Commentaires : Tesla : des automobilistes hackent leur véhicule pour booster les performances, la marque corrige

Certains propriétaires ont tenté de hacker leur propre Tesla pour débloquer les options de performance vendues par la marque.

« La notification reste figée à l’écran »

Il y a une petite croix en haut à gauche pour fermer la fenêtre.

3 J'aimes

Houla… c’est craignos comme situation.
Des bridages contre payement. Ca s’appelle rançonner un client !

En plus si les personnes hack ou contourne les update constructeur… ça va être coton si il y a un accident ou un vehicule qui prend feu, etc…

4 J'aimes

Be ne savais pas que Tesla surveillait ses clients, ni que la géolocalisation était permanente. Ca devrait être interdit.

9 J'aimes

Non, ça s’appelle la Loi. J’ai une TDI 130, je pourrais la passer en 150cv en modifiant la puce d’injection, mais du coup ma carte grise serait erronée.
Et en cas d’accident, autant te dire que responsable ou pas, je l’aurais dans le… baba.

Comme dit dans l’article, la version moins puissante coûte le même prix que la full à produire, mais le client la paye moins cher. Tout le monde est content.
Si le client veut un modèle plus performant, il paye plus cher. Ça me paraît logique.

7 J'aimes

Le problème des voitures connectées va être le suivi des mises a jour, si c’est comme sur mobile ou au bout de 2 ans ta plus de maj, vive le piratage a distance ( ouverture du véhicule, contrôle de la trajectoire pourquoi pas )
Et je vois pas un constructeur garantir 20 ans de maj comme la durée de vie d’un véhicule actuel.
Quid des assurances, ta pas payé pour la dernière mise a jour qui t’aurait évité d’être volé donc t’es plus assuré ?

Bref on a pas fini t’en parler.

4 J'aimes

Le bridage est connu dès l’achat, c’est pas une prise d’otage d’une fonctionnalité présente au départ.

Modifier le logiciel du véhicule doit être interdit, au moins en France, car tout est homologué pour des caractéristiques techniques précises.

Au final si Tesla veut utiliser des batteries 75kWh qui respectent pas tous les standards qualité pour les vendre en 60kWh, c’est exactement ce qu’on a vu sur le marché des CPU avec des Dual Core qui étaient en fait des Quad Core dont une partie des coeurs étaient désactivés, certains pouvaient les activer et d’autres non… Mais si le véhicule rencontre une avarie, Tesla peut refuser la prise en charge ou être dédouané de toute responsabilité.

4 J'aimes

bonne question, la carte grise fait référence à des caractéristiques techniques, mais est-ce qu’on peut modifier le logiciel en restant homologué ?

je me demande si pour des raisons de sécurité, il ne devrait pas être interdit de pouvoir faire des mises à jour autrement qu’en accédant physiquement au véhicule (ça éviterait au moins le hacking à distance en cas de faille de sécurité)

1 J'aime

c’est une option, comme une option de sièges ou autres le client paye ou pas c’est a lui de voir.
Pirater s’il y a un accident ça a ce moment la la marque ne sera pas tenu responsable. L’utilisateur fait a ses risques et péril.
C’est comme si au lieu d’utiliser un soft en version lite je le crack pour avoir la full, si le soft efface toutes mes données, le dev peut dire que la version crack n’est pas stable et j’ai pris un risque en plus de l’illégalité.

Dire que sur ce site certains critiquaient que Porsche oblige à passer a une concession pour mettre à jour. Au moins ça permet d’avoir un contrôle sur les choses. Si le crack tesla fait foirer un truc dans l’auto pilot vive les accidents

3 J'aimes

« Si l’idée peut être tentante »
Ben non, en fait. Là on ne parle pas du bidouillage d’un simple smartphone, mais bien d’une voiture avec toutes les conséquences qui pourraient s’ensuivre si le fameux appareil de cette société avait des défauts.
Le fonctionnement de l’électronique devrait nous inciter à la prudence avec ce type d’intervention. Sans compter la légalité douteuse du machin qui pourra concerner d’autres marques et d’autres fonctions à l’avenir.

1 J'aime

beaucoup de marque le font sur les modelés récents et pas que dans le domaine des voitures, et en plus avec l’accord des clients (ex: option pour localisé sa voiture en cas de vol, d’accident… et bien d’autre), après il ne faut pas être parano non plus, sinon on reste vivre dans une grotte.

1 J'aime

Ce n est pas tout a fait vrai, en payant plus de 3K euros je crois, tesla te débride ta voiture sans repasser par la case carte grise.

Ce qui me frappe en premier lieu dans cette histoire, c’est la mesquinerie des clients qui font ça…ils paient une bagnole jusqu’à 100.000 € si ce n’est plus, et ils essaient de mégoter pour économiser la moitié du prix de l’option officielle ? paf

8 J'aimes

C’est peut-être parce qu’ils mangent des pâtes tous les jours pour payer leur voiture :smiley:

4 J'aimes

Faux, puissance modifiée implique mise à jour de la carte grise…idem retrofit ( debridage) moto.

1 J'aime

Le problème du hack est un gros problème. Ce n’est pas pour rien que la plupart des constructeurs ne permettent pas une modification des firmware sans intervention physique.
Pour le « Ca s’appelle rançonner un client », il ne faut pas non plus exagérer.
Déjà ça permet de générer une gamme avec un modèle moins cher (économie de conception pour Tesla et c’est déjà souvent le cas pour beaucoup de voitues actuelles ou pas mal d’équipements sont en partie présents car plus chers à ne pas mettre qu’à laisser). De plus le cout pour Tesla est de toute façon plus important: la garantie est statistiquement moins couteuse avec des batteries moins sollicitées.

Ca fait partie du marketing de Tesla et de ces « points forts »: ils répètent régulièrement que leur voitures apprennent des millions de km parcourus par toutes les Tesla sur toutes les routes du monde entier. Les analyses qui sont faites doivent bien remonter sur les serveurs de Tesla à un moment! :stuck_out_tongue:
Après c’est clair que les dérives pourraient être violantes, même si les données sont anonymisées, les recoupements doivent être assez simple (voiture qui fait tous les jours le même trajet par exemple)…

C’est pas pleinement comparable, pour localiser le véhicule il faut une liaison data (que l’opérateur facture), des serveurs actifs (que l’hébergeur facture)… Bref, des frais concrets associés pour le constructeur.

Le prix est discutable (100€/an pour CarNet), mais le fait de payer ne me choque pas outre mesure.

Mais ça reste différent d’une voiture équipée de sièges chauffants à la livraison, mais qui ne soient activables qu’en payant une option. Là c’est plus difficile à comprendre car les coûts sont strictement les mêmes pour le constructeur, que tu prennes l’option ou non.

1 J'aime

Non ce n’est pas un gâchis dans l’absolu. La batterie sera moins usée à la fin de la vie du véhicule et donc la deuxième vie de ce pack (ou d’une partie) sera d’autant plus longue.
Et le consommateur subit les bons vouloir du constructeur pour tous les produits (durabilité, qualité, …), ce n’est pas nouveau, juste étendu.
Pour les CGU, je comprends le besoin des boites de se protéger (il est impossible de prévoir ce que les gens vont faire et les problèmes éventuels découlant de l’utilisation des soft mais aussi du matos). Mais c’est sur que maintenant ce n’est plus vraiment un achat, juste un droit d’utilisation. Il suffit de le savoir et de l’admettre. La notion de possession évolue mais aussi pour les biens de consommation (les LOA et autres LLD se multiplient pour tout pour accompagner notre frénésie de consommation et de pouvoir d’achat). :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Ils surveillent leurs voitures comme ils surveilleront les données internet par starlink.

1 J'aime