Commentaires : Sur un plateau | Dead of Winter : le frisson de la mort

Vous êtes jeu de stratégie, jeu de rôle ou plutôt deckbuilding ? Passionnés ou débutant ? Notre chronique vous livre chaque semaine, Sur un plateau, nos recommandations en termes de jeu de société !

Désolé mais je suis un peu déçu par l’article car je le trouve léger par rapport à tout ce que le jeu propose.
Déjà l’aspect d’avoir éventuellement un traître (on ne sait pas s’il y en a un quand on commence la partie). Ce qui amène à avoir de la suspicion entre les joueurs. Ce qui peut entraîner un vote pour exiler un joueur. Il me semble que si on exile un deuxième joueur la partie est perdue.
Le jeu n’est pas simple car on ne démarre pas les scénarios avec le nombre de manche et le moral à 10. Et les raisons pour perdre du moral sont nombreuses. La gestion de la nourriture en est un bon exemple vu qu’il faut nourrir tous les survivants qui sont restés dans la colonie (1 nourriture pour deux survivants) à chaque manche.
Il y a les cartes Croisée des chemins. Avant de démarrer son tour, le joueur à notre droite (il me semble) tire une carte et lit dans sa tête le début de la carte (élément déclencheur) et attend que l’on joue. Si on fait l’élément déclencheur le joueur lit la carte et là…
A chaque tour il y a un défi à résoudre (fournir x objets demandés). Sachant que le traître (s’il y en a un) va chercher à saboter la résolution de ce défi. L’échec de ce défi est souvent sanctionner par une perte d’un point de moral.
Quand on déplace nos survivants il faut lancer un dé de risque (sauf si on a de l’essence): blessure, engelure, morsure (avec contamination éventuelle des autres survivants qui sont dans le même lieu) ou aucun effet.
On peut fouiller les lieux. Si on le fait trop, on fait du bruit. Ce qui peut amener davantage de zombies dans le lieu.
Il y a beaucoup de choix de survivants ce qui est fort appréciable.
Le jeu peut se jouer en solo même s’il n’est pas prévu pour. On joue deux joueurs en ayant chacun ses survivants. Forcément il n’y aura pas de traître. Pour ce qui est des cartes Croisée des chemins, il suffit de définir à l’avance ce que l’on prévoit de faire pendant notre tour et ensuite on tire la carte. On agit en conséquence. Jouer en solo est sympa. On peut bien se mettre dans le narratif et vraiment tout décider.
Bref. J’adore ce jeu et si on aime cette thématique c’est un très bon achat à faire. De plus je trouve que les illustrations sont vraiment top. Je n’ai que la croisée des chemins.

1 J'aime