Communauté Clubic

Contre l'hégémonie américaine, Dassault et OVH vont plancher sur un projet de cloud européen

commentaires
#1

Sous l’impulsion de Bruno Le Maire, le gouvernement souhaite que les deux groupes français établissent des propositions visant à faire émerger un cloud souverain.

0 Likes

#2

ha ben quand même ! il était temps qu’on réagisse sur le coup !

5 Likes

#3

Petite pensée pour tous les dsi, dircoms, lead tech et architectes “méga compétents” qui foutent tout chez amazon/Azure depuis quelques années, avec très rarement de plus value technique/métier mais parce que c’est la mode… et lécontainairsélavenir.

En admettant qu’OVH/Dassault parviennent à produire des services de qualité (au moins stockage, serveurs web et SGBD) il restera la brique conseil/SSN à dompter tellement la vente lié au conseil de produits américains est dans leur ADN et leur CA.
C’est une des rares bonnes décisions, et courageuse de surcroit, de ce gouvernement en termes économiques. A noter dans un océan de dogmatisme néolibéral poursuivant le démantèlement de l’appareil de production Français.

6 Likes

#4

Oui c’est toujours des multinationales pourries, mais je préfère que ça soit des européennes. Donc bon point.

1 Like

#5

sur ce coup la … autant je ne suis pas forcement fan de du cloud public mais il faut bien reconnaître que dans certains cas le cloud privé est tout de même bien pratique.
Au delà de l’effet mode (qui n’est finalement pas si important que ça) c’est aussi une autre façon de voir l’informatique et les nouvelles technologies style Teams… (avec tout ce que ça sous-entends en tant que matériel, stockage, organisation, sécurité …)
Bref j’espère qu’on verra quelque chose de probant …

0 Likes

#6

Ce qui est bien avec ce genre d’annonce/mesure, c’est qu’on sait déjà comment ça va se terminer.
Par des milliards dilapidés et aucun résultat. Parfois avec une humiliation internationale en prime.

2 Likes

#7

Il était temps, enfin le bon gros cloud public collectiviste payé avec le pognon des autres.

Rien d’etonnant venant du ministre de l’économie planifiée.

C’est sur, vu les succès précédents quand l’état/l’europ met son nez dans un projet, cette fois ça va marcher !

0 Likes

#8

Pleinement d’accord. On a dépensé des millions dans le Google français et on est ridicules, on a tenté notre Youtube français, ridicule aussi. Tout ça arrosé par de l’argent public.

1 Like

#9

rapiot vincent83D : vous émargez à la CIA?

1 Like

#11

Cette annonce me rappelle celle de CloudWatt…ce dernier fut un beau gâchis business avant le rachat par Orange.
Espérons que la réussite soit de mise, et que les batailles de politiciens et de directions soient ici absentes.

…et on y croit !

1 Like

#12

Comme a chaque fois, la France propose ses acteurs, l’Allemagne les siens, les Italiens les leurs… Bref, on a reussi quelques succes comme l’ESA ou Airbus en travaillant tous ensemble. La, ca va etre comme a chaque fois, des nains nationaux qui ne pourront pas lutter avec les pratiques deloyales amercaines, chinoises, japonaises …

1 Like

#13

il y a déjà eu une tentative

https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/le-cloud-a-la-francaise-en-plein-orage_1802232.html

1 Like

#14

C’est vrai.

Continuons à ne rien faire, c’est plus efficace.

1 Like

#15

Heu… c’était pas possible sans Dassault ? ><

0 Likes

#16

Une sombre histoire d’OPEX

0 Likes

#17

L’Europe n’a qu’a interdire l’installation en Europe(Islande, etc…) des énormes datacenter totalement à l’opposé des mesures contre le réchauffement climatique.

0 Likes

#18

Ce n’est pas les gafa qui prennent le pouvoir… C’est les consommateurs européens (nous) qui leur donnons. Par facilité…

1 Like

#19

Oui interdisons tout comme a notre habitude, ça nous réussit bien et ça stimule l’innovation!
D’ailleurs c’est grâce a des règlements qu’on va concurrencer AWS et ses 30% de part de marché mondial!
Pis d’abord faire la même choses que les autres avec 10 ans de retard c’est un peu notre spécialité!
Aussi, les datacenters actuels ne fonctionnent absolument pas avec des énergies renouvelables, et les GAFA prônent ouvertement l’utilisation massive du charbon et autres énergies fossiles pour faire de l’électricité! :wink:

0 Likes

#20

“Petite pensée pour tous les dsi, dircoms, lead tech et architectes “méga compétents” qui foutent tout chez amazon/Azure depuis quelques années, avec très rarement de plus value technique/métier mais parce que c’est la mode… et lécontainairsélavenir.”

Absolument n’importe quoi. La plu value est énorme et permet à des petites pme de répondre à des appels d’offre auxquels elle ne pouvait pas.

Par contre il nous faut des solutions européennes pour héberger en Europe c’est certain.

1 Like

#21

Dans les années 90 on bossait sur IRC avec des choses voisines de teams mais on était souverains sur le serveur, le stockage et les bots qui produisaient les services.

Je ne trouve pas que ce soit une autre façon de voir l’informatique, ça ne change pas grand chose fonctionnellement. Je pense que c’est de la paresse et une volonté de court terme de se débarrasser des équipes d’exploitation surtout.
Et la logique d’ensemble j’en ai peur est que si un jour le cloud fait défaut (faille de sécu, embargo américain, espionnage, destruction de data…), avec un peu de chance les gens qui ont décidé de tout externaliser auront déjà changé d’employeur donc OSEF (sépamafaut!).

Je ne dis pas que gérer l’admin de ses outils n’est pas pénible mais là on balaye sous le tapis avec les technos cloud, tant que personne ne bouge tout va bien mais l’histoire de l’info et de la politique nous laisse à penser que ça bougera à un moment ou un autre.

La diplomatie allemande par ex. est revenue au papier (et au tel analogique je crois) après les révélations de wikileaks. La démocratie Française est en train de passer ses synchros agendas sur Amazon Lambda (de mémoire, ou un équivalent). Cherchez l’erreur ! :slight_smile:

0 Likes