Commentaires : Trump veut mettre le cap sur Mars, la Lune n'étant "pas si excitante"

Le président américain a estimé, lors d’une rencontre avec le premier ministre australien, Scott Morrison, qu’aller sur la Lune n’était . Pour Donald Trump, notre satellite vers Mars.

Ok, deal. On l’envoie en éclaireur. Chiche ?

4 J'aime

Du caillou gris ou rouge, ces deux destinations ne me paraissent pas plus excitante l’une que l’autre…

1 J'aime

Hâte de voir la gueule des participants pour aller sur Mars.
Quand on voit déjà l’état de nos astronautes restés 6 mois dans l’espace, leur voyage de 9 mois à 1 an pour Mars, sans personne pour les accueillir ! Adieu mon de cruel ! lol

1 J'aime

Et on le met dans avec toute sa clique :laughing:

2 J'aime

Si Spacex réussit son pari,la durée du voyage sera largement inférieure, aux alentours de 3 mois.

Je propose une cagnotte pour un billet aller…

1 J'aime

Et par quelle magie ils iraient plus vite ? Musk va sortir pousser ?

1 J'aime

Renseigne toi sur l’évolution de leur programme avant d’être haineux

1 J'aime

Je crois que ce sont les chiffres qu’il espère atteindre pour son lanceur, environ 100 000 km/h. Avec une distance terre-mars au plus proche qui est de 228 000 000 de km, ça donne 3 mois à peu près. Faut enlever le temps d’accélération et celui du freinage (qui va être important) bien entendu.

Bon, c’est lui qui le dit hein…J’espère qu’il ne va pas réussir vu que son ambition est de “nuker” Mars.

Apparemment la nasa serait déjà sur le coup et chercherait de manière intensive le lieu du tournage.

Je suis parfaitement renseigné… et les lois de la physique ne changent pas selon le bon voulir du guignol musk… Par contre la crédulité des fan boys est en forte hausse !

2 J'aime

Ha ha ha … et il y en a pour croire ces délires d’un mégalo dont les fusées ne sont que des technos recyclées de la NASA destinées à faire du dumping économique pour éliminer les concurrents internationaux !

1 J'aime

Perso, je trouve que faire un voyage pour aller sur Mars (en supposant qu’on y arrive et qu’on peut s’y poser sans problème) c’est super excitant. Bon pas sûr de pouvoir revenir, ou en tout cas pas en très bon état, mais cela doit être une expérience fascinante.

1 J'aime

Effectivement, t’as rien compris.

Ah, parce qu’il y a une loi de la physique qui empêche d’atteindre 100 000 km/h ? Tu devrais te renseigner un peu plus je crois.

Tout à fait, c’est la NASA qui a inventé en premier les lanceurs réutilisables, c’est bien connus, ils en utilisent tous les jours.

1 J'aime

Trump est criticable dans de nombreux domaine mais si il y a bien une chose qu il fait de bien c est de soutenir est de pousser l exploration spaciale !

seul souci, les promesses et les délais, avec Musk, on peut être sceptique

Des technologies trop dangereuses

Qu’en pensent ceux qui ont déjà mis les pieds dans l’espace et pas seulement envoyé une voiture de luxe dans les étoiles ? Et bien de ce point de vue, il y a quand même moins d’optimisme.

Celui qui brise la bonne ambiance générale, c’est Chris Hadfield. Si vous ne le connaissez pas, c’est un Canadien qui a déjà été trois fois dans l’espace. Ancien pilote de chasse, il commandait même la Station spatiale internationale pendant son dernier voyage. Vous avez vu l’interprétation de Space Oddity à 400 km d’altitude ? C’est lui.

Bref, il sait à peu près de quoi il parle. Interrogé par Business Insider dimanche 17 juin, il considère que dans les conditions actuelles, ce serait trop long et surtout trop dangereux.

Tout reste encore à inventer

Il a donné pour le média américain son avis sur trois fusées : BFR (SpaceX), SLS (Nasa) New Glen (Blue Origin). Les trois lanceurs sont censés pouvoir envoyer sur Mars un vaisseau rempli d’astronautes. Sa réponse ? « Personnellement, je pense qu’aucune de ces trois fusées ne va emmener quelqu’un sur Mars. » Les fusées seraient trop primitives. Conséquence ? Selon lui, il vaut mieux en rester aux robots comme Curiosity pour l’instant.

Pour que la situation change, il faudrait tout simplement une nouvelle technologie selon lui. Quelque chose qui n’a pas encore été inventé ni même imaginé sur un coin de table. Mais, la perspective n’est pas vraiment effrayante selon lui. « Cela peut sembler bizarre, mais nous avons réussi à trouver comment utiliser l’électricité et à comprendre comment fonctionnent les électrons. Cela semblait fou et ça a révolutionné notre vie et nos transports. Alors qui sait ? »

Il faudra donc peut-être prendre votre mal en patience avant de poser le pied sur la planète rouge…

1 J'aime

et puis pendant ce temps on nettoie pas toutes les conneries faites sur terre. y aurait pourtant tellement a nettoyer.