Commentaires : Une planète étonnamment grosse tourne autour d'une toute petite étoile... et intrigue

Des scientifiques ont découvert l’existence d’une énorme planète lointaine, dont l’orbite est centrée sur une étoile pourtant relativement petite. Sa structure pourrait remettre en cause les connaissances actuelles concernant la formation planétaire.

En ce qui me concerne c’est presque une évidence nous n’avons toujours pas visités les océans, pourquoi l’univers se limiterai à un univers visible surtout de notre petit hublot.
Après tout nous n’avons réellement commencés à effleurer les exoplanètes qu’avec Hubble
on progressent mais…

1 J'aime

Dommage! …vôtre texte est bien constitué…sauf qu’ il est bourré de fautes!

“En ce qui me concerne c’est presque une évidence. Nous n’avons toujours pas visité les océans. Pourquoi l’univers se limiterait à un univers visible, surtout de notre petit hublot.
Après tout, nous n’ avons réellement commencé à effleurer les exoplanètes qu’avec Hubble.
On progresse mais…”

Exact un peu vif sur le clavier toutes mes excuses

Toujours la même rengaine avec les donneurs de leçon qui corrigent l’orthographe des autres sur Internet : une faute monstrueuse dès le deuxième mot.

“on pense que la formation planétaire résulte d’un amas de poussière et de gaz autour d’une étoile. Et ce, jusqu’à la fabrication d’un noyau suffisamment volumineux pour créer une atmosphère grâce à sa gravité”

Comment est-il possible d’écrire quelque chose d’aussi faux?

“donneur de leçons”, il me semble qu’au singulier comme au pluriel, il y a un “s” à leçon

1 J'aime

La planète en question n’a pas forcément été formée autour de cette étoile.
Elle à pu être fomée autour d’une étoile plus grosse et se retrouvée éjectée de son système pour se retrouver capturée en orbit autour de cette étoile.
Avec cette Hypothèse il n’y a pas à toucher au théories existante. (Rasoir d’Ockham, toussa toussa)

1 J'aime

Gardphil va te tomber dessus là, fais un peu plus gaffe :wink:

Vu le rapport de masse, je suis même étonné que l’influence gravitationnelle de la planète sur son étoile n’est pas entraîné l’éjection de l’une ou de l’autre. Avec seulement 12% de la masse solaire, j’en déduis que l’astre “subit” une déviation de sa position en fonction de la position de la planète, en gros, il doit révolutionner également autour de la planète, mais plus lentement, non ?