Commentaires : Tracking : l'appli mobile StopCovid obtient l'accord de la CNIL, sous conditions

L’application de traçage numérique que le gouvernement veut mettre en place a reçu l’aval de l’autorité indépendante, qui s’est exprimée rapidement en raison de l’état d’urgence sanitaire provoqué par la crise de coronavirus, non sans réclamer quelques garanties supplémentaires, concernant notamment la sécurité du dispositif.

1 J'aime

Mais comment ils savent qu’un tel a choppé le virus ? Sur le volontariat aussi ? Car dans ce cas ça peut être la foire aux trolls et des stats totalement fausses.

3 J'aime

Théoriquement, si tu es atteint, tu le signales à l’application, qui ensuite enverra une notif’ à tous les ID que tu as pu croiser durant les deux dernières semaines…

1 J'aime

J’en connais qui vont bien s’amuser ! :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Lu y

Double félicitations :

  1. à mon organisme préféré qui vient de donner un avis circonstancié,
    Sur une application en cours de développement, potentiellement utile, à condition qu’elle soit implémentée à grande échelle tous les smartphones personnels serait idéalement un plus) puis utilisée par au moins 60% des utilisateurs pour que les objectifs poursuivis soient
    Atteints.

Remarques : Leur avis me semble toutefois prématuré car cela pose plusieurs
Interrogations et Problèmes importants :

  • Comment donner un avis précis sur un logiciel en version 0 (non finalisé, qui
    Vient d’être programmé en un temps ultra court; alors que toute application
    Sérieuse sur androïd ou Apple store nécessite des mois , voire une année de développement avant d’être lancée sur l’un des markets précités)?
  • Comment être absolument certains que, à l’issue de la « crise » les données
    Personnelles de chaque citoyen ayant téléchargé le logiciel, seront détruites totalement
    Des serveurs les ayant accueillies ?
  • Ou se situeront les serveurs (en France ?; dans quels locaux…); quelles autorisations seront-elles delivrées, les forces de l’ordre, les membres de ministères, l’elysée (les renseignements nationaux, Wayne not?); Les mêmes personnes habilitées pourront-elles, la « crise » passée, continuer à « tracer » les « contaminés » géographiquement ?
    Pourront-elles conserver les informations personnelles (même anonymisées) des
    Citoyens ayant téléchargé le programme, sur un support magnétique (clé usb, disque dur, cloud…)?
    Autant de questions auxquelles la commission qui vient de statuer, rapidement et dans l’urgence ne paraît actuellement pas répondre, à l’aune de ce qui précède (aucune garanties d’anonymat total, ni de destruction immédiate de toutes les données personnelles Ne pourront être raisonnablement être mises en exergue par les créateurs
    Du logiciel, au regard des délais de livraison extrêmement courts dudit programme

2)__Aux spécialistes, technocrates de notre merveilleux État qui
Pensent, à l’instar d’une « faible » partie de la communauté scientifique,
Qu’un petit logiciel (téléchargé selon eux par toutes les personnes
Impactées par la maladie) pourrait à elle seule résoudre la problématique
Sanitaire actuelle (prégnante dans tous les États confinant leur population de manière Stricte; à noter qu’il s’agit de la première fois que l’aliénation des libertés Des citoyens nationaux est réalisée depuis 180 ans, 1841 !! )?

Note de fin :
Ces décisions prises individuellement, sans stratégie d’ensemble
N’occultent-elles pas en fait plusieurs éléments fondamentaux :

