Commentaires : Test de la Marshall Uxbridge : une petite enceinte intelligente de proximité au look assumé

Incontournable pour ses amplis de guitare que vous avez forcément vu sur une scène de concert ou dans un clip, ou même que vous utilisez chez vous pour jouer de la musique, Marshall s’est lancé il y a quelques années dans les enceintes connectées. Marshall, c’est une esthétique reconnaissable entre mille, il était donc inutile de chercher à créer quelque chose de nouveau. Les enceintes Marshall ressemblent à s’y méprendre à des amplis de guitare. C’est le cas de cette Uxbridge Voice, mais en version vraiment miniaturisée !

J’ai la StanMore honnêtement le son est superbe.

J’ai toujours été étonné de la renommée de Marshall alors que leurs amplis étaient strictement comme les autres, le même schéma avec le peu de choix de l’époque pour les composants les mêmes hauts parleurs.
Au lycée j’en fabriquais pour 100 francs, c’était tellement standard que je ne les copiais même pas, le plan fait de tête.
Ca reste toujours émouvant de voir un guitariste brancher son gros jack sur son Marshall et tirer des glissendos de folie.
Avoir ce petit truc, même pour ne pas s’en servir, rien que le logo c’est génial.

Moi je que je regarde avant tout dans ce genre d’enceintes connectées peu cher est avant tout la flexibilité et l’evolutivité.
Dommage qu’il ne semble pas possible d’en appairerer plusieurs pour du multiroom, pour délivrer un son stéréo ou même associer d’autres produits de la gamme.

Je vous confirme qu’il est bien possible de faire du multiroom avec plusieurs Uxbridge et de panacher avec les autres enceintes Marshall « Voice ».

1 J'aime