Commentaires : Sur Mars, Curiosity a bien débuté son road trip estival de 1,6 km

Alors que tous les yeux sont tournés vers les missions qui s’apprêtent à partir vers la planète rouge, le grand rover Curiosity continue son voyage. Depuis fin mai, il a entamé un périple qui va durer jusqu’à l’automne.

4 J'aime

qu’en est il des roues, à une période il avait été dit que certaines roues étaient abimées et perforées ? mais depuis plus de nouvelle.

Je trouve ça tellement fou, un robot, si loin, qui peut ramener tant d’infos, c’est quand même impressionnant quand on y pense

7 J'aime

C’est le cas, on en parle vite fait dans l’article. Elles sont bel et bien abîmées et perforées, et il faut y porter une attention particulière (par exemple pour ses longs trajets, Curiosity va souvent en arrière, pour économiser l’usure de ses roues avant). Après ils ont fait des tests et les roues sont capables d’aller encore beaucoup plus loin même s’il ne reste qu’un vieux squelette de métal sur le moyeu ^^

2 J'aime

La situation c’est « on fait gaffe mais ça n’est pas dramatique ».

1 J'aime

Ils auraient du envoyer un robot mécano pour réparer tout ça.

Il n’y a pas de « point S » là-bas ? :wink:

On sait pendant combien de temps on peut envisager de se servir encore de lui ?
Avec Persevérence qui devrait arriver d’ici peu, la NASA va le mettre en sommeil ou il devrait rester aussi actif qu’à l’heure actuelle ? Par ce qu’il semblerait que ça coûte chère en frais de fonctionnement des missions comme ça, que c’est pas juste un nerd payé en popcorn qui se contente de tenir un joystick…

Et on sait pourquoi ses roues ont été si abimées ???

Oui, il se trouve que la plaine dans laquelle Curiosity a atterri avait un terrain plus abrasif que prévu, avec des roches très pointues. D’autre part le soft qui aujourd’hui permet d’éviter au maximum l’usure n’était pas encore en place. C’est dans sa première année que le rover a pris le plus cher.
Pour Perseverance, ils ont légèrement changé le design des roues.

2 J'aime

Il y a en effet une réduction de budget prévue dans le plan pour 2021, mais rien de tout ça n’est encore voté. En tout cas il ne sera pas délaissé tant qu’il peut servir, mais il est possible de réduire les équipes et… D’en faire moins. Ce qui est quand même balot pour un outil à 3,5 milliards de dollars qui se porte relativement comme un charme.
Il pourrait tenir jusqu’à 2025 environ. Après quoi il faudra l’économiser (donc soit rouler, soit faire un peu de science, ne pas activer tous les instruments dans la même journée, etc).

2 J'aime

Qu’est-ce qui coute cher? Le personnel? Les communications? Autres?

C’est essentiellement ça, le temps d’écoute des antennes du « Deep Space Network », les équipes qui mettent en forme et dispatchent les données, les scientifiques et ingénieurs qui planifient le trajet et traitent les données. Tout ça coûte plus de 50 millions de dollars par an.

Merci de la réponse

1 J'aime