  • La non préparation des États (ayant confiné) à une crise sanitaire (de « faible » létalité (en comparaison à la peste (plus de 25 millions de décès uniquement sur le sol européen) ou la grippe espagnole; atteignant en majorité (plus de 80% des décès sont et seront des personnes âgées de plus de 70 ans; ce qui également fut totalement différent pour des PANDÉMIES réelles, comme la peste notamment, touchant tous les européens, quelque soit leur âge)
  • Le très faible « stock stratégique » en terme de masques (surtout les FFP2 pour les soignants), de produits permettant les tests du virus à grande échelle (condition sine qua non, avec les réserves de masques, de la réussite à moyen terme d’enrayer le phénomène de propagation ; pour information l’Allemagne, Très pragmatique, vient de réaliser environ DEUX MILLIONS de tests, à raison de plus de 50000 tests journaliers), d’équipements de protection individuelle pour les personnels soignants (ainsi que les aides à domicile, pompiers, ambulanciers, forces de sécurité…)
  • Le faible niveau concernant le nombre de lits de réanimation dans ces pays (versus l’ Allemagne, avec près de 30 000 places en RÉANIMATION, en comparaison avec les 5000 à 10000 places en ITALIE, France, Espagne…)
  • Le « retard » pris initialement par les pouvoirs publics susviséspour prendre les premières décisions efficientes et adaptées pour enrayer De manière forte, tout en faisant participer les partenaires privés (plus de 3000 lits de réanimation étant inoccupés, dans le secteur privé en France (Depuis le 16 mars 2020), et auraient pu désengorger fortement les établissements hospitaliers publics !!)
  • en termes de gestion de crise, (bien que proches géographiquement, les autres ÉTATS européens ayant peu confiner leurs citoyens, l’ont fait de manière « intelligente » , en pensant à la fois au bien-être, à la sécurité de leurs populations respectives, et surtout aux répercussions économiques et sociales, inévitables, et gravissimes, en cas de prolongement de la « crise »), si la majeure partie des actifs ne faisaient plus fonctionner l’économie réelle), De nombreuses imperfections, d’erreurs d’appréciation, (de la part des « technocrates », « conseils scientifiques » (créés pour l’occasion ; alors qu’il existe un HAUT CONSEIL pour la SANTÉ PUBLIQUE , censé veillé sur les citoyens, et en capacité de « conseiller » de manière pertinente les illustres décideurs nationaux ), de décisions aléatoires (voire contradictoires) ont émaillé les actualités récentes des pays précités, impactés par la crise(les trois derniers mois au bas mot)

En conclusion, pour leurs citoyens, comment s’y retrouver dans toutes les prises de position institutionnelles incohérentes des dirigeants de ces états, dits démocratiques, qui se sont empressés de prendre des mesures administratives radicales dans leurs états respectifs,dès le feu vert donné par une commission d’une dizaine de « spécialistes » de l’OMS, organisation émanant de l’ONU, possédant un passé parfois peu glorieux…

Les citoyens ont ainsi de quoi être circonspects d’observer en Asie des mesures sanitaires efficaces, entreprises très récemment, avec succès par la CORÉE DU SUD (Singapour et Taïwan également ; les clés étant les tests généralisés des citoyens , le confinement immédiat des personnes contaminées (et non de tous , sans discernement), la mise à disposition progressive de masques A l’ensemble des habitants ; puis avec l’appui des technologies de « traçage » des citoyens , de logiciels « semblables » à celui « STOP COVID » (en appui signifiant uniquement pour circonscrire le phénomène plus rapidement, avec moins d’effets collatéraux, en terme de
Niveau de létalité pour les patients infectés, notamment)

En dernier point, nous sommes actuellement dans une période extrêmement
Sombre du début du 21 ème siècle, marqué par une réponse à une crise sanitaire importante , qui semble inadaptée , tant au niveau des mesures drastiques réalisées qu’aux répercussions immédiates sur nos sociétés européennes :

  • conséquences économiques très graves (chômage explosant , surtout dans tous les pays confinés de façon quasi extrême), avec de très nombreuses faillites de PME
  • conséquences sanitaires percutant de plein fouet la catégorie des personnes âgées de plus de 65 ans (essentiellement avec des poly pathologies)
  • conséquences sociales certaines (liées au confinement, avec une recrudescence de violences faites aux femmes et aux enfants; augmentation exponentielle des cas de dépression, voire dans certains cas de suicides directement liés à l’enfermement non désiré,…)
  • Conséquences à court et moyen terme pour les classes moyennes (pouvoir d’achat, réglement de l’addition sur chaque feuille d’impôt, afin de rembourser , avec intérêts, les prêts bancaires qui seront prochainement, avec l’aval de notre chère BCE, octroyés généreusement par les banques nationales aux ÉTATS, pour relancer leurs économies fortement impactées par ce fléau.

Une application , gérée dans la précipitation, peut-elle régler 30 à 40 années de « destruction » des structures de santés publiques ?

J’espère sincèrement me tromper et serait prêt à la tester sur mon téléphone, à condition que mes droits individuels soient intégralement respectés et que les programmeurs aient installé toutes les protections
Nécessaires pour que personne ne puisse, à mon insu, profiter de l’occasion
Pour « aspirer » des informations personnelles…

Affaire à suivre, donc, dans clubic, j’espère !!

Quand je pense à tout ceux qui ont peur de cette application et qui passe leur journée sur Facebook à faire les test à la con du genre à qu’elle age on vas mourir, je suis ptdr …

3 J'aime

Comme mskiller, je rigole des personnes qui vont adhérer à des théories du complot qu’ils auront par le biais de vidéos vu sur leurs applications favorites qui elles sont de vrais mouchards et qui gagne un paquet d’argent en vandant leurs informations.

2 J'aime

Ben comment savoir si on l’a, il n’y a pas de tests, faut passer par son médecin qui a tellement de travail que ça le fait chier de remplir une fournée de documents.
Doit t’on mettre : je suppose que?

Tu te contredis, notamment par rapport au confinement. Selon toi, il aurait fallu le faire plus tôt mais pas aussi strict, si j’ai bien compris.
La situation et les décisions qu’elle appelle sont difficiles, ne peuvent pas contenter tout le monde, et ne résoudront pas tout les problèmes, sanitaires, sociaux, économiques…
Tu fais une synthèse assez critique mais que proposes tu, tant pour la crise actuelle qu’une autre dans le futur ?
Confinement intelligent, que veux tu dire?
Les tests en Allemagne ne font diminuer ni le nb de cas, ni le nb de morts, mais c’est vrai que la mortalité est faible.
A partir de ce Lundi, le port d’un masque est obligatoire mais impossible d’en trouver. J’en ai commandé à la pharmacie mais toujours rien.

Bon, je l’avoue, je n’ai pas eu le courage de lire l’intégralité de ton texte. Par contre j’ai une remarque sur le premier point que tu abordes. Fondamentalement, l’application de fait rien de bien compliqué, elle se contente de stocker et horodater des IDs entrés dans la porte du BT et d’envoyer le tout régulièrement sur des serveurs. Elle reçoit aussi des notifications en fonction des déclarations de maladie des utilisateurs. En gros, faut pas un an pour faire ca, des frameworks permettent de coder une telle app en moins d’un mois. des tests derrière, le temps de publication sur les stores, disons 2 mois au grand max pour le cycle complet d’une V1, surtout pour un truc aussi sensible d’utilité publique, y’a moyen de mettre pas mal de codeurs/testeurs dessus.

Moi j’aurais ajouté l’option dans l’application qui permettrait d’avoir accès à un tirage au sort chaque jour qui donnerait droit à un test PCR et sérologique.

On appâte le client en lui proposant un test PCR et sérologique à gagner chaque jour.

1 J'aime

Visiblement ce n’est pas le cas de tous les médecins puisque bon nombre d’entre eux signalent depuis pratiquement 2 mois une très forte baisse d’activité (env 40%), ce qui accessoirement pose d’autres problèmes. Donc sur ce coup là …pas trop de soucis a se faire. Reste le problème du volontariat…est-ce que les gens voudront signaler leur maladie ? …ça c’est une autre paire de manches…

Les commentaires sur les infos personnelles me font bien rire quand tout un chacun montre son … sur tous les réseaux. Cette appli Stop Covid ou tout autre du même type ne peut être efficace que si elle est obligatoire (comme en Chine, Singapour…etc…). Évidemment ça remet en cause les principes des états « de droit »… mais le commerce n’a pas attendu !

1 J'aime

quel intéret ?..pour qu’on te regarde comme un lépreux ?..

1 J'aime

Celles et ceux qui peuvent ne pas installer cette application ne sont pas forcément les mêmes qui s’exposent outrageusement sur les réseaux sociaux. Bref, aucun lien de causalité…

1 J'aime

C’est juste qu’un gouvernement n’a rien a prouver depuis qu’un gouvernement existe :

Les autorisations et interdictions, les crimes et autres dérives ont toujours été établi à l’insu du peuple. Nous avons accepté la télé le téléphone internet et j’en passe sciemment sans s’occuper des conséquences. Pendant que des êtres immondes s’adonnant à des plaisirs morbides ont promulguée des lois sur notre dos pendant que nous nous « divertissonts » (écartons notre attention) dans une guerre de l’information qui remplace celle de l’argent. Nous réagissons ils sont heureux. Si vous voulez arrêter le désastre dans lequel vous vous engouffrez actuellement ne faites pas comme moi actuellement arrêter de commenter, couper tout outils de communication là l’économie aura un vrai problème et tout les projets derrière. Aussi arrêter de déclarer vos impôts alors que l’on joue avec votre argent en ce moment même.