Commentaires : YouTube va mettre fin à la publicité ciblée sur les vidéos pour enfants

Le géant américain souhaiterait désactiver son ciblage publicitaire sur les contenus réservés aux enfants. Le manque à gagner serait toutefois limité, autour des 50 millions de dollars par an.

Pour moi c’est de la responsabilité des parents au niveau de la création du profile Youtube/Google. Mais bon, tellement de (futurs/potentiels) parents ne sont pas au courant de tout cela ou alors s’en fichent complètement.
Il me semble qu’il ne faut pas d’écran avant 3 ans et ensuite jusqu’à 7 ou 8 ans le nombre d’heures maximum conseillé par semaine devant des écrans est l’âge de l’enfant. A 7 ans cela donne donc 1 par jour au max, tout écran confondu: TV, smartphone, tablette, console.
Quand je vois un enfant de 7 ans qui répond à l’école que plus tard il veut faire Youtubeur comme métier, cela me désole et m’inquiète. Et je sais d’avance que certains trouveront cela rigolo ou cool.

Un petit documentaire => Une télé dans le biberon:
http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/34308_1

Surtout si plus tard cela donne ceci (Youtube n’est pas cité):

Youtube a de très bonnes vidéos. Mais il faut bien avoir à l’esprit toutes les vidéos dangereuses qu’il peut y avoir dessus pour un esprit jeune et non averti. Déjà que pour des adultes c’est limite des fois…
Et là aussi c’est aux parents de faire prendre conscience à l’enfant de tout cela.
Sans parler censure/formatage via Youtube, ce qui est un autre débat.

Edit:
Je viens de retrouver le lien de Bicu

2 J'aime

Sur quoi se basent ces recommandations ? Parce qu’il y a de nombreux biais possibles dans ces études. Un exemple, on sait qu’une éducation de parents riches et éduqués donne généralement des enfants avec un plus haut QI et une bien meilleure intelligence verbale, sans oublier que les atouts génétiques se concentrent aussi vers la richesse. Le hic c’est qu’avec 70h ou 0h d’écran par semaine, ces enfants de riches se situeraient de toute manière en haut de la pyramide. Par chance, ils ont tendance à passer moins de temps devant l’écran, d’où un possible biais dans la corrélation entre temps devant écran et intelligence, alors qu’en fait ce sont les milieux propices à l’intelligence qui ont juste tendance à moins utiliser les écrans.

Un enfant de parents pauvre qui quitte ses écrans à accès à quoi ? Des parents aux vocabulaire limité et qui se comportent comme des porcs ? Tous les soucis de la réalité ? Son plafond en ruine ? Un voisinage qui va l’envoyer directement en prison ?

Bref, il est évident que les écrans développent aussi l’intelligence à leur manière, il est donc possible que dans certains cas un enfant ait intérêt à passer plus de temps devant des écrans. Faut que j’aille creuser leur méthodologie mais vu à quel point les nombres avancés sont arbitraires il est évident que les sources sont seulement statistiques et probablement mal exploitées comme d’habitude.

@Peter_Vilmen
Je ne pourrais pas répondre sur l’étude (ou les) études qui ont sortis ces chiffres. Tout comme l’expérience qui a consisté à demander à des enfants de dessiner et qui a montré une nette différence entre ceux qui passaient beaucoup de temps devant un écran et les autres.

Les écrans sont un outils. Et comme souvent, tout dépend de la manière d’utiliser l’outil. Si on parle d’une famille “pauvre”, dans un appart pourri, au vocabulaire limité etc…il y a de fortes chances que les enfants de cette famille ne regarde que des nullités à la télé (subjectivité totalement objective): émissions de télé réalité etc.
Les écrans peuvent développer une forme d’intelligence et faire acquérir des connaissances. Tout dépend ce que l’on fait avec. Et aussi du temps passé devant.
Mais sans les écrans, les enfants peuvent jouer entre eux (lien social, imaginaire, activité physique…), jouer seul (qui a aussi ses vertus), lire (bibliothèque, médiathèque), écouter de la musique, faire des activités manuelles, des jeux de société (avec les parents, entre voisins/copains)… Alors oui, certaines de ces choses dépendront aussi potentiellement de l’environnement: laisser les enfants jouer avec des copains en plein milieu de la cité où il y a des dealers…Les écrans sont sans doute mieux. Mais à petite dose, et accompagné par un adulte qui explique et limite le type de programme/application.
Le temps passé devant des écrans n’est pas forcément lié au niveau de vie. Les écrans sont aussi devenus un moyen facile d’occuper les enfants pour avoir du temps libre, avoir la paix. Et je le constate de visu, pas via des lectures sur le net ou des documentaires.

Je suis d’accord ! Reste que si l’utilisation des écrans est plus basse chez les enfants qui démontrent plus d’intelligence/compétences, l’utilisation des écrans est aussi plus basse chez les familles cultivées/aisées/génétiquement favorisées qui démontrent naturellement plus de compétences.

Il se pourrait donc que les conclusions de ce genre d’études surestiment largement l’effet des écrans sur le développement des enfants (= un gamin dans un mauvais environnement aurait mal fini avec ou sans écrans), voir même rate certains cas où une utilisation intensive des écrans serait bénéfique quand l’environnement hors écran serait défavorable.