’une sélection intervienne en mai et que les contrats soient définitivement signés en décembre.

Ainsi, il est annoncé que ’ le déploiement de Galileo en 2013 impose que les appels d’offres soient conclus fin 2008 ». Seul problème, ce (long) processus n’aurait toujours pas débuté. La faute a une signature qui n’aurait toujours pas été effectuée par la Commission européene au sujet d’une convention qui doit fixer les nouvelles prérogatives de l’ESA (Agence spatiale européenne). Les questions et les réponses liées aux retours géographiques de certains Etats empêcheraient pour le moment cette signature. L’objectif serait désormais de l’obtenir en juin prochain. Le lancement du deuxième satellite test de Galileo serait toutefois toujours prévu pour fin avril.

He ben , le jour où ce machin fonctionne je serais déjà loin … loin … loin

Moi aussi…Ou pas tres loin non plus!!!

Ben j’espere que ça va être inovant…parce que sortir un concurent du GPS aussi tard…

Est-ce que Galileo a un quelconque intérêt pour les utilisateurs ou bien c’est juste pour s’affranchir du système GPS américain ?

Bah,officieusement ce sont les américains qui font tout auprès de certains pays/personnes pour retarder au maximum la mise en place de Galiléo. Et après que feraient-ils de leur GPS, hein ? Il ne rapporterait plus d’argent

Ouais, je sais pas si je serais loin, mais je pense qu’il y a des coups de pieds au culs qui se perdent.

Je comprends pas qu’un projet aussi important pour l’Europe ne sortent pas plus vite.

Ce qui serait moins COMIQUE c’est que cela soit des entreprises US qui remportent les marchés. :frowning:

Et est-ce que Tomtom sera compatible avec Galiléo, j’en doute…

C’est juste pour s’en affranchir…
Enfin ca va quand meme aussi créer le premier concurrent au GPS donc probablement diviser les prix par 2 ou 3.

Bien sur je suppose que ca n’interesse aucun de vous 3 xD

(2 autres concurrents au GPS sont en cours de déploiement un chinois et un russe)

Pour rappel le format GPS tel qu’on l’utilise est la propriété de l’armée us…

C’est bien joli l’indépendance vis à vis des E.U. mais si un jour ils ne veulent plus nous faire accéder à leur technologie c’est que nous serons en froid, et si nous sommes en froid, il n’y aura qu’un pas à ce qu’ils nous bloquent notre Galileo et que pourrons-nous faire : la guerre ? C’est pas sérieux, contre l’Etat de St Marin, oui mais pas contre les E.U… Ne vaudrait-il pas mieux coopérer, cela couteraît de toutes façons moins cher, c’est comme pour la station Hermès. Leur shuttle commence à leur coûter la peau du c…, et nous on veut notre petit cargo de l’espace. A t-on les moyens de nos envies …
Edité le 13/03/2008 à 12:14

la propriété de l’armée US oui, à la base… maintenant il me semble qu’il y ai 2 réseaux GPS, celui de l’armée US et le civil (l’armé étant largement plus précis).

Je ne crois pas que la techno “GPS” rapporte quoi que ce soit aux US.
Par contre en cas de guerre, ils peuvent très certainement suspendre le service ou le limiter, ce qui aurait un effet très pénible.

“C’est bien joli l’indépendance vis à vis des E.U. mais si un jour ils ne veulent plus nous faire accéder à leur technologie c’est que nous serons en froid, et si nous sommes en froid il n’y aura qu’un pas à ce qu’ils nous bloquent notre Galileo et que pourrons-nous faire : la guerre. Ne vaudrait-il pas mieux coopérer, cela couteraît de toutes façons moins cher, comme pour la station Hermès. Leur shuttle commence à leur coûter la peau du c… et nous on veut notre petit cargo de l’espace. A t-on les moyens de nos envies …”

-> Oui, et tant qu’on y est, on n’a qu’à renoncer à notre armée aussi… Restons serieux.
Galliléo offrira une alternative au GPS, qui est pour le moment tout seul : ça veut dire que TOUS les systèmes de guidages satellite sont dépendant du bon vouloir des Américains; cela veut dire aussi que les systèmes d’armes guidés par satellites le sont également.

Dans la mesure où les Américains ne sont pas appréciés de partout, ça laisse présager une bonne rentabilité pour Galliléo…

Il n’y a pas “deux” GPS aux states, un civil et l’autre militaire : les deux ne sont qu’un mais l’armée arméricaine bride le fonctionnement des gps civil par une précision moindre.
L’intérêt de Galileo pour l’europe est a mon sens plus militaire que civil justement ^^
Aujourd’hui en gros l’armée US a moyen de “tracker” tout signal GPS sur notre belle terre ce qui pose bien évidemment un problème de sécurité.

Bien dommage que l’Europe se contente de copier avec beaucop de retard les USA.
Le GPS, le MIT européen, le cargo spatial etc.
A quand l’europe qui innove !

de toute facon en cas de guerre les USA ont testé y’a pas longtemps leur “super missile qui tire sur les satellites”.
quitte à imaginer le pire des scenarios, autant aller jusqu’au bout!

et puis je pensais que bill clinton avait fait supprimer le brouillage pour le GPS civil

de toute facon plus ils retardent ce projet plus son interet diminue… s’il n’est pas déjà nul!
Edité le 13/03/2008 à 12:27

Ce qu’apporterai aussi Galileo, c’est un précision et une rapidité d’acquisition très supérieure au GPS civil actuel.

Il ne faut pas dire n’importe quoi non plus. :wink: Un GPS n’est qu’un récepteur, pas un émetteur, il n’y a rien du tout de “trackable”.


[quote="nicosango"] Ce qu'apporterai aussi Galileo, c'est un précision et une rapidité d'acquisition très supérieure au GPS civil actuel. [/quote] Exact

Hum, à ce que je m’en rappel, Galileo corrige le gros problème du système GPS: le positionnement sur l’axe Z.
En effet, le GPS est pas très précis au niveau de l’altitude… Bon après, tout est relatif hein :wink:

Et puis, il est vrai que le GPS appartient à l’armée americaine, même la déclinaison civile est sous controle de l’armée je crois (les satellites etc.) enfin, en tout cas c’est 100% sous le contrôle américain…