Commentaires : Test Poco F2 Pro : un smartphone irréprochable, tout simplement

On l’attendait de pied ferme. Deux ans après le lancement tonitruant du Poco F1, véritable petite bombe de puissance vendue 350€ seulement, il va sans dire que son successeur est attendu au tournant. Mais comme pour singer la majorité de ses concurrents, l’énième filiale de Xiaomi propose aujourd’hui un Poco F2 Pro - le seul qui sera disponible en France.

2 J'aimes

Belle machine… Surtout qu’il sera toujours à des prix en (fausse) promo régulièrement

Bonjour, Pour info la RAM change vers du LPDDR4x dans sa version 6go.

Intéressant comme modèle !! enfin un « flagship killer »! même si son prix a augmenté… il n’en restera pas moins que son prix subira rapidement une baisse de prix (comme souvent).

Edit: D’ailleurs on le trouve déjà à 435€ (6Go/128Go) et 499€ (8Go/256Go)…

1 J'aime

Surtout que poco premier du nom était à 349€?

1 J'aime

Bonjour. Effectivement, c’est ce que j’avais en tête également avant l’écriture de ce test. Mais en allant vérifier dans le téléphone avec l’application DevChecks, j’ai eu confirmation que c’était bien de la LPDDR5 et non 4X. Bonne nouvelle donc !

1 J'aime

Effectivement. Mais ici ce sera « justifié » par le positionnement « Pro ». J’ai questionné Xiaomi au sujet de la disponibilité du Poco F2 classique (disponible en Inde) en France, et la question reste en suspend. Néanmoins, on peut très largement se rabattre sur l’excellent Xiaomi Mi 10 Lite qui est dans la même gamme de prix. D’autant que les gammes de Xiaomi, Poco et Redmi sont parfaitement poreuses entre elles (le Poco F2 Pro n’étant autre que le Redmi K30 Pro… oui, il y a de quoi s’y perdre).

Si il est aussi bon que le mi 9T pro, si vous cherchez un tel foncez.

Par contre les pubs j’en ai encore jamais vu sur mon tel.

Elles sont beaucoup moins nombreuses qu’auparavant et mieux dissimulées. Mais comme pour la présence de bloatwares, cela veut dire qu’elles sont inscrites au coeur même du système d’Android par Xiaomi, et cela risque de poser problème à de nombreuses personnes.

Si vous n’en avez jamais rencontré (et c’est tant mieux) voici à quoi ça ressemble. Notez que l’article fournit également des méthodes pour les désactiver totalement (sans pouvoir les désinstaller malheureusement).

1 J'aime

Ah super, en effet bonne nouvelle :slight_smile: merci

1 J'aime

Merci pour l’info, en effet pas de ça chez moi (pour le moment ?), mais au cas où je met ça de côté :+1:

Et qu’en est-il des performances wifi (5&6) merci.

Nous n’avons pas de protocole de test établi pour évaluer concrètement les performances réseau. Mais en tout cas elles sont au moins aussi bonnes que sur n’importe quel smartphone de sa gamme, je n’ai eu aucun problème de connexion ni de téléchargement. Tous les voyants sont au vert pour ma part :wink:

1 J'aime

Bravo Pierre pour les photos, le choix des sujets et situations.
Le résultat est impressionnant. L’auronomie est bonne. De quoi faire réfléchir à dépenser autant (je ne dépasse pas trop la barrière des 300€), surtout pour un cadeau.
Cette habitude d’intégrer des pubs par contre c’est prendre l’utilisateur pour un cochon payeur. Il faudrait obliger les constructeurs à mentionner attention cette appareil contient et diffuse des publicités dans son interface. Il devrait y avoir une loi qui oblige à permettre de les retirer complètement, simplement. C’est aussi le cas des TV
maintenant.
Je suis content de revoir la prise jack :wink:

« Les pubs et les bloatwares de MIUI »

Je suis sur le Poco F1 avec le MIUI 11.0.8.0 (android 10 QKQ1) et je n’ai rien de tout ça. Payé 300 euros pour la version 6/128 go au passage.

Ce n’est pas la première fois qu’on me remonte cela (voir test Mi 10 Lite). Tant mieux pour vous ! J’ai l’impression que ça dépend vraiment des versions / constructeurs / applications que vous avez installé et qui bloquent éventuellement les publicités. Bref, en tout cas sur le Poco F2 Pro, il y en a :confused: (du moins sur notre exemplaire de test)

En faites je me souviens qu’au début j’en avais un peu, je n’ai pas installé de bloqueur de pub ni rien et assez rapidement je n’avais plus rien. Après je sais pas effectivement si en fonction du modèle les choses peuvent différer et en fonction de l’utilisation aussi et des programmes installés ou mis par défaut (agenda, navigateur, météo etc) :wink:

Après je pense que tous les utilisateurs installent rapidement des bloqueurs même si il n’y a pas besoin plus que ça au départ donc je sais pas si ça change grand chose.

@Pierre_C et au faites merci pour cette excellent article très complet comme d’hab :wink:

2 J'aimes

C’est très gentil, merci de m’avoir lu :wink:

1 J'aime

Bonjour, un petit lien ?

J’ai également le Poco Phone F1, premier du nom.

A l’époque, le reproche que je lui faisais (et même encore), c’est le fait qu’il ne supportait pas le NFC.

Désormais, je vois dans sa fiche technique qu’il supporte le NFC, mais est ce qu’il le supporte totalement ?

En effet, un nombre restreint de smartphone donc les One+ n’implémente pas tous totalement cette technologie, qui inclus maintenant le support des puces SIM NFC (donc une partie lié ) l’appareil). Ceci est au moins vrai jusqu’au One+ 6.

Cette fonctionnalité offre par exemple la possibilité à ceux qui utilisent un carte navigo par exemple, de la dématérialisé et de se servir du téléphone à la place.

C’est assez facile à vérifier si on dispose de la carte physique : il existe dans le store android l’application dédiée à Navigo Connect, et l’on doit créer (helas) un compte sur le site de VIA Navigo, qui est distinct de tout compte Navigo existant.

Une fois le compte créé et activé, qui est assez limité, l’application charge un module complémentaire qui va gérer la carte pour cette opération : si la lecture de la carte indique que ce n’est pas possible, c’est une limitation en conséquence.

Le seul point que j’ignore, c’est est ce qu’il est nécessaire que la carte SIM de l’opérateur inclus la partie manquante, car étant chez bouygue, c’est l’un des grands opérateurs qui semblent ne plus forcément la supporter (mais faudrait que je retrouve la raison pourquoi).

Un moyen d’éviter l’acquisition de certains smartphones…