Commentaires : Test Jabra Elite Active 75T : le presque-parfait en mode super-sportif

Version sportive des excellents Elite 75T, les Elite Active 75T proposent une version plus sportive des premiers. Ainsi la seule différenciation vient non pas d’une proposition sonore plus haut de gamme ou d’un système de réduction de bruit (pas encore), mais de sa capacité à suivre la dure vie de baroudeur. Un modèle vraiment dans la continuité ?

Perso, je conseille les 65T qui sont quasiment identiques et qu’on trouve vraiment moins cher maintenant.

Perso, je conseille des ecouteurs filaires…
Les sans fils sont une escroquerie et une catastrophe écologique…
Blutooth, batterie…
Plein de terres rares pour un truc dont la qualité n’égale pas les filaires, qui ont une duree de vie reduite, dont la batterie n’est pas remplaçable et qui ne sont pas reparables…
J’ai un casque sony HDG filaire depuis plus de 7 ans… et je compte bien le garder encore quelques années…
Et a l’époque il m’avait couté moins cher que des i-trucs.

1 J'aime

Ha bon… combien ? :slight_smile:

T’embêtes pas à chercher… il n’y en a pas :stuck_out_tongue:

i-trucs… Jabra… pas compris…

Le lithium pour la batterie, le néodyme des condensateurs, le dysprosium pour les aimants et tous les matériaux qui composent le récepteur bt et le processeur de traitement.
Effectivement, y’en a pas

1 J'aime

Le lithium n’est est pas pour les autres la quantité est infime :slight_smile:

Libre à toi de préférer un objet non réparable et qui a une durée de vie limitée… Après faudra pas venir pleurer et parler d’obsolescence programmée, ça sera ton choix qu’il faudra assumer.
Pour en revenir aux terres rares, il nous reste entre 30 et 50 ans de ressources et comme les quantités utilisées sont effectivement infimes, elles ne sont pas recyclables.
Si on veut que nos gamins profitent de la tech, c’est à nous de prendre soin des ressources.

1 J'aime

C’est quoi le rapport avec les terres rares ? L’obsolescence programmée, j’en entends beaucoup parler mais je l’ai pas beaucoup vue.

Source ?

Tiens, je vais t’en donner une : https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/chimie-terre-rare-1647/

Les terres rares portent en réalité bien mal leur nom :slight_smile:

Les terre rare non mais les composants utilisant celle-ci peuvent être recyclé. Il n’y a aucun intérêt à récupérer le néodyme si tu peux récupérer le condensateur :slight_smile:

En effet, et plutôt que de m’inquiéter de l’obsolescence programmer, l’extraction de minerai, etc. de mon point de vue, la réutilisation des produits, le marché de l’occasion et les filières de recyclage me semble être des combats bien plus efficaces à mener.

Je m’intéresse au sujet depuis longtemps, j’ai même reçu des formations d’eco-conception, même une certification de l’université de la Rochelle.
Je t’invite à lire les dossiers bien foutus sur greenit.fr (la référence française depuis plus de 15 ans).
On en reparle après

1 J'aime

Pour pouvoir multiplier les éoliennes, les panneaux solaires et les voitures électriques à batteries, il faut avoir accès à des quantités grandissantes de matières premières et de métaux aussi divers que le cuivre, le lithium, le manganèse, le nickel, le cobalt, les terres rares… L’Agence internationale de l’énergie met en garde contre de sérieux risques de pénuries et de tensions géopolitiques.

Cuivre, lithium, manganèse, nickel, cobalt, molybdène, chrome, zinc, rhodium, silicium, platine, terres rares… Les énergies dites «propres», à savoir les éoliennes, les panneaux photovoltaïques et les batteries des véhicules électriques, sont totalement dépendantes de nombreuses matières premières et plus particulièrement de métaux rares. Sans un approvisionnement continu, important et fiable, il n’est pas question de voir se multiplier dans les prochaines années les productions d’électricité par des renouvelables et les véhicules électriques sur les routes. Toutes les stratégies de transition énergétique faisant appel au solaire, à l’éolien et au transport électrique par batteries sont aujourd’hui menacées. Quant aux alternatives moins consommatrices de matières premières et plus locales, comme l’hydrogène ou la géothermie, par exemple, elles ne figurent même pas en France dans les plans à long terme des pouvoirs publics.
5 fois plus de matières premières pour une voiture électrique

Comme on nous annonce une pénurie du pétrole depuis des décennies. Pour moi, ces annonces ne servent qu’à maintenir la pression sur les marchés en maintenant des prix élevés et renforcer le leadership de la Chine